« Planet Killers » du 3 avril 2023 : ce lundi soir sur France 5 « Le Parrain des océans » puis « Le Bourreau des forêts » (bande-annonce)


ANNONCES

« Planet Killers » du 3 avril 2023 : ce lundi soir sur France 5 « Le Parrain des océans » (bande-annonce). Ce lundi soir dès 21h00 nouveau numéro de « Planet Killers » , une série documentaire qui part à la poursuite de criminels environnementaux, en racontant leur traque par les autorités, en enquêtant sur leur réseau international et en décrivant les conséquences majeures de leurs crimes sur la planète.

« Planet Killers » du 3 avril 2023
FTV

ANNONCES

À propos

Ils tuent notre planète. Ils sont recherchés pour pollution industrielle, commerce d’espèces protégées, exploitation forestière interdite, trafic d’animaux sauvages… D’énormes récompenses sont offertes pour leur capture. Et pourtant ils ne sont toujours pas derrière les barreaux.

Planet Killers est une plongée inédite et exclusive dans l’Unité des crimes environnementaux d’Interpol. Cet accès rare est le fruit de deux ans de discussions avec l’agence internationale. Nous avons suivi leurs opérations à travers le monde et avons eu un accès privilégié aux forces de police des pays partenaires d’Interpol. Français, belges, américains, israéliens, kényans, singapouriens, mexicains, indiens, etc.


ANNONCES

Blanchiment d’argent, corruption, fraude financière, violences et meurtres : la criminalité environnementale pèse 300 milliards d’euros par an. Ces histoires racontent les écocides de notre monde.

Un criminel environnemental. Un scandale écologique. Une traque. Un épisode.

« Planet Killers » du 3 avril 2023

21.00 Le Parrain des océans

Junchang Wu est à la tête du réseau criminel de trafic de « totoaba », un poisson en voie de disparition, vivant dans les eaux mexicaines. Connu sous le nom de « cocaïne de la mer » pour son prix lucratif – jusqu’à 50 000 euros le kilo –, le totoaba aurait des vertus miraculeuses selon la médecine traditionnelle chinoise. Fait unique au monde, deux groupes criminels collaborent pour ce trafic d’espèce parmi les plus violents au monde : les cartels mexicains et la mafia chinoise.

Interpol, les autorités mexicaines et chinoises sont sur la piste de Junchang Wu. Ils ont arrêté plusieurs membres de son réseau et seraient sur le point de mettre un terme à la cavale du « Parrain des océans », visé par une notice rouge.

21.50 Le Bourreau des forêts

En Asie, le bois de santal rouge est considéré comme un signe extérieur de richesse. On en fabrique des meubles d’exception ou des instruments de musique aux prix exorbitants. Mais cet arbre ne pousse que dans un seul endroit au monde : la forêt de Seshachalam, au sud-est de l’Inde. Sur place, des rangers tentent d’endiguer le trafic car 95 % de l’espèce a déjà été décimée par les trafiquants. Et un nom revient en permanence à leurs oreilles : Sahul Hameed, le parrain du trafic, « le bourreau des forêts ».

La fortune de ce criminel indien, recherché par Interpol depuis 2016, est estimée à 120 millions de dollars. Après une première arrestation par la police indienne, il fuit à Dubaï et continue à diriger son organisation depuis le petit émirat, où il mène grand train : jet privé, voitures de luxe et villas sous haute protection.

Des forêts indiennes au port de Singapour en passant par Dubaï, sa traque va révéler les secrets d’un trafic de bois international qui implique sociétés fantômes, douaniers corrompus et complicité d’États.

La bande-annonce

Voici la bande-annonce de votre programme…

« Planet Killers » en replay

Retrouvez votre série documentaire en replay sur la plateforme de streaming France.TV


Annonces