On vous dit tout ou presque sur le sommeil


ANNONCES

Le sommeil est un état naturel pendant lequel nous perdons conscience du monde extérieur. Nous conservons cependant la réception sensitive. Il s’accompagne aussi d’une baisse du tonus musculaire.

n vous dit tout ou presque sur le sommeil
claudioscott/Pixabay

ANNONCES

Le sommeil est en fait une succession de cycles, entre 3 et 6 cycles d’une durée comprise entre 60 et 120 minutes chacun. Chaque cycle est lui même constitué de deux phases, une phase dite lente et l’autre dite paradoxale durant laquelle nous rêvons par exemple. Suivant l’âge, le sommeil a ses spécificités au sein des cycles et de ses phases.

L’étude de notre sommeil est assez récente et les progrès se sont accentués avec le développement des neurosciences, c’est-à-dire, l’étude du système nerveux. Beaucoup d’études sont en cours et beaucoup d’hypothèses formulées doivent encore être confirmées par d’autres études.

Cependant, il est certain que le sommeil est extrêmement important pour de nombreuses fonctions biologiques. On sait que le manque de sommeil est source d’irritabilité, de pertes de mémoire, de troubles de l’attention… Les troubles du sommeil augmentent les risques d’accidents, d’obésité… Avoir une bonne nuit de sommeil est donc essentiel.


ANNONCES

Comme le sommeil a une influence sur la santé et les risques d’accidents, il va de soi qu’il vaut mieux connaître ce qui est nécessaire pour avoir un de qualité.

Pour l’étudier, il faut faire un hypnogramme, c’est-à-dire qu’avec des électrodes posées au niveau du crâne et à des endroits stratégiques du corps, un enregistrement est fait de l’activité cérébrale, de l’activité musculaire et des mouvements oculaires. Simultanément, des enregistrement du rythme cardiaque, du rythme respiratoire et des mouvements des jambes sont faits. Il existe aussi d’autres méthodes…

Le sommeil est étudié depuis longtemps…

Dès le fin du XIX ème siècle, les études réalisées ont montré que le sommeil joue un rôle dans la concentration, l’apprentissage, la mémorisation, l’orientation.

Ce n’est qu’à la fin du XX ème siècle, qu’il est devenu évident qu’en plus d’être utile à la mémoire et à la récupération, le sommeil joue un rôle essentiel pour notre santé. On sait alors avec certitude qu’un manque de sommeil ou de mauvaise qualité  augmente le risque d’irritabilité, le risque de dépression, le risque de prise de poids, d’hypertension ou d’infection.

Le sommeil n’a pas encore révélé tous ces secrets et des études sont toujours en cours. Mais on sait qu’il est important de bien dormir. Pour avoir un sommeil réparateur et de qualité il est conseillé d’avoir un bon matelas, d’aérer la chambre dans laquelle la température ne devrait pas excédé 18 °C. Il est également conseillé d’éviter les écrans avant l’endormissement, de se coucher au moment où on a sommeil….Il n’ y a pas vraiment de norme pour un nombre d’heures idéal car cela dépend des personnes, de leur âge ainsi que d’autres facteurs.

Cependant, le nombre d’heures de sommeil  doit être suffisant. En effet, une étude britannique réalisée sur 8 000 adultes sur une durée de 25 ans a montré que les personnes dont l’âge est compris entre 50 et 60 ans et qui dorment moins de 6 heures par nuit de façon persistante  présentent un risque de démence augmenter de 20 à 40 % par rapport à des adultes qui dorment 7 h par nuit. Cette étude tendrait à mettre en évidence que le sommeil en milieu de vie, aurait un rôle sur la santé de notre cerveau. C’est donc très important d’avoir une bonne hygiène de vie et donc une bonne hygiène du sommeil.

De futures études doivent être réalisées pour déterminer si une amélioration des habitudes de sommeil aide à prévenir la démence, comme la maladie d’Alzheimer par exemple.

Pour garder son cerveau en bonne santé, il est conseillé de ne pas fumer, de boire modérément, de faire de l’exercice physique régulièrement, d’avoir une alimentation équilibrée, de faire attention à notre tension artérielle, à notre taux de cholestérol, ..

LIENS SPONSORISES


Annonces