Hépatite C : le Maviret®, un médicament antiviral innovant désormais autorisé en pharmacie

Pixabay/CC0 Public Domain

Hépatite C ! Pour la première fois en France un antiviral à action directe contre l’hépatite C a été officiellement autorisé à l’hôpital mais aussi pour la première fois en pharmacie. Il s’agit du Maviret®, un nouveau traitement pangénotypique (génotypes 1-6) de l’hépatite C chronique du laboratoire américain AbbVie.

Il s’agit de simplifier la prise en charge de la maladie et l’accès au traitement pour les patients atteints d’hépatite C chronique.

Le MAVIRET® c’est quoi ? Il s’agit d’un antiviral à action directe contre l’hépatite C, un traitement en une prise par jour, sans ribavirine, pour les patients adultes atteints d’une hépatite C chronique, quel que soit le génotype du virus (GT1-6). Il permet une réduction de la durée de traitement à 8 semaines pour les patients adultes naïfs de traitement non cirrhotiques.

Dans un communiqué AbbVie indique que MAVIRET® est la seule association pangénotypique de deux antiviraux à action directe de seconde génération, le glécaprévir (inhibiteur pangénotypique des protéines NS3A/4A du VHC) et le pibrentasvir (inhibiteur pangénotypique NS5A). Ces deux AAD puissants ciblent et inhibent les protéines essentielles à la réplication du virus de l’hépatite C de génotype 1 à 6.

Puis de préciser qu’il  permet d’ouvrir de nouvelles perspectives dans la prise en charge des patients notamment en termes de réduction de la durée de traitement ou de simplification thérapeutique. MAVIRET® constitue également une option thérapeutique pour certains patients plus difficiles à traiter, y compris ceux souffrant d’une cirrhose compensée (quel que soit le génotype), les patients co-infectés VHC/VIH-1 et ceux dont les options de traitement étaient auparavant limitées.

Petit bémol son prix.  Pour la  majorité des patients atteints par le virus de l’hépatite C, MAVIRET® est recommandé en 8 semaines au prix de 28 000 euros. Pour les patients naïfs cirrhotiques, un traitement de 12 semaines est recommandé au prix de 42 000 euros.

L’hépatite C

L’hépatite C  chronique est une maladie asymptomatique et silencieuse. Après quelques années, elle peut entraîner des affections graves comme la cirrhose ou le cancer du foie. On estime qu’en France métropolitaine, environ 130 000 personnes âgées de 18 à 80 ans sont infectées par le VHC et 75 000 d’entre elles l’ignorent toujours3. 85% des patients infectés par le VHC sont non cirrhotiques et 15% sont à un stade avancé de la maladie, pouvant évoluer vers une décompensation ou un carcinome hépatocellulaire (CHC). Le nombre de cirrhoses et de cancers du foie attribués à l’hépatite C représente plus de 2600 décès par an en France.

Selon le Professeur Stanislas POL, Chef du service d’hépatologie à l’Hôpital Cochin, « Le traitement de l’infection par le VHC a beaucoup évolué au cours des dernières années. Le principal bénéfice des nouveaux antiviraux à action directe se retrouve dans la facilité de prescription : ce sont des traitements simples, pan-génotypiques, avec pour certains une durée de traitement courte adaptée à tous les projets de vie, préférée par les patients, et pouvant aussi améliorer l’observance thérapeutique. »

« AbbVie est fière de mettre à disposition des patients atteints d’hépatite C chronique en France, cette dernière génération de traitement MAVIRET®, précise Pierre-Claude FUMOLEAU, président d’AbbVie
France. Un pas décisif a été franchi grâce à la mise à disposition en ville. L’un des prochains défis est maintenant de dépister les patients qui s’ignorent encore. AbbVie reste engagée aux côtés des
patients, des professionnels de santé et des pouvoirs publics jusqu’à l’élimination de la maladie. »

Pour info MAVIRET® est un traitement pangénotypique en 8 semaines pour les patients non cirrhotiques et naïfs de traitement. MAVIRET® est également une option thérapeutique dans certaines populations de patients plus difficiles à traiter, y compris ceux souffrant d’une cirrhose compensée, quel que soit le génotype, de co-infection VHC/VIH-1 et ceux dont les options de traitement étaient auparavant limitées : patients souffrant d’insuffisance rénale chronique sévère (IRC) ou atteints d’une infection par le VHC de génotype 3 (G3). MAVIRET® est approuvé pour les patients souffrant de tous les stades d’insuffisance rénale chronique y compris les patients dialysés.

Caractéristiques, contre-indications, mises en garde ICI