Pour manger équilibré, bientôt un code couleur sur les aliments ?

Pour inciter les gens à manger équilibré, plusieurs solutions existent et nous les connaissons déjà toutes.  L’une d’entre-elles est en train de faire son petit bonhomme de chemin : le code couleur à 5 chiffres. C’est en tout cas ce qui ressort d’une étude comparative publiée cette semaine et qui vient de recevoir un avis favorable du Haut Conseil de la Santé publique.

CC0 Public Domain/Pixabay
CC0 Public Domain/Pixabay

Cette étude avait pour objectif de mesurer l’impact de cette signalétique nutritionnelle sur le panier d’achat de plusieurs milliers de consommateurs représentatifs de la population participants à l’étude NutrinetSanté. Séparés en 5 groupes, ils devaient effectuer des achats en ligne avec 269 produits référencés (toutes marques, y compris celles de distributeurs, confondues).

Pour info : le système d’information nutritionnelle coloriel à 5 couleurs 5 ‐ C (vert/jaune/orange/rose fuchsia/rouge) repose sur le calcul d’un score de qualité nutritionnelle (score de la Food Standards Agency ‐ FSA) qui prend en compte plusieurs éléments présents sur l’étiquetage nutritionnel (calories, sucres simples, acides gras saturés, sodium, fibres, protéines et pourcentage de fruits et légumes pour 100g de produit) pour aboutir à un indicateur unique de la qualité nutritionnelle de l’aliment

Sur ces 5 groupes, 4 avaient accès à des aliments étiquetés soit avec logo cinq couleurs; soit avec la coche verte de certains pays scandinaves; soit avec le système type feu rouge retenu par la Grande-Bretagne; soit avec les “traditionnels” repères nutritionnels journaliers déjà utilisés par certains fabricants. Pour les participants du 5eme groupe, les produits présentés ne bénéficiaient toutefois d’aucune information nutritionnelle et donc d’aucun code. Il faut savoir qu’à l’exception notable des repères nutritionnels des industriels, tous les logos permettaient de réduire la teneur en calories du panier d’achat en comparaison avec la situation “sans logo”.

Verdict : Le logo 5 couleurs a été, comparé aux autres systèmes, le plus facile à identifier et surtout le mieux compris. C’est lui qui a eu le plus fort impact sur la qualité nutritionnelle du panier d’achat avec des teneurs bien plus faibles en graisses et en sel.

Plus que jamais, et comme une précédente étude avait déjà permis de le démontrer, ce code 5 couleurs apparaît aujourd’hui comme le seul système pertinent permettant de réellement influencer le choix des consommateurs.