« Zone Interdite » du 10 septembre 2023 : au sommaire ce dimanche soir sur M6 « Système D, solidarité, bonnes idées : la débrouille pour finir le mois » (bande-annonce)

« Zone Interdite » du 09 juin 2024
© Benjamin DECOIN/M6

ANNONCES

« Zone Interdite » du 10 septembre 2023. L’été c’est fini ! Votre magazine « Zone Interdite » reprend donc sa place du dimanche soir en alternance avec « Capital ». Au sommaire cette semaine « Système D, solidarité, bonnes idées : la débrouille pour finir le mois ». Rendez-vous à partir de 21h10 sur M6 et en streaming sur 6PLAY.

« Zone Interdite » du 10 septembre 2023
© Benjamin DECOIN/M6

ANNONCES

« Zone Interdite » du 10 septembre 2023 : au sommaire ce dimanche

« Système D, solidarité, bonnes idées : la débrouille pour finir le mois »

Face aux prix qui augmentent et aux fins de mois toujours plus difficiles, de nombreuses familles cherchent des solutions pour s’en sortir. Et s’il fallait passer au système D ? Pendant un an, nous avons suivi le quotidien de Français qui sont devenus adeptes de la débrouille. Changement d’habitudes, solidarité ou idée géniale : comment inventent-ils de nouvelles manières de vivre mieux en dépensant moins ?

Au pied du viaduc de Millau, Comprégnac (Aveyron), comme vingt mille communes en France, n’a plus aucun commerce. Alors les habitants se lancent dans un projet qui pourrait à la fois sauver leur village et leur pouvoir d’achat ! Ils souhaitent ouvrir une épicerie d’un nouveau genre avec uniquement des produits à prix coûtant, jusqu’à 30 % moins chers qu’en grande surface. Un commerce anti-crise et solidaire, développé par Bouge Ton Coq, une association qui projette d’ouvrir deux mille épiceries dans tout le pays. Pour y arriver, Caroline et Anne, les deux habitantes qui mènent le projet, vont apprendre à devenir commerçantes et ce n’est pas simple !


ANNONCES

À Plouha (Côtes-d’Armor), la famille Kerbeuf remet toutes ses habitudes à plat. Tiphaine, Gurvan et leurs deux enfants appartiennent de la classe moyenne. Mais même avec leurs deux salaires, ils finissent tous les mois à découvert à cause de l’explosion des factures énergétiques et de l’inflation. Alors ils ont décidé de réagir : une rénovation énergétique, des paniers anti-gaspi mais aussi un potager et un poulailler pour tendre vers l’auto-suffisance. Tous ces efforts leur permettront-ils de rester à flot ?

Sur les hauteurs du Puy-en-Velay (Haute-Loire), Amélie, 48 ans, a besoin de sa voiture tous les jours, comme des millions de Français, pour aller travailler. Elle avait englouti 9 000 euros dans une voiture d’occasion qui a terminé à la casse. Et depuis, elle n’a pas les moyens d’en racheter une nouvelle. Le moindre trajet, même pour emmener son fils à l’école, est devenu un parcours du combattant entre marche à pied, transports en commun et débrouille. Mais elle a peut-être trouvé une solution : Solidarauto, un garage solidaire épaulé par le Secours Catholique qui propose des voitures à prix cassés. Cette aide lui permettra-t-elle de sortir de la galère et de sauver son emploi ?

« Si je ne vends pas sur les vide-greniers, je ne mange pas ! » : voilà comment Pascale, ancienne coursière moto de 62 ans, résume sa vie de préretraitée avec un revenu de 700 euros par mois. Comme plus d’un million de séniors, elle vit sous le seuil de pauvreté. Alors, Pascale a décidé de se battre pour joindre les deux bouts. Elle achète des jouets d’occasion et les revend sur les vide-greniers de la région de Fontainebleau (Seine-et-Marne) pour un gain entre 100 et 200 euros par mois. Pour améliorer cette vie épuisante, elle rêve d’acheter un camping-car afin de pouvoir arriver la veille et éviter de se lever à trois heures du matin pour monter son stand.

La bande-annonce

Voici la bande-annonce de votre émission…

« Zone Interdite » en replay

Retrouvez votre magazine en replay sur la plateforme de streaming 6PLAY