Première en France : un bras robotisé en neurochirurgie infantile pour traiter l’épilepsie réfractaire


ANNONCES

4.9
(11)

Première en France : un bras robotisé en neurochirurgie infantile pour traiter l’épilepsie réfractaire. Le Pr Didier SCAVARDA, chef du service de Neurochirurgie infantile des Hôpitaux Universitaires de Marseille – AP-HM (Hôpital de la Timone) et son équipe viennent de réaliser une stéréo-électro-encéphalographie à l’aide d’un bras robotisé (Audioguide de Medtronic) sur une jeune patiente de 14 ans souffrant d’épilepsie réfractaire : une première en France !

bras robotisé en neurochirurgie infantile
©AP-HM

ANNONCES

Un bras robotisé en neurochirurgie infantile pour traiter l’épilepsie réfractaire

La stéréo-électro-encéphalographie est un examen consistant à implanter des électrodes dans le cerveau afin de déterminer avec précision la zone épileptogène et son fonctionnement. En captant l’activité électrique du cerveau au moment des crises, il est en effet possible de localiser leur point de départ et de mettre en relief la manière dont se propage l’anomalie. Une fois ces informations collectées et analysées, les chirurgiens sont en mesure de décider s’il est possible de recourir à une opération visant à retirer la zone de tissu identifiée comme étant à l’origine des crises.

14 électrodes d’un diamètre de 0,8mm ont ainsi pu être implantées chez la jeune patiente par le Pr SCAVARDA et son équipe, sans qu’il y ait besoin de lui raser les cheveux. La robotisation permet en neurochirurgie fonctionnelle une reproductibilité des gestes chirurgicaux supérieure à ce que peut réaliser un médecin à main levée. La précision et la sécurité s’en trouvent considérablement renforcées avec une parfaite maîtrise du fait de la rigidité du bras et de la neuronavigation.

La jeune patiente restera en observation dans le service d’Epileptologie et rythmologie cérébrale, dirigé par le Pr Fabrice BARTOLOMEI pendant 6 à 10 jours durant lesquels elle sera filmée en continu, puis les électrodes seront retirées et les données recueillies analysées. Le Pr SCAVARDA et son équipe pourront alors décider si une intervention ciblée est possible.


ANNONCES

Les Hôpitaux Universitaires de Marseille sont un Centre de référence pour les épilepsies rares et ont largement contribué au développement de techniques novatrices pour la prise en charge des formes pharmaco-résistantes de cette pathologie. Le service de Neurochirurgie infantile du Pr SCAVARDA et le service d’Epileptologie et rythmologie cérébrale du Pr Fabrice BARTOLOMEI sont en constante collaboration pour mener des travaux de recherche et proposer à chaque patient une prise en charge optimale.

Crédit/source : service de presse AP-HM

Noter cet article

Cliquez sur les étoiles pour voter

Note moyenne 4.9 / 5. Nombre de notes : 11

Aucune note

LIENS SPONSORISES