Tout ou presque sur les cheveux…

Tout ou presque sur les cheveux…  Les cheveux sont composés de 97 % de kératine, qui est une protéine essentielle puisqu’elle agit comme un ciment du cheveu.

cheveux
kalhh/pixabay

La kératine possède plusieurs propriétés

– Elle est extrêmement sensible à l’humidité. Elle peut ainsi retenir jusqu’à 40 % de sa masse en eau. Cette propriété est très intéressante car c’est ce qui permet de changer de couleur de cheveu, de lisser ou friser les cheveux.

La kératine possède une autre propriété qui est l’élasticité c’est-à-dire que si in tire sur le cheveu, il va se tendre puis retrouver sa forme initiale.

– Elle est insensible à la décomposition. Elle conserve une trace de ce qui lui a été communiqué lors de sa fabrication. Cette propriété permet de savoir ce que quelqu’un a consommé même plusieurs semaines voire plusieurs mois après.

– Elle est imputrescible ce qui permet d’avoir des informations sur les morts.

De nos jours, l’ADN nucléaire qu’il y a dans les racines des cheveux sert aux enquêtes policières ou encore à faire des recherches généalogiques.

La kératine est un matériau isolant qui capte facilement l’électricité statique.

Mais saviez-vous que les cheveux peuvent être recyclés ?

Certains agriculteurs récupèrent les cheveux chez les coiffeurs et s’en servent comme engrais naturel mais aussi pour repousser les animaux.

Les mèches les plus longues peuvent servie à faire des perruques. Par exemple, une association créée en 2015 recycle les cheveux naturels (pas de coloration, de mèches..) de plus de 25 cm et les vend ensuite à des perruquiers. L’argent ainsi recueilli est utilisé pour aider les personnes atteintes de cancer à acheter des prothèses capillaires.

Mais ceux qui sont plus courts sont également utilisés pour dépolluer les ports comme c’est le cas dans le Var qui l’expérimente depuis peu.

En effet, les cheveux ont la propriété d’être lipophiles c’est-à-dire qu’ils sont solubles dans une matière grasse. Ainsi, ils sont capables de fixer les hydrocarbures. 1 kg de cheveux peut capter entre 6 et 8 litres d’hydrocarbures.

Pour y parvenir, ils sont mis par exemple dans des collants afin de former un boudin, ce qui peut permettre de limiter les dégâts en cas de marée noire. Les cheveux absorbent alors les hydrocarbures sans absorber l’eau de mer. Notez que cette technique a déjà été utilisée.

Une start up française espère très vite pouvoir proposer ce type de boudin comme alternative à ceux en polypropylène, une matière plastique courante, qui sont utilisés actuellement. Ce sera plus écologique.

Cette même start up extrait déjà la kératine des cheveux pour les vendre à des laboratoires pharmaceutiques. En effet, la kératine a, entre autres, des propriétés cicatrisantes qui pourraient s’avérer bénéfiques pour les grands brûlés.

Il existe déjà des containers, dans le cadre du tri sélectif, pour récupérer les matières plastiques, les verres, le papier, le carton. Mais il existe aussi des containers permettant de récupérer les cheveux comme ici à Brignoles dans le Var (voir photo ci-dessous)

container de récupération de cheveux à Brignoles (Var)
container de récupération de cheveux à Brignoles (Var) ©Christophe S/Feminactu

De plus en plus de coiffeurs récupèrent les cheveux coupés et propres. Remplir un sac de 2 kg de cheveux correspond quand même à plus de 200 coupes. Le sac ainsi rempli, peut ensuite être glissé dans le container, sinon, il est directement envoyé à une association.

➥ Article pouvant vous intéresser : La fin de la calvitie pour bientôt ?
LIENS SPONSORISES


Annonces