Mieux connaître la maladie de Parkinson


ANNONCES

‌La maladie de Parkinson est une maladie neurodégénérative chronique et incurable. C’est la deuxième maladie neurodégénérative la plus fréquente après la maladie d’Alzheimer. Elle est souvent décelée longtemps après les premiers symptômes du fait qu’ils sont attribué plutôt à la vieillesse et diagnostiquée chez des patients dont l’âge est compris entre 55 et 65 ans. Cependant, dans 5 à 10 % des cas, cette maladie peut apparaître entre 30 et 55 ans.

maladie de Parkinson
CC0 Public Domain /Pixabay

ANNONCES

Maladie de Parkinson : à quoi est-elle due ?

La maladie de Parkinson est due à une perte progressive des neurones qui produisent la dopamine, dans le système nerveux central, ce qui provoque des tremblements, des troubles de l’attention, des troubles du sommeil, lenteur dans les mouvements, douleurs, troubles digestifs….

En effet, la dopamine est un neurotransmetteur essentiel au mouvement, à l’intellect et à l’émotionnel. Donc, comme les neurones nécessaires à la production de ce neurotransmetteur sont en baisse régulière, la dopamine n’est plus fabriquée en quantité suffisante, ce qui explique les symptômes décrits ci-dessus.

C’est une maladie dont l’évolution est lente ce qui rend le diagnostic difficile. De plus, les malades, tout comme leur entourage ont du mal à isoler les symptômes qui sont souvent fatigue et douleurs, entre autres. Pour confirmer cette maladie, il faut consulter un neurologue qui effectuera différents tests. Cela peut prendre plusieurs semaines voire plusieurs mois.


ANNONCES

Quels traitements ?

Il n’y a actuellement aucun traitement curatif c’est-à-dire qu’il n’existe pas encore de remède pour traiter les causes de la maladie de Parkinson. On ne peut donc pas en guérir. Cependant, il existe des traitements qui permettent d’améliorer et même de faire disparaître les signes de cette maladie, pendant plusieurs années dans le plus souvent des cas. Ces traitements visent à compenser le manque en dopamine afin d’en atténuer certains symptômes. Dans 5% des cas, la chirurgie est une option en stimulant, à l’aide d’électrodes, une région précise du cerveau.

Lorsque les effets de la maladie réapparaissent, souvent de façon fluctuante, le traitement est moins efficace, les posologies sont augmentées ce qui peut entraîner des effets indésirables.

Les causes

Les causes de la maladie de Parkinson ne sont pas encore connues mais son mécanisme lui, est connu. Actuellement, les recherches sur les causes de cette maladies sont orientées vers l’hérédité et l’environnement. Les causes héréditaires sont rares. Parmi les facteurs environnementaux qui peuvent déclencher la maladie sans pour autant en être la cause, il y a l’exposition prolongée pendant plusieurs années à des produits chimiques comme certains pesticides ou solvants. Il s’agit peut-être d’une combinaison mêlant à la fois des facteurs environnementaux et des prédispositions héréditaires.

Les chercheurs explorent plusieurs pistes afin d’améliorer les traitements. Les recherches visent aussi à mieux comprendre les causes et les mécanismes de cette maladie, ainsi qu’à ralentir la dégénérescence ou encore améliorer le dépistage.

La maladie de Parkinson comporte 5 stades d’évolution, en fonction de l’autonomie du patient. Dans le stade 1, la maladie n’a pas d’impact sur le quotidien du patient. Au stade 5, le patient n’est plus autonome, ne peut plus marcher.

Pour aider les patients, en plus des traitement médicamenteux, il peut y avoir recours à de la kinésithérapie pour entretenir les muscles et les articulations ainsi qu’à une orthophoniste qui pourra aider à améliorer la parole, la déglutition.

LIENS SPONSORISES


Annonces