Grenoble : il rentre à l’hôpital pour une fracture, il en ressort amputé



skeeze/pixabay

Grenoble. Terrible histoire que celle de ce jeune homme de 21 ans qui a décidé de porte plainte contre le CHU de Grenoble après l’amputation de sa jambe droite. Victime d’une fracture après un accident de trampoline, c’est amputé de sa jambe qu’il en est ressorti. Une amputation qui aurait pu être évitée, des négligences dans sa prise en charge étant à déplorer selon lui.

C’est en février dernier que la vie a basculé de Thomas. Selon le Dauphine Libéré, il a été victime d’un “banal” accident de trampoline dans le complexe de loisirs d’Eybens dans lequel il travaillait.

Dans un premier temps un médecin régulateur du Samu 38 joint par téléphone lui conseille d’abord de tenter de remettre sa jambe dans l’axe. Puis il finit par lui envoyer les sapeurs pompiers.



Une fois arrivé aux urgences de l’hôpital Michallon de Grenoble-La Tronche, il devra attendre 7 heures avant que l’angioscanner prescrit par l’orthopédiste de garde ne soit réalisé. Une durée un brin excessive qui explique probablement pourquoi l’amputation est devenue nécessaire.

Cet examen a en effet révélé qu’une artère de la jambe avait été sectionnée et la jambe n’était plus irriguée depuis plus de 12 heures. Et 12 heures c’est beaucoup trop. Les médecins n’ont ainsi pas eu d’autre choix que de l’amputer au dessus du genou.

Pour Maître Edouard Bourgin, avocat du jeune homme, il ne fait guère de doutes que des fautes ont été commises dans la prise en charge de son client. Il a donc décidé de poursuivre le CHU Grenoble Alpes en justice.

Cité par Le Parisien, il s’est montré on ne peut plus clair précisant que cette plainte avait pour objectif de « faire toute la lumière sur ce cumul de fautes caractérisées »