Cancer du sein : le dépistage en hausse grâce à Angelina Jolie ?


ANNONCES

0
(0)

En 2013, cette info avait fait le tour du monde. L’actrice américaine Angelina Jolie révélait avoir subi une double mastectomie préventive en raison d’un risque élevé de contracter un cancer du sein. Via une tribune publiée dans “Le New-York Times” l’actrice avait incité les femmes, notamment celles ayant des antécédents familiaux, à rechercher les informations, à interroger les experts médicaux et éventuellement à faire les choix nécessaires. Et il semblerait que son message ait été entendu.

©Universal Pictures France
©Universal Pictures France

ANNONCES

En effet, et selon une enquête américaine, le nombre de dépistages du cancer du sein a très largement augmenté suite à la tribune de celle qui était encore la compagne de Brad Pitt.

Ainsi et selon deux chercheurs de l’Ecole de médecine de Harvard, l’effet “Angelina Jolie” est indéniable chez les femmes de 18 à 64 ans.

C’est ainsi que, 15 jours après sa publication, le nombre de tests pour les mutations des gènes BRCA1 et BRCA2 était 64% supérieur aux chiffres habituels. 6 mois après, ce taux était toujours 37% plus élevé.


ANNONCES

Un effet dont s’est félicité Tony Howell, le directeur de la recherche scientifique au centre de prévention du cancer du sein.

Pour autant sachez que selon cette étude que le nombre de mastectomies lui n’a pas augmenté. Peut-être parce que les femmes qui se sont fait dépister n’étaient pas forcément les plus à risques !

“Cela suggère également que les annonces de célébrités peuvent atteindre un large public, mais peuvent ne pas cibler efficacement la population qui a le plus besoin de réaliser ces tests” a précisé Tony Howell

En 2015 pourtant…

En 2015 pourtant une étude réalisée au sein de l’hôpital universitaire de Manchester révélait que le nombre de mastectomies préventives avait doublé en l’espace de quelques mois. Un phénomène qui s’est surtout accentué début 2014, soit 9 mois après l’annonce d’Angelina Jolie.

Simple fruit du hasard ? Pas vraiment selon les médecins. Prenant en compte les délais entre la prise de décision et l’opération chirurgicale, ils se disaient persuadés de l’effet Angelina Jolie.

« Bien que nous n’ayons pas analysé la motivation des femmes, la corrélation suggère que cette montée en flèche peut être attribuée à “l’effet Angelina“ » avait alors déclaré Gareth Evans, professeur de génétique clinique et principal auteur de cette étude.

A propos du cancer du sein : Le cancer du sein consiste en une tumeur maligne de la glande mammaire. Il touche 10% de la population féminine. Environ 1,4 million de femmes sont diagnostiquées avec cette maladie chaque année dans le monde et
460.000 en décèdent. En France, il représente près d’un cancer sur trois. Chaque année, plus de 11.000 femmes en décèdent, soit environ une femme toutes les heures.

Noter cet article

Cliquez sur les étoiles pour voter

Note moyenne 0 / 5. Nombre de notes : 0

Aucune note

LIENS SPONSORISES