« Un si grand soleil » en avance du 18 novembre 2021 : Erwan nouveau co-détenu de Driss, nouvelle lettre anonyme pour Béatrice (résumé détaillé et spoilers de l’épisode n°776)


ANNONCES

« Un si grand soleil » en avance du jeudi 18 novembre 2021. La fin de semaine approche pour votre feuilleton quotidien « Un si grand soleil » diffusé tous les soirs à partir de 20h40 sur France 2.  Après les épisodes de lundi, de mardi, et de mercredi, voici déjà  le résumé complet, détaillé  et  exhaustif  de celui du jeudi 18 novembre 2021 (le n°776)

Il existe un décalage dans la diffusion des épisodes suite à la déprogrammation de l’épisode du 9 novembre 2021

« Un si grand soleil » en avance du jeudi 18 novembre 2021
capture écran France 2/FTV

ANNONCES

En prison, Driss n’a visiblement pas l’intention de décrocher. Il demande même à Paul, son co-détenu, d’aller lui chercher de la drogue auprès d’Erwan car c’est l’heure de la promenade. Il lui donne tout l’argent qu’il lui reste. Mais ce dernier refuse et lui dit qu’il ferait mieux de prendre son traitement.Mais Driss n’en a que faire et devient même violent un instant. Désespéré, il a peur d’être buté par Erwan et finit par convaincre son co-détenu qui va voir ce qu’il peut faire… Paul part en promenade, mais pas Driss…

Un peu plus tard, Erwan rejoint Driss en cellule. Il lui rend son argent et lui annonce que Paul a changé de cellule. C’est désormais lui son nouveau co-détenu, son « coloc ». Puis de lui indiquer qu’il va l’aider à décrocher et donc à prendre son traitement… Et s’il se comporte bien, il n’aura plus aucun problème au sein de la prison. Driss ne comprend pas mais Erwan refuse de lui en dire plus.


ANNONCES

Yasmine et Anissa discutent encore et toujours de Driss. Alors que la mère a obtenu un droit de visite, Anissa n’a de son côté pas envie d’y aller. Malgré tous les arguments déployés par sa mère, elle est persuadée que son frère ne changera jamais, qu’on ne peut pas lui faire confiance. Mais pour Yasmine, être passé à deux doigts de la mort lui a servi de leçon…

Lorsque Yasmine rend visite à Driss, il comprend vite que sa mère est derrière tout ça. Il refuse de la remercier car c’est elle qui a mis Erwan, qu’il qualifie de taret, dans sa cellule. Yasmine fait tout pour le rassurer et lui dit qu’il est chargé de le surveiller. Driss s’énerve mais sa mère lui affirme qu’il a tout à gagner en respectant ce qu’elle lui dit. Et désormais c’est elle qui fixe les règles. Elle lui demande de lui faire confiance.

De retour en cellule, Driss est très énervé contre sa mère. Il agace Erwan qui lui conseille de changer de ton. Ce dernier s’interroge sur la provenance de l’argent de sa mère et insinue qu’elle travaille peut-être la nuit…

À la coloc, Ludo demande à Bilal s’il sait où se trouve l’appareil à raclette. Une soirée est prévue avec Lucille et des copains d’Akim. Et passer une soirée avec des flics ne l’enchante guère. L’occasion d’un petit débrief de la soirée de la veille. Lucille est plutôt enchantée par Noémie et le fait savoir à Ludo. Mais ce dernier la surprend en lui indiquant qu’il va dîner avec une ancienne cliente à qui il a promis qu’ils se reverraient… mais en tout bien, tout honneur. Lucille est perplexe de cette amitié qu’il entend construire avec une femme qui l’a payé pour coucher avec elle… Elle lui conseille de tirer un trait sur sa vie d’escort.

Malgré tout Ludo va rejoindre Ariane, la mère de Noémie, pour un dîner. Elle est touchée des compliments de Ludo mais aussi du fait qu’il ait enfin mis la montre qu’elle lui a offert. Et de lui demander déjà quand aura lieu leur prochain rendez-vous. Elle lui suggère Venise mais Ludo tempère ses ardeurs : il ne se passera plus rien entre-eux. Il lui annonce qu’il a rencontré quelqu’un et qu’il arrête son job d’escort pour elle.

Mauvaise nouvelle pour Alix. Béatrice renonce pour le moment à s’associer avec elle. Au salon, et alors que Béatrice lui annonce qu’elle n’a pas reçu de nouvelle lettre anonyme, elle lui fait part de sa décision. Elle préfère mettre leur petite affaire en « stand-by » tant qu’elle n’en sera pas plus sur l’auteur de cette lettre anonyme. Malgré les arguments d’Alix, Béatrice campe sur ses positions…

Un peu plus tard, Alix va voir Laetitia et lui demande un prêt pour prendre soin de ses nouvelles recrues. Seul problème, ses comptes sont quasiment vides et elle n’a aucune garantie. Malgré les arguments d’Alix, Laetitia lui rétorque qu’elle ne peut pas financer un réseau de proxénétisme car elle risque la taule. En tant que professionnelle, elle ne peut rien faire pour elle. En tant qu’amie, elle l’incite à créer une structure légale.

Au tennis club, Ariane évoque auprès d’Hélène ses bons moments passés avec Ludo, son escort mais dont elle est tombée amoureuse. Hélène s’étonne que cet amoureux soit un escort mais aussi du fait qu’elle ne lui en ait jamais parlé. Mais Ariane avait un peu honte d’où son silence. Elle estime avoir été « conne » de croire qu’une vraie histoire pouvait en découler. Son amie la réconforte et lui dit d’arrêter de se dévaloriser. Elle l’incite à reprendre confiance en elle.

Valentine appelle Alix. Elle a entendu dire qu’elle avait recruté de nouvelles recrues et se dit tentée d’en essayer un. Elle ne veut toutefois pas revivre la même chose qu’avec Ludo. Alix pense avoir l’homme qu’il lui faut ! Elle lui envoie aussitôt sa photo qui semble faire mouche auprès de Valentine.

Yasmine et Gérald sont ravis. Le notaire est passé à l’hôpital et a embarqué les affaires du riche patient décédé, sans rien dire. Selon Gérald, il devait être le seul à connaître l’existence de ces pièces de collection. Yasmine se félicite d’avoir eu autant d’argent en les revendant, ce qui lui permettra de payer la protection de Driss jusqu’à sa sortie, s’il obtient une remise de peine. Et comme il y a beaucoup plus que prévu, elle envisage de se payer de petites vacances. Avec 1.000 euros, ils peuvent s’offrir quelques jours sympas sans éveiller les soupçons. Gérald est admiratif de ce que Yasmine a fait pour son fils. Il salue son courage, sa force, sa détermination.

Ludo et Noémie sont en mode câlin en pleine nature. Noémie remarque la montre que porte Ludo, une montre très chère, celle qu’Ariane lui a offert. Ludo botte en touche et affirme que c’est un cadeau offert par des potes. Noémie s’étonne un peu car la montre n’est pas son style, elle fait un peu « vieillot »

La fin de journée a sonné pour Béatrice qui ferme son salon. À peine est-elle partie qu’un inconnu glisse une nouvelle lettre anonyme sous la porte.

« Un si grand soleil » c’est tous les soirs de la semaine, du lundi au vendredi, dès 20h45 sur France 2 mais aussi en streaming vidéo puis replay sur France.TV.


Annonces