« Bacri, comme un air de famille » : ce vendredi 14 janvier 2022 sur France 3


ANNONCES

« Bacri, comme un air de famille » un documentaire inédit diffusé en hommage à Jean-Pierre Bacri qui nous a quittés il y a près d’un an maintenant. Il est à suivre ce vendredi 14 janvier 2022 sur France 3 dès 21h10 puis en replay sur France.TV et ce durant 7 jours.

« Bacri, comme un air de famille »
capture écran France 3/FTV/Twitter

ANNONCES

« Bacri, comme un air de famille » : à propos

Jean-Pierre Bacri était notre contemporain le plus cher. Peut-être parce qu’il n’était jamais content pour rien.

Mais au-delà de la caricature du grincheux, depuis ses années d’apprentissage jusqu’à sa disparition en janvier 2021, ce film raconte ce Français par excellence : un homme tourné vers les autres, comédien par accident, moraliste par vocation, que le succès a laissé insensible aux flatteries et aux honneurs factices, prêt à toutes les colères dès lors qu’il fallait s’élever contre les injustices et la bêtise.

Note d’intention de l’auteur, Stéphane Benhamou


ANNONCES

Pourquoi la disparition de Jean-Pierre Bacri, qui n’était pas seulement celle d’un acteur populaire, d’un auteur et scénariste multi césarisé, a-t-elle autant touché les Français ? Au point que nous nous soyons retrouvés dans une sorte d’hommage spontané à celui qui nous ressemblait de bien des manières.

C’est en me posant ces questions que j’ai commencé à écrire ce film. Et c’est en l’écoutant se livrer librement lors d’enregistrements intimes que j’ai construit le récit de la vie d’un homme aussi exigeant avec lui-même qu’il l’était avec les autres.

Bien évidemment, il a fallu mettre de côté les clichés de l’homme bougon, du râleur national, se méfier de la confusion qu’il aurait pu y avoir quand il avait le chagrin un peu abrupt entre lui et le rôle du Misanthrope qu’il a toujours rêvé de jouer, afin d’approcher un Jean-Pierre Bacri connu par ses plus proches amis rencontrés pour ce film. Un Jean-Pierre Bacri drôle, passionné, pudique, généreux, attentif aux autres bien davantage qu’aux honneurs et aux reconnaissances.

Le film raconte comment la vie de Jean-Pierre Bacri a basculé plusieurs fois : de l’Algérie à la France quand il avait onze ans en 1962 ; d’employé de banque à apprenti-acteur de théâtre qui survivait en faisant (littéralement) des ménages ; de faire valoir dans des films de Pieds-noirs à scénariste d’Alain Resnais et, de play-boy cannois à amoureux fou d’Agnès Jaoui, la rencontre la plus décisive, pour sa vie comme pour son œuvre.

Tout comme Jean-Pierre Bacri, ses meilleurs amis ne se laissent pas approcher facilement par les médias. Surtout quand ils sont télévisuels. Mais rassurés par mes intentions, ils ont accepté, comme Agnès Jaoui et Sam Karmann, de confier des documents inédits, et de parler du Jean-Pierre Bacri intime et pourtant si conforme à son image publique : un homme sans vanité, drôle, ne trichant jamais, toujours fidèle à lui-même. Un « excellent Français », en quelque sorte, qui met l’idée d’un universalisme bien au-dessus de celle de l’identité.

Jean-Pierre Bacri, un acteur sans concession… qui nous manque terriblement. Demain soir afin de lui rendre hommage, rendez-vous dès 21h10 sur France 3 pour découvrir le documentaire « Bacri, comme un air de famille ». Accès ensuite en replay sur France.TV


Annonces