Le bruit dégrade la productivité au travail des Français

CC0 Public Domain /Pixabay
CC0 Public Domain /Pixabay

Selon une enquête Ifop/JNA, on estime qu’environ 6 millions de Français en activité professionnelle perdraient plus de 30 minutes de temps de travail par jour à cause du bruit et des nuisances sonores. Ce qui représenterait une perte de productivité d’environ 23 milliards d’euros par an(*).

Réalisée à l’occasion de la première édition de la Semaine de la Santé auditive au travail programmée du 24 au 28 octobre 2016, l’enquête Ifop/JNA a été menée du  17 au 20 octobre auprès d’un échantillon de 1017 individus âgés de 18 ans et plus en poste de travail. Selon l’étude, le bruit et les nuisances sonores au travail sont non seulement toxiques et pathogènes mais ils sont également source de perte de productivité et par voie de conséquence de pertes financières substantielles pour l’entreprise. Analyse.

Le bruit et les nuisances ont un impact direct sur la productivité au travail

Selon l’enquête Ifop/JNA, 1 actif sur 5 en poste perd plus de 30 minutes de travail à cause de la gêne du bruit dont 29% des moins de 35 ans et 32% des cadres et professions intellectuelles supérieures.

Si 42% des actifs en poste perdent chaque jour du temps, cette proportion s’élève à 50% chez les plus jeunes (moins de 35 ans) et à 55% chez les cadres et professions intellectuelles supérieures.

Le fait d’être plus exposé au bruit n’a pas autoatiquement pour conséquence de perdre plus de temps : si 88% des ouvriers sont exposés au bruit (contre 79% au global), seuls 27% perdent du temps (contre 42% au global). Cette catégorie de salariés, souvent amenée à travailler en extérieur, a probablement davantage intégré cette contrainte comme faisant partie de son environnement de travail.

Le bruit et les nuisances sonores altèrent la santé financière des entreprises : 23 milliards par an seraient perdus en temps de travail à cause du bruit en France

Grâce aux résultats de l’enquête Ifop/JNA, il est possible d’estimer que 6 millions d’actifs en poste perdent individuellement au moins 120 h par année de travail. L’Insee estimait en 2008 le coût horaire moyen à 32 euros. Ainsi, 3 840 euros par actif en poste de travail seraient pedus pour l’entreprise par année soit 23 milliards de temps de productivité perdus à cause du bruit et des nuisances sonores au travail.

Il s’agit là d’une évaluation basse car 8 Français sur 10 en poste de travail se disent gênés par le bruit et les nuisances sonores au travail.

En effet, 79% des personnes interrogées indiquent être gênées par le bruit au travail. Tout particulièrement :

– 82% des cadres ou en statut d’indépendant
– 88% des ouvriers
– 83% des individus salariés du secteur public

L’assoiatio JNA, structure neutre et indépendante, a souhaité en avoir le cœur net. L’équipe a ainsi réalisé un audit du coût social du bruit et de la fatigue auditive auprès d’une entreprise de 30 personnes du secteur tertiaire. Cet audit fait apparaître une perte annuelle de 45 000 euros sur la seule base du coût horaire (hors charges patronales).

Lire le rapport complet ICI (document format PDF)