Le moustique tigre


ANNONCES

Le moustique tigre est un insecte qui vient de l’Asie du sud est. C’est un insecte envahissant et qui vole assez mal. Pourtant, il est arrivé jusqu’en Europe dans les années 1980 grâce aux moyens de transports. Il a d’abord préféré les pays les plus chaud comme l’Italie puis est apparu dans le sud de la France au début des années 2000. 10 ans plus tard, ce petit insecte avait déjà gagné le grand est de la France. Ce moustique est petit, sa taille n’excède pas 1 cm. Mais surtout, il s’agit d’un insecte qui sait parfaitement bien s’adapter aux différentes conditions climatiques.

moustique tigre
CC0 Public Domain/Pixabay

ANNONCES

Pourquoi faut-il se méfier du moustique tigre ?

Ce sont les femelles qui viennent piquer les êtres humains afin de se nourrir avec un peu de sang. Pourquoi cet insecte préfère–t-il le sang d’un être humain plutôt que celui d’un animal ?  On ne le sait pas réellement mais des études menées à ce sujet mettent en avant des facteurs environnementaux. Quelles qu’en soient les raisons, il n’en demeure pas moins que le moustique tigre est vecteur de maladies. En effet, le moustique femelle en piquant un individu infecté va contaminer un autre individu en le piquant à son tour et ainsi de suite. C’est ainsi qu’on peut attraper le chikungunya, la dengue, le zika ou encore la fièvre jaune.

La dengue est souvent une maladie bénigne mais dans de rares cas, elle est mortelle. Un être humain atteint de la dengue ne va pas contaminer un autre être humain. Par contre si la personne infectée est à nouveau piquée par un moustique, il va lui transmettre la maladie et c’est ainsi qu’elle peut se propager. L’apparition des premiers symptômes qui sont souvent des symptômes grippaux : température élevée, courbatures, hypotension, maux de tête, douleurs musculaires. A cela s’ajoute une éruption cutanée. Il n’existe ni traitement spécifique ni vaccin. De plus, si on été atteint de la dengue une fois, on peut très bien la contracter une deuxième fois puisqu’il existe 4 stéréotypes de ce virus. On est immunisé uniquement contre le stéréotype contracté.

Le zika est également un virus transmis par l’intermédiaire de la piqûre de ce moustique. Les premiers symptômes apparaissent jusqu’à 12 jours après la piqûre de l’insecte et ressemblent à ceux de la dengue. Cette maladie n’est pas contagieuse d’un être humain à un autre mais un moustique peut la transmettre à plusieurs individus.


ANNONCES

Si on attrape cette maladie une fois, on est ensuite immunisé à vie. C’est une maladie qui reste souvent silencieuse ce qui signifie que la personne atteinte ne va pas se sentir malade ou en ressentir les symptômes. C’est une maladie bénigne dans la plupart des cas. Cependant, les femmes enceintes peuvent transmettre ce virus à leur bébé ce qui peut provoquer de graves anomalies au niveau du développement cérébral de cet enfant. La plupart du temps, cette maladie ne nécessite pas de traitement hormis une hydratation suffisante, des médicaments pour faire baisser la température..

Le chikungunya est lui aussi un virus dont les premiers symptômes apparaissent jusqu’à 10 jours après le piqûre de moustique. Cette maladie atteint les articulations au niveau des poignets, des doigts, des genoux, des chevilles et des pieds. C’est souvent invalidant et douloureux. Dans de rares cas, il arrive que le malade ressente des douleurs au niveau des hanches et des épaules. A cela s’ajoutent des symptômes grippaux, fièvre, maux de tête…

Si la température se régule au bout de quelques jours, ce n’est pas le cas des douleurs qui peuvent persister plusieurs semaines. Chez les personnes âgées, ces atteintes articulaires peuvent durer plusieurs mois voire plusieurs années. Le mode de propagation de cette maladie est le même que pour la dengue ou le zika.

Il n’y a pas non plus de traitement pour cette maladie, ni de vaccin mais dernièrement il y a eu des avancées pour la vaccination. Par contre, si on a eu cette maladie une fois, il y a peu de chance de l’attraper une deuxième fois.

La fièvre jaune est une maladie hémorragique due à un virus transmis par le moustique. Cette maladie peut être asymptomatique c’est-à-dire que la personne atteinte ne va pas se sentir malade ou ressentir les symptômes. Mais, jusqu’à 6 jours après la piqûre, il est possible de ressentir des symptômes identiques à ceux de la grippe. Dans la plupart des cas, ces symptômes disparaissent au bout de quelques jours. Si on a contracté cette maladie, on est ensuite immunisé à vie.

Dans de rares cas, il, arrive une deuxième étape de cette maladie qui s’avère beaucoup plus dangereuse et toxique car elle atteint des organes comme les reins et le foie. Dans ce cas, en plus des symptômes grippaux, apparaissent de la diarrhée, des douleurs abdominales, des vomissements de sang… Dans 50 à 80 % des cas, cette deuxième phase est mortelle.

Il n’existe pas de traitement, par contre il existe un vaccin. Une seule dose de ce vaccin suffit pour être immunisé à vie dès 30 jours après l’injection. En France, ce vaccin est obligatoire pour les adultes et les enfants âgés de plus d’un an qui voyagent ou qui vivent en Guyane. Il est indispensable lors d’un séjour dans les régions intertropicales d’Afrique et d’Amérique du sud.

En France, le moustique tigre s’est déjà installé dans 42 départements et depuis 2018, il y en a une surveillance l’été.

Comment éviter de se faire piquer par ce moustique ?

Il faut savoir que les femelles pondent sur les eaux stagnantes et qu’elle peut pondre jusqu’à 300 oeufs La larve qui apparaît au moment de l’éclosion de l’oeuf n’a besoin que de 2 semaines pour devenir adulte. Elle peut alors s’envoler. C’est un moustique qui vole mal et qui s’éloigne peu (il parcourt jusqu’à 150 m) Ce qui veut dire que si on est piqué, c’est que le moustique est installé très près. Donc, en tant que particulier, pour éviter d’être colonisé par ce moustique, il ne faut pas laisser d’eau stagnante à proximité. Les gestes sont simples. Il suffit de vider les arrosoirs, de faire attention aux descentes de gouttières et à tous ces petits coins sombres où l’eau peut rester…..

Il arrive parfois que ces mesures ne suffisent pas alors il faut alors se protéger individuellement avec des produits répulsifs en préférant les sprays qui peuvent facilement être étalés sur toutes les parties découvertes du corps. Cependant, il faut rester vigilant. Certains répulsifs sont déconseillés aux femmes enceintes et aux enfants âgés de moins de 6 mois. Dans ce cas, il vaut mieux demander un avis médical à son médecin ou à son pharmacien.

Certains répulsifs ne peuvent pas être appliquées en même temps que les crèmes solaires. Souvent, il faut attendre une vingtaine de minutes entre les deux applications. Il existe bien des bracelets cependant leur efficacité est limitée à quelques cm autour du bracelet.

Le moustique tigre pique pendant la journée et aussi à travers les vêtements qu’il préfère de couleur foncée…

Moustique tigre : participez à leur surveillance !

Annonces