La grippe est bien là !

 CC0 Public Domain/Pixabay
CC0 Public Domain/Pixabay

Attention, la grippe arrive ! Si l’activité reste modérée sur l’ensemble du territoire, 3 régions font actuellement exception : la Provence-Alpes-Côte-d’Azur, la Bretagne et le Languedoc-Roussillon. Sur ces régions on est au dessus du seuil épidémique avec respectivement 260.000, 200.000 et 186.000 cas pour 100.000 habitants (source réseau sentinelles).

Sur l’ensemble de la France métropolitaine,  le taux d’incidence des cas de syndromes grippaux vus en consultation de médecine générale a été estimé à 115 cas pour 100 000 habitants… soit en dessous du seuil épidémique fixé à 175 cas pour 100 000 habitants.

Concernant les cas rapportés, la semaine dernière, l’âge médian était de 22 ans (10 mois à 86 ans); les hommes représentaient 51% des cas. Les tableaux cliniques rapportés par les médecins Sentinelles ne présentaient pas de signe particulier de gravité : le pourcentage d’hospitalisation a été estimé à 0,4%.

Surveillance virologique : depuis la semaine 2015s40, date de début de la surveillance, 1023 prélèvements ont été réalisés par les médecins Sentinelles (557 par les médecins généralistes et 466 par les pédiatres libéraux). Les prélèvements ont été analysés par le CNR des virus influenzae (CC Paris, CA Lyon) et par le laboratoire de virologie de l’Université de Corse. Résultats virologiques des prélèvements des cas syndromes grippaux, médecins Sentinelles généralistes et pédiatres :

– 6 (5,7%) virus de type A(H1N1)pdm09,
– 0 (0,0%) virus de type A(H3N2),
– 9 (8,5%) virus de type A non sous-typés,
– 8 (7,5%) virus de type B lignage Victoria,
– 0 (0,0%) virus de type B lignage Yamagata,
– 14 (13,2%) virus de type B lignage non déterminé.
– 2 co-infections de virus grippaux ont été observées.

Et après ? Selon le modèle de prévision reposant sur les données historiques et sur les délivrances de médicaments (partenariat IMS-Health), l’incidence des cas de syndromes grippaux devrait continuer d’augmenter dans les prochaines semaines. Et peu de régions devraient cette fois y échapper !

Pensez au vaccin

Pour mémoire, et selon le Ministère de la Santé, la vaccination est le moyen le plus simple de se prémunir contre les risques de complication liés à cette infection. Comme chaque année, l’Assurance maladie prend en charge à 100% le vaccin pour les personnes ciblées par les recommandations vaccinales du Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP). Il s’agit particulièrement :

Des personnes âgées de 65 ans et plus ;
Des femmes enceintes ;
Des personnes atteintes de certaines pathologies chroniques ;
Des personnes obèses présentant un IMC supérieur à 40 ;
De l’entourage des nourrissons de moins de 6 mois fragiles ;
Des professionnels de santé en contact régulier avec des sujets à risque de grippe grave.

Il y a quelques jours à peine les autorités sanitaires françaises ont décidé de prolonger la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière jusqu’au 29 février 2016, date qui marquera la fin de la campagne de vaccination 2015-2016.