« Demain nous appartient » du 3 octobre 2022 : Benjamin va mieux, Sophie est-elle en danger ? (résumé en avance, complet et détaillé de l’épisode DNA n°1286)


ANNONCES

« Demain nous appartient » du 3 octobre 2022. Pour tous les fans de DNA qui sont impatients d’en savoir plus sur la suite, voici le résumé de l’épisode qui sera diffusé lundi soir sur TF1.

« Demain nous appartient » du 3 octobre 2022
capture écran TF1

ANNONCES

« Demain nous appartient » du 3 octobre 2022

L’essentiel de cet épisode

* Chloé se demande si Sébastien n’est pas l’amant de sa mère.


ANNONCES

* Les mères des patients de Benjamin sont mises hors de cause.

* Benjamin n’était pas visé. Apparemment, c’est Sophie qui était la cible de la femme recherchée.

Résumé complet et détaillé

Marianne a-t-elle un amant ?

Camille a relooké son grand-père. Elle a bien l’intention de le transformer en fashion victime. Mais avant, le demande à Sébastien si ce changement de style est parce qu’il a une copine. Il lui répond que non, il veut juste rester dans le coup. Camille lui répond qu’il ne va pas tarder à avoir une copine avec les jeans qu’il vient d’acheter. Il ne manque plus que des baskets pour que ce soit parfait. Sébastien n’est pas trop chaud. On n’a jamais vu un procureur en baskets ! Pour Camille, c’est ça avoir la classe, c’est être en avance sur son temps.
Quand Raphaëlle va voir son père, elle ne peut que remarquer ses nouveaux achats et lui demande « si elle est jolie » !

D’un autre côté, Chloé constate que s amère qui vient de se remettre au sport, appelle le procureur par son prénom et réciproquement. D’ailleurs, elle n’hésite pas à lui dire qu’elle avait l’air d’une gamine de 15 ans en plein minaudage.

Chloé pense maintenant que sa mère a un amant et explique pourquoi à son mari. Alex a bien du mal à imaginer Marianne en train de minauder et se moque gentiment de son épouse. Chloé maintient trouver sa mère étrange et se souvient que déjà au spa elle avait eu un petit coup de cœur pour un masseur. Alex n’est toujours pas convaincu.

Journée difficile pour Alma

Alma va voir son fils incarcéré. Elle lui dit que son avocate fait tout ce qu’elle peut pour le tirer de là et qu’apparemment son patron est un vrai pourri. L’enquête de la police indonésienne n’a pas aboutit mais pour Alma c’est sur qu’ils vont prouver que son patron l’a piégé. Hadrien n’en est pas aussi sur car en Indonésie, les flics sont tous corrompus. En plus, ça fait des années que son patron leur verse de l’argent donc Hadrien est sur que ce dernier sera couvert par la police de là-bas. Benjamin s’en veut de s’être mis dans cette situation. Alma tente de le réconforter en lui apprenant que Soraya a fait une demande pour l’assigner à résidence chez Benjamin. Elle explique ensuite à son fils que c’est une femme, certainement la mère d’un des patients de Benjamin, qui lui a tiré dessus.

Benjamin se sent mieux et veut sortir. Pour Alma, il faut qu’il se repose mais le médecin ne peut pas attendre que celui qui a essayé de le tuer vienne finir le boulot. Alma lui fait remarquer qu’il est en sécurité à l’hôpital avec cet agent devant sa porte. Benjamin ne pense pas qu’à lui, il craint aussi pour sa compagne et s’est mis en tête d’aider la police à retrouver la personne qui lui a tiré dessus.

Benjamin n’était pas la cible de la tireuse

‌Karim et Sara veulent arrêter Germain Gaultier qui a vendu l’arme qui a servi à tirer sur Benjamin. Il s’agit d’un homme connu des services de police pour recel et trafic. Mais dès que Karim veut lui poser des questions, Germain s’enfuit et fait volontairement tomber Sara dans sa course. Il pense avoir semé le policier mais c’est sans compter sur Sara ! Germain est alors menotté et précise qu’il n’a rien à dire.

Au commissariat, Karim dit savoir qu’il a vendu une arme à une femme qui est recherchée pour tentative d’homicide. Germain sait que Karim n’a aucune preuve. C’est sa parole contre celle de son indic. Karim lui fait remarquer qu’il a blessé un officier de police ce matin, ce qui fait rire Germain qui prétend l’avoir tout juste bousculée. Karim lui apprend donc que le médecin a ^rescrit à sa collègue quelques jours d’ITT, ce qui veut dire que la conditionnelle de Germain saute. Finalement, Germain retrouve la mémoire. Il veut bien parler mais ne veut pas être impliqué. C’est une femme brune qui a acheté l’arme, avec des cheveux longs, petite avec des vêtements larges. Le visage de cette femme n’a pas été bien vu car il faisait nuit et en plus, elle portait des lunettes de soleil. Ce n’est pas une pro qui voulait juste une arme compacte et facile d’utilisation. Cette femme a payé l’arme d’avance avec un virement crypto-monnaie. Il est donc impossible de tracer cette transaction. Quand au cheveu retrouvé, il s’agit de celui d’une perruque. Pour le moment, cette femme n’a fait aucune erreur et ça doit faire un moment qu’elle prépare son coup.

Pendant ce temps, la femme en question, coiffe une perruque aux cheveux longs et bruns.

Lisa et Benjamin épluchent ensemble les dossiers de ses patients. Benjamin trouve quelque chose qui pourrait être intéressant pour la police. Il y a deux ans, il s’est accroché avec la maman d’un bébé qui avait fait une grosse bronchite. La maman a refusé les antibiotiques en prétextant que c’était du poison et que ça allait tuer son enfant. La vie de ce bébé étant en jeu, Benjamin s’est énervé et à menacé cette maman de faire un signalement pour enfant en danger. Benjamin ne pense pas que cette maman lui en veuille personnellement mais aux urgences pour les médicaments qui ont été donnés. Lisa demande à Benjamin s’il se souvient d’une maman qui portait une perruque brune. Benjamin se souvient en effet d’une femme mais ça date. Il s’agit d’une gamine qui avait fait une méningite foudroyante et qui est restée 2 ou 3 jours entre la vie et la mort. Ca avait été un vrai choc émotionnel pour la maman qui avait développé une alopécie assez sévère. Quand Benjamin a croisé cette femme quelques temps plus tard, elle portait une perruque. L’enfant s’en est sortie mais en gardant de grosses séquelles neurologiques. Sa maman cherchait un coupable et c’est au médecin qu’elle en a voulu. Lisa va essayer de retrouver la trace de cette femme et vérifier son alibi. De ce côté là, ça ne donne rien, cette patiente était en région parisienne et était à une fête chez des amis. En ce qui concerne les autres femmes, elles ont toutes un alibi.

Lisa dit à Karim qu’elle trouve que la tireuse était loin de Benjamin pour lui tirer dessus. Il aurait suffit qu’elle attende dans la voiture et vider son chargeur. Si ça se trouve, ce n’est pas Benjamin qui était visé, il a pris une balle destinée à quelqu’un d’autre. Pourtant Hadrien n’ a vu personne d’autre dans le parking. Mais comme c’est allé très vite, il ne l’a pas forcément vue. Lisa et Karim peaufine leur nouvelle théorie et en arrive à se dire que la vraie cible, est la personne qui a prévenu les secours. Il s’agit d’un règlement de compte.

D’un autre côté, Damien a récupéré du matériel de pointe et retravaille la sur la bande son de la personne qui a appelé les secours. Quand Nordine écoute la voix, il reconnait celle de Sophie.

🚨🚨 Nouveaux résumés en avance et spoilers jusqu’au 21 octobre 2022🚨🚨

Une mise à jour des résumés courts jusqu’au 21 octobre 2022 est disponible ICI . Prenez-donc une vraie longueur d’avance.

« Demain nous appartient » en replay

« Demain nous appartient » vous donne rendez-vous tous les soirs à partir de 19h10 sur TF1 mais aussi replay sur MYTF1 durant 7 jours ou plus plus longtemps encore sur MYTF1 Max, la nouvelle offre payante de la chaîne.


Annonces