La télé-réalité permet de mieux comprendre l’échec des régimes

CC0 Public Domain/Pixabay
CC0 Public Domain/Pixabay

La télé-réalité est souvent sans intérêt, totalement inutile et se contente de nous divertir. Oui mais pour une fois, elle a permis à des scientifiques de mieux comprendre le pourquoi du comment de l’échec des régimes… vous savez ces pseudos recettes miracles qui nous font croire qu’il est possible de perdre du poids sur le long terme en nous privant de tout ou presque. Sauf que dans la quasi totalité des cas, cela ne marche pas… les personnes reprenant très vite du poids une fois le régime achevé.

Un sentiment que partagent aujourd’hui des chercheurs américains grâce à une télé-réalité bien connue aux Etats-Unis. Comme quoi ce type d’émission aura servi à quelque chose… ^^

Et c’est suivant le parcours de candidats ayant participé à l’émission de télé-réalité « The Biggest Loser » – une émission pas comme les autres qui couronne le candidat ayant perdu le plus de poids – qu’ils ont trouvé la réponse.

Après leur participation à l’émission, c’était en 2009, les candidats en question ont été suivis durant 6 ans. Constat un brin dramatique quand même :  en moyenne ils avaient repris 70 % du poids qu’ils avaient perdu durant l’émission. Pire encore puisque deux d’entre eux étaient plus gros encore qu’avant leur participation à l’émission.

Pour les scientifiques, l’explication est simple : « le métabolisme essaie de freiner la perte de poids ». En clair, et pour faire court, le corps essaie tout simplement regagner ce qu’il a perdu. Et de citer en exemple l’un des candidats de l’émission dont, le corps au repos dépenserait 800 kilocalories de moins que celui d’un homme de la même carrure.

A cela s’ajoute les effets de la  leptine, une hormone qui permet de ressentir la satiété. appelée aussi l’hormone “coupe-faim”. Quasiment absente chez les participants après l’émission, elle se ferait rare dans leurs organismes six ans plus tard.  Bref leur corps les pousserait à manger davantage.