En cas de rupture, les femmes souffrent plus mais moins longtemps


ANNONCES

0
(0)
CC0 Public Domain /Pixabay
CC0 Public Domain /Pixabay

ANNONCES

Les femmes et les hommes ne vivent pas de la même manière une rupture amoureuse. Si les femmes souffrent plus, elles s’en remettraient plus facilement que les hommes. Telles sont les conclusions d’une étude menée conjointement par des chercheurs de l’université de Binghamton (état de New-York) et de l’University College de Londres.

Pour cela, ils ont interrogé  5.705 personnes issues de 96 pays différents avec un objectif et un seul :  mesurer sur une échelle de 1 à 10 le niveau de douleur physique et émotionnelle ressentie lors d’une rupture amoureuse.

Premier constat, les femmes souffrent plus. La douleur émotionnelle atteint ainsi 6,84 sur 10 et la douleur physique 4.21 sur 10. Chez les hommes ces valeurs sont de 6.58 et 3.75

Mais selon Craig Morris, principal auteur de l’étude, les hommes ont au final bien plus de mal à s’en remettre que les femmes, notamment sur le long terme.  « L’homme va ressentir la perte plus profondément sur le long terme à mesure qu’il intègre le fait qu’il doit se relancer dans la compétition pour remplacer ce qu’il a perdu » a t-il ainsi déclaré.


ANNONCES

Quant aux hommes qui se rendent compte un peu tard que cette femme qui n’est plus la leur était “irremplaçable”,  leur douleur « peut durer des mois, voire des années » a t-il prévenu.

Enfin, et plutôt de que se remettre en question après un échec, les hommes se contenteraient le plus souvent de passer à autre chose.

Noter cet article

Cliquez sur les étoiles pour voter

Note moyenne 0 / 5. Nombre de notes : 0

Aucune note

LIENS SPONSORISES