« Enquête exclusive » du 10 septembre 2023 : au sommaire ce dimanche soir sur M6 « Iran : voyage clandestin au pays des mollahs »


ANNONCES

« Enquête exclusive » du 10 septembre 2023. Comme chaque semaine rendez-vous dimanche soir sur M6 pour votre magazine « Enquête exclusive » présenté par Bernard DE LA VILLARDIÈRE. Diffusion dès 23h15 juste après Zone Interdite.

« Enquête exclusive » du 10 septembre 2023
© Benjamin DECOIN/M6

ANNONCES

« Enquête exclusive » du 10 septembre 2023

« Iran : voyage clandestin au pays des mollahs »

Un an après le décès de Mahsa Amini, une jeune femme battue à mort par la police des mœurs pour un voile mal porté, l’Iran est au bord du chaos. Cette tragédie a provoqué une explosion de colère dans tout le pays. Depuis, la population iranienne poursuit sa révolte contre le régime totalitaire des mollahs. Pour mater la rébellion, le pouvoir emploie la manière forte, emprisonne à tour de bras et fait tirer à balles réelles sur les manifestants. Déjà près de cinq cent cinquante morts, certains exécutés publiquement par pendaison après des simulacres de procès, mais aussi plus de vingt mille blessés et des milliers de disparus. Une terrible répression que le régime veut cacher aux yeux du monde. Même si le pays est interdit aux journalistes occidentaux, les équipes d’Enquête Exclusive ont pu, grâce à l’aide de citoyens et de reporters iraniens anonymes, tourner des images pour découvrir le quotidien de cette population soumise à l’inflexible loi des mollahs.


ANNONCES

En Iran, tous ceux qui s’opposent aux religieux risquent leur vie. Nous avons obtenu le témoignage d’une jeune femme qui a été enfermée dans la sinistre prison d’Evin. Elle décrit les violences, les humiliations et les viols pour terroriser les prisonniers politiques. Dans cette prison, sont aussi incarcérés de simples manifestants arrêtés dans la rue alors qu’ils ne présentaient pas le moindre danger.

Le régime n’hésite pas à traquer ses opposants jusqu’à l’étranger. Niaz a accepté de nous raconter la terrible machination mise en place par les services de renseignements iraniens pour capturer, puis exécuter son père, pourtant réfugié en France.

Dans la très rigoriste République Islamique d’Iran, toute la vie quotidienne est assujettie à la religion. Exceptionnellement, nous avons pu filmer à Téhéran le travail de censure sur les films étrangers. Si les derniers blockbusters hollywoodiens sont diffusés dans le pays, les scènes de sexe sont coupées et les plans recadrés pour masquer le moindre décolleté.

À 32 ans, Djina est manucure dans un salon de beauté, l’un des derniers espaces de liberté pour les femmes iraniennes, premières victimes du régime. Comme ses amies, Djina a deux armoires chez elle. L’une pour ses vêtements islamiques – sombres et couvrants – qu’elle porte dans la rue, et l’autre pour ses jeans et ses tee-shirts qu’elle ne peut mettre qu’à l’intérieur. Depuis le début de la contestation, la jeune femme proteste contre le régime en ne portant plus le voile dans la rue. Un acte de résistance très fort qui peut lui valoir soixante-douze coups de fouet en cas d’arrestation.

Des grandes villes, qui sont le fer de lance de la contestation, aux campagnes ravagées par la pauvreté, enquête aux côtés d’une population qui se bat contre l’obscurantiste dictature des mollahs.

« Enquête exclusive » en replay

« Enquête exclusive » c’est aussi en streaming vidéo puis replay sur 6PLAY.


Annonces