Boissons très chaudes = risque accru de cancer de l’œsophage

Photo : journeys (CC BY 2.0)
Photo : journeys (CC BY 2.0)

Vous aimez les boissons très chaudes pour ne pas dire brûlantes ? Alors veillez à ne pas trop en abuser ! La consommation de boissons chaudes a en effet été classée comme probable cancérogène pour l’humain (groupe 2A) après qu’un groupe travail international composé de 23 experts, réuni par le Centre international de Recherche sur le Cancer (CIRC), l’agence cancer de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), ait procédé à l’évaluation de la cancérogénicité du café, du maté, et de boissons consommées brûlantes.

Le  résumé des évaluations  finales  est paru dans la revue spécialisée “The  Lancet  Oncology” et les  évaluations  détaillées seront publiées dans le Volume 116 des Monographies du CIRC

La bonne nouvelle c’est que le groupe de travail n’a trouvé aucune preuve concluante d’un effet  cancérogène de la consommation du  café.  Ils  ont en revanche conclu que  la consommation de boissons très chaudes provoquait probablement  le  cancer  de  l’œsophage  chez l’homme. Aucune donnée concluante n’a pu être mise en évidence en  ce qui concerne la consommation de maté à des températures qui ne sont pas très élevées

Ces résultats laissent penser que la consommation de boissons très chaudes est une cause probable de cancer de l’œsophage et que c’est la température, plutôt que les boissons elles -mêmes, qui semble être en cause”, explique le Dr Christopher Wild, Directeur du CIRC

Boissons très chaudes

La consommation de boissons très chaudes a été classée comme probablement cancérogène pour l’homme (Groupe 2A).

Cette décision était fondée sur des données limitées provenant d’études épidémiologiques, qui ont montré une association positive entre le cancer de l’œsophage et le fait de boire des boissons très chaudes. Des études menées dans des régions comme la Chine, la République islamique d’Iran, la Turquie et l’Amérique du Sud, où le thé ou le maté sont traditionnellement bus très chaud s (à environ 70 °C), ont montré que le risque de cancer de l’œsophage augmente avec la température à laquelle la boisson est consommée. Dans les expériences impliquant des animaux, il a aussi été conclu à des indications limitées de la cancérogénicité de l’eau très chaude.

“Le tabagisme et la consommation d’alcool sont des causes majeures de cancer de l’œsophage, notamment dans de nombreux pays à revenu élevé”, souligne le Dr Wild. “Cependant, la majorité des cancers de l’œsophage surviennent dans certaines régions d’Asie, d’Amérique du Sud et d’Afrique de l’Est, où boire régulièrement des boissons très chaudes est fréquent et où les raisons de la forte incidence de ce cancer ne sont pas aussi bien comprises.”

Le cancer de l’œsophage est la huitième cause la plus fréquente de cancer dans le monde et l’une des principales causes de décès par cancer, avec environ 400 000 décès enregistrés en 2012 (5 % de tous les décès par cancer). On ne connaît pas la proportion de cas de cancer de l’œsophage qui peut être liée à la consommation de boissons très chaudes