Allergies : une nette domination des pollens de bouleau !

 CC0 Public Domain/Pixabay
CC0 Public Domain/Pixabay

Si vous en doutiez encore, cette fois il n’y a aucune hésitation à avoir. Nous sommes en pleine saison des pollens et donc des allergies.  Et parce que dans une course il faut toujours un gagnant, sachez que la médaille d’or est attribuée cette semaine aux pollens de bouleau ! Sur un large quart Sud-Est, de la Normandie à la Vienne et jusqu’au Alpes, ils s’en donneront à coeur joie et seront responsables d’un risque allergique élevé à très élevé. Le risque allergique sera moyen à localement élevé de l’Est breton à la Lozère et très faible à faible sur le reste du territoire.

Parmi les autres invités cette semaine, les pollens de charme. Moins gênants que les pollens de bouleau, ils seront tout de même bien présents et occassionneront un risque allergique élevé sur l’Alsace, moyen à localement élevé du Nord Pas de Calais à la Savoie et très faible à faible sur le reste du territoire.

Si vous habitez la moitié sud du pays, et dans une moindre mesure en région parisienne, cela ne vous aura probablement pas échappé, les pollens de platane commencent à bien se propager et continueront de le faire au cours des prochains jours. Le risque allergique associé à ce pollen sera moyen à localement élevé sur les régions du Sud de la France et très faible à faible au Sud de la Loire.

Quant aux pollens de chêne ils s’installent déjà sur le Sud-Ouest et seront présents jusqu’aux Pays de la Loire, à la région Méditerranéenne et remonteront le long de la vallée du Rhône. Ils seront responsables d’un risque allergique faible à moyen sur la région Aquitaine, très faible à faible ailleurs.

De leur côté, les pollens de cyprès, saule et peuplier seront encore présents mais avec un risque allergique associé de nul à faible.

Enfin les pollens de graminées comme de pariétaire continueront de gagner du terrain mais seront encore peu gênants sur une majorité des régions

N’oubliez pas que seule la pluie peut apporter un répit bien mérité pour les allergiques, les pollens se dissipant à chaque période ensoleillée.

Pour mémoire le Réseau National de Surveillance Aérobiologique vous offre la possibilité de recevoir chaque semaine par e-mail les prévisions du risque allergique des départements de votre choix. Pour cela vous pouvez vous inscrire en cliquant ici

Suivez vos symptômes d’allergies en remplissant le questionnaire journalier sur www.pollendiary.com

Source : Bulletin Allergo Pollinique – Réseau National de Surveillance