Covid-19 : ce que les Français attendent de leurs mutuelles


ANNONCES

4.8
(12)

Covid-19 : ce que les Français attendent de leurs mutuelles. La pandémie de Covid-19 étant une crise d’ordre sanitaire, on est en droit de se demander ce que les mutuelles santé devraient prendre en charge. A quelles garanties les frais qui s’y rapportent sont-ils rattachables ? Le caractère exceptionnel de la situation ne doit-il pas inciter les complémentaires santé à faire preuve de compréhension et à s’adapter aux circonstances ?

Covid-19 : ce que les Français attendent de leurs mutuelles
Pixabay/DR

ANNONCES

Pendant le premier confinement, le nombre de consultations et de prestations de soin diverses (habituellement prises en charge par les mutuelles) a fortement baissé. Ce qui aura fait économiser la bagatelle de 779 millions d’euros aux complémentaires santé ! Durant la seconde période de confinement, ce sera encore plus ! Une taxe covid-19 appliquée aux mutuelles va-t-elle voir le jour ? Quoi qu’il en soit, il est temps que le secteur rende la pareille aux Français.

Du 7 au 12 octobre 2020, MutuelleSante.fr a interrogé un panel de 1 253 Français majeurs (48 % de femmes et 52 % d’hommes) sur ce qu’ils attendent des mutuelles en ces temps de pandémie. Les commentaires de Morgane Daime, psychologue clinicienne, viennent compléter cette étude

Covid-19 : ce que les Français attendent de leurs mutuelles : le sondage

Masques et gels : quels équipements rembourser ?


ANNONCES

Plus des 3/4 des Français (77 %) plébiscitent une prise en charge de l’achat des masques par les complémentaires santé. Parmi eux, 63 % souhaitent que cela concerne les masques jetables, tandis que les 37 % restants veulent plutôt un remboursement des masques lavables.

Les gels hydroalcooliques sont intégrés dans la plupart des garanties de parapharmacie : une option de confort. Mais en temps de pandémie, cet achat ne devrait-il pas être catégorisé exceptionnellement comme une garantie de base ? C’est l’avis de 42 % des Français.

Chômage partiel : envisager des indemnisations

On apprécie forcément d’être indemnisé au maximum ! Voilà pourquoi 42 % des Français pensent que la différence entre le salaire qu’on touche d’habitude et en chômage partiel devrait être compensée par les mutuelles. Si ce pourcentage n’est pas plus élevé, c’est probablement que le chômage partiel est un principe de précaution sanitaire.

Par contre, ce n’est pas le même refrain si l’assuré est en arrêt maladie à cause de la Covid-19 ! Là, ils sont 68 % à vouloir que les cas avérés soient indemnisés par leur mutuelle, pour percevoir l’équivalent de leur salaire complet.

Prises en charge : avant, pendant et après les tests

A l’image des réseaux de professionnels de santé qu’entretiennent déjà de nombreuses mutuelles pour en faire bénéficier leurs adhérents, 81 % des Français pensent que les complémentaires devraient faire de même avec les laboratoires d’analyses. Une façon pour les assurés d’être prioritaires lors des tests et d’obtenir les résultats plus rapidement. « Il y a une certaine hiérarchisation de l’urgence et la difficulté de répondre aux nouvelles demandes de prise en charge, quand les listes d’attentes existaient déjà avant la pandémie », relate la psychologue Morgane Daime.

« L’accès aux soins est de plus en plus difficile, une difficulté renforcée par l’impossibilité d’être reçu en cas de contamination ou de cas contact », observe la psychologue clinicienne. Pas moins des 2/3 de la population (67 %) souhaiteraient une prise en charge psychologique gratuite par les psychologues déjà membres de ces réseaux, via une permanence téléphonique pour les cas de contamination avérés.

Être en forme malgré le confinement

Le confinement ne facilite pas l’exercice physique. 16 % des sondés aimeraient que leur prise de poids durant cette période puisse faire l’objet d’une consultation remboursée par leur mutuelle chez un diététicien.

Assurer l’enseignement des enfants

Changement majeur du second confinement, l’instruction obligatoire pour les enfants âgés de 3 à 16 ans est assurée dans les établissements. Mais un nouveau protocole sanitaire y est en vigueur, avec le port du masque dès 6 ans.

« Le recul n’est pas suffisant pour connaître les impacts de la pandémie sur le développement de l’enfant. (…) Le port du masque empêche la visibilité du visage de l’adulte, de ses expressions, de ses mouvements de bouche par laquelle les sons sortent. (…) Les enfants n’ont plus connaissance que du visage de leur parents ou accompagnants. Les interrogations liées aux apprentissages scolaires, de la lecture et des sons notamment sont à soulever. (…) Des barrières se créaient et viennent mettre en tension, plus qu’elles ne le sont déjà, les questions du rapport au langage et du rapport à l’autre chez l’enfant », analyse Morgane Daime.

La moitié des Français (51 %) voudraient que les mutuelles remboursent l’aide aux devoirs quand des parents ont la Covid-19. Les 2/3 (66 %) trouvent que les complémentaires devraient assurer la prise en charge des élèves en cas de fermeture des classes. Ils sont 44 % à vouloir que leur mutuelle mette en place une aide pédagogique gratuite pour les enfants en difficulté scolaire à cause des mesures de précaution sanitaire.

Ne pas délaisser les personnes âgées

« La culpabilité semblerait entrer en jeu au moment où nous sommes forcés à ne plus rendre visite aux personnes âgées, à les laisser seuls ou en institution. La peur de leurs décès pourrait être accentuée par la responsabilité que chacun pourrait y avoir », souligne la professionnelle de santé. Les mutuelles devraient automatiser la prise en charge gratuite des visites à domicile pour les seniors de plus de 65 ans, selon les 3/4 des Français (78 %). Presque autant (72 %) trouveraient judicieux que les complémentaires santé couvrent aussi le portage des courses au domicile de ces personnes âgées.

Crédit/source : https://mutuellesante.fr/

L’enquête a été réalisée du 7 au 12 octobre 2020 par MutuelleSante.fr qui a interrogé un panel de 1 253 Français (48 % de femmes et 52 % d’hommes) sur ce qu’ils attendent des mutuelles en ces temps de pandémie.

Noter cet article

Cliquez sur les étoiles pour voter

Note moyenne 4.8 / 5. Nombre de notes : 12

Aucune note

LIENS SPONSORISES