Des juges d’instruction vont enquêter sur le scandale de la Dépakine®


ANNONCES

CC0 Public Domain /Pixabay
CC0 Public Domain /Pixabay

ANNONCES

En cette fin du mois de septembre 2016, on apprend que des juges d’instruction vont enquêter sur le scandale de la Dépakine® et ses dérivés, un médicament qui a continué à être prescrit à des femmes enceintes malgré les risques connus pour la santé du foetus. Selon une source judiciaire citée par l’AFP, une instruction a été ouverte ce jeudi pour “tromperie sur les risques inhérents à l’utilisation du produit et les précautions à prendre ayant eu pour conséquence de rendre son utilisation dangereuse pour la santé de l’être humain”, ou tromperie aggravée, et blessures involontaires”.

Prescrit pour prévenir les crises des épileptiques et bipolaires, la Dépakine® est suspectée d’avoir causé malformation et troubles cognitifs à plusieurs milliers d’enfants. Face à ce que les autorités considèrent désormais comme un nouveau scandale sanitaire, la ministre de la santé a déjà acté la mise en place d’un fonds d’indemnisation des familles, ainsi qu’un pictogramme indiquant le danger de son utilisation pendant la grossesse. Ce pictogramme sera apposé sur les boîtes de Dépakine® et de tous les dérivés comprenant de l’acide valproïque.

Pour plus d’infos, vous pouvez consulter sur le site de l’ANSM l’intégralité de l’étude observationnelle ANSM-CNAMTS relative l’exposition à l’acide valproïque et ses dérivés au cours de la grossesse en France. Accès direct en cliquant ICI (document format PDF)


ANNONCES