Articles et vêtements de sport : des substances dangereuses pour la santé et nocives pour l’environnement


ANNONCES

CC0 Public Domain/Pixabay
CC0 Public Domain/Pixabay

ANNONCES

Le saviez-vous ?  La quasi-totalité des vêtements et des équipements de sports de plein air que nous portons et/ou utilisons sont truffés de substances chimiques qui, pas assez de représenter un danger pour l’environnement, seraient néfastes pour la santé humaine.

Tel est le cri d’alarme lancé par l’ONG Greenpeace dans le cadre d’une étude dont les résultats viennent d’être révélés.

Après analyse, il a en effet été constaté que 90 % des articles testés contenaient des PFC, une famille de substances chimiques persistantes.

De quoi parle t-on exactement ? Des PFC, des produits chimiques artificiels utilisés par les industriels du textile pour rendre leurs articles imperméables et antitaches.

Une fois présents dans l’environnement, et pas assez de polluer, ils se dégraderaient très lentement et parviendraient à s’immiscer dans la chaîne alimentaire. Et c’est bien là que le bas blesse.

Selon Greenpeace certains PFC peuvent en effet affecter le système reproductif et endocrinien mais aussi faciliter la croissance de tumeurs.

Et de déplorer que la nature soit aujourd’hui au cœur des arguments marketing des marques mises en cause : 40 articles de 11 marques différentes ont été testés dans 19 pays et 90% d’entre-eux contenaient des PFC.

Des solutions alternatives existent et Greenpeace ne manque pas de le souligner via une pétition en ligne accessible ICI. 34 enseignes se seraient déjà ralliées à cette cause.


ANNONCES