Seniors : conduire les aiderait à se maintenir en bonne santé


ANNONCES

Le saviez-vous ? Conduire aiderait les seniors à se maintenir en bonne santé.

Et il est encore question de la conduite des seniors. La semaine dernière, l’association “Signal SENIOR” a proposé aux seniors d’apposer un macaron “S” sur leur()s véhicule(s). Pourquoi ? Et bien parce que les personnes âgées, si elles sont généralement très prudentes sur la route, sont bien plus vulnérables que les autres automobilistes. L’objectif de cette démarche étant de pouvoir permettre à des personnes âgées en légère perte de confiance de se rassurer au volant mais aussi de prévenir les autres usagers de la route

 Bientôt un
©Association Signal Senior

ANNONCES

Aujourd’hui une étude américaine nous apprend que l’arrêt de la conduite aurait une influence sur les capacités physiques et cognitives des seniors. Ainsi, s’arrêter de conduire aurait pour conséquence d’accélérer le déclin mental et physique.

Avant d’en arriver à cette surprenante conclusion, des scientifiques de la Mailman School of Public Health ont étudié les résultats de 16 études publiées sur ce sujet, puis les ont comparés avec des données provenant de conducteurs actuels.

Verdict sans appel : après l’arrêt de la conduite, les seniors ont deux fois plus de risque de développer des symptômes dépressifs et voient le déclin de leurs capacités physiques et cognitives s’empirer. Et comme si cela ne suffisait pas, cette analyse a également permis de montrer que, sur une période de 5 ans, le risque de mourir était supérieur de 68%. Quant au risque d’aller dans une maison de retraite, il serait multiplié par 5.

Parmi les explications avancées par les auteurs de l’étude, la réduction du cercle social. Quand on ne conduit plus, on se coupe un peu du monde et on a donc tendance à favoriser les activités intérieures et/ou domestiques… Pas assez d’être moins bénéfiques pour la condition physique, elles auraient aussi tendance à favoriser les état dépressifs.

En conclusion, les auteurs de l’étude soulignent l’importance d’établir des programmes personnalisés afin de préserver les fonctions de mobilité et de vie sociale des seniors qui ont arrêté de conduire.


ANNONCES