Soldes : 81% des français feront les soldes avec un panier moyen de 200 euros


ANNONCES

Bientôt les SOLDES ! Voilà 3 ans que le budget soldes des français augmente. Malgré les diverses promotions que l’on retrouve tout au long de l’année (ventes privées, black Friday, bons de réductions…) et le contexte des mouvements sociaux, 81% des français feront les soldes à compter du 26 juin pour un panier moyen de 200 euros, selon les résultats d’un sondage exclusif* réalisé par l’Ifop pour Spartoo…

soldes
CC0 Public Domain /Pixabay

ANNONCES

Des soldes qui restent très attendues et des Français optimistes

58% des consommateurs français affirment que le contexte de mouvements sociaux actuel n’aura pas d’impact sur leurs achats, et 3% consacreront même un budget plus élevé, pour multiplier les bonnes affaires.

Soulignons tout de même 19% des Français interrogés entendent renoncer aux soldes, un pourcentage qui reste élevé.

Un panier moyen en hausse depuis l’été 2016

Les Français ont prévu de dépenser en moyenne 200 euros, soit 14 euros de plus que l’été dernier et 33 euros de plus que l’été 2016. Une hausse qui ne semble pas être affectée par les diverses opérations promotionnelles proposées tout au long de l’année puisque pour 55% des consommateurs, celles-ci ne changent rien sur leurs intentions d’achats.

Ce sont les + de 35 ans qui seront les plus dépensiers avec un panier moyen de 215€. Les millennials quant à eux, auront un panier de 20 euros inférieur à leurs ainés.

Internet, éternel eldorado des bonnes affaires

44% des sondés considèrent qu’internet sera le lieu idéal pour réaliser les meilleures affaires. Sans

grande surprise car toujours plus connectés, 50% des millennials iront sur le net pour faire leurs achats contre 41% pour les plus de 35 ans.

La carte à jouer des magasins physiques

Arrivent derrière internet, les centres commerciaux (22%), les boutiques de centre-ville (16%) et les grands magasins (11%). C’est-à-dire que 49% des sondés ont l’intention de se déplacer dans les points de vente pour faire leurs achats. La possibilité de voir et de toucher le produit est toujours une vraie carte à jouer pour les magasins physiques. La combinaison d’un magasin physique tel que André et d’un magasin en ligne tel que Spartoo répond aux attentes actuelles des consommateurs. Le digital et physique sont plus que jamais étroitement liés : en magasin, tablettes et écrans font définitivement partie des services client, tout comme le Click and collect.

Les achats mode toujours en tête

Avec 74% d’intention d’achat contre 66% l’an passé, les vêtements restent en tête des produits achetés sur internet. On note cependant un engouement certain des millennials pour l’achat de chaussures sur internet avec 58% d’intention d’achats contre 49% pour la moyenne française.

Les équipements hi-fi, l’électroménager et la décoration d’intérieur enregistrent de plus petits scores avec respectivement 19%, 15% et 13% d’intention d’achats sur le net pour la moyenne française.

Pour la dernière période de six semaines de soldes, les français vont en profiter du début à la fin

La loi Pacte, votée en septembre 2018, prévoit des soldes plus concentrés dans le temps, passant de 6 semaines à 4 semaines par période de soldes. La réforme entrera en vigueur pour les soldes d’hiver 2020.

Pour cette dernière période de six semaines, 32% des sondés iront faire les soldes dès la première semaine, 34% iront à la deuxième démarque et 34% iront à la toute fin pour profiter des bonnes affaires. Les français se partagerons donc proportionnellement les six semaines de soldes et n’attendrons pas la fin des soldes pour trouver la bonne affaire.

Spartoo dans les starting-blocks !

« Ce qui fait aujourd’hui notre force est d’avoir misé sur une distribution multicanale entre les magasins André et l’offre Spartoo.com pour satisfaire tous les clients : qu’ils consomment en ligne, en magasin ou en click and collect, nous leurs donnons accès à plus de 100.000 produits soldés jusqu’à 60% dès les premiers jours de soldes.

Toutes nos équipes sont mobilisées en magasin et au siège pour garantir une qualité de service irréprochable : les bonnes affaires ne doivent pas se faire au détriment du service », affirme Boris Saragaglia, P-dg du groupe Spartoo

*Sondage réalisé par l’Ifop à la demande du groupe Spartoo du 29 mai au 3 juin 2019 sur un échantillon de 1013 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et +.


ANNONCES