« Sur le front » du 19 septembre 2022 : ce lundi soir sur France 5 « Alerte rouge sur le vin »


ANNONCES

« Sur le front » du 19 septembre 2022. Ce lundi soir sur France 5 numéro inédit du magazine « Sur le Front » (format linéaire et digital). Rendez-vous dès 21h00 sur la chaîne ou en avant-première puis en replay sur France.TV.

« Sur le front » du 19 septembre 2022
France Télévisions/FTV

ANNONCES

« Sur le front » du 19 septembre 2022

Hélicoptères, câbles électriques chauffants, gasoil qui brûle au pied des vignes l’hiver… et en été, irrigation et crème solaire sur les feuilles ! Des viticulteurs sont prêts à tout pour sauver leur récolte après les phénomènes climatiques extrêmes de cette année. Hugo Clément part à la rencontre de nouveaux vignerons qui s’installent en Belgique ou en haut des montagnes et ceux qui plantent de nouveaux cépages plus adaptés à notre climat.

Éditorial d’Hugo Clément, journaliste

J’ai été surpris en achetant du vin de voir que certaines bouteilles que je consommais depuis longtemps étaient de plus en plus alcoolisées. Je me suis demandé pourquoi et c’est là que j’ai découvert que c’était directement lié au changement climatique.


ANNONCES

Plus il y a du soleil, plus le raisin se gorge en sucre, plus le vin est alcoolisé. Faire baisser ce taux d’alcool, c’est même devenu l’obsession de certains viticulteurs. J’ai découvert une machine incroyable qui permet de désalcooliser le vin et qui est déjà utilisée dans un domaine viticole. Des chercheurs viennent aussi de mettre au point une levure pour faire baisser le taux d’alcoolémie. Nous avons également vu que certains trichent, soit en ajoutant de l’eau dans le vin, soit en vendant du vin plus alcoolisé que ce qui est indiqué sur l’étiquette.

Après l’été que nous avons connu, on se demande tous comment les vignerons peuvent encore faire du vin en France. Nous avons découvert que certains commencent à irriguer leurs vignes, ce qui était jusque-là un tabou dans le milieu viticole. Et nous avons même vu aux Etats-Unis, une “crème solaire” pour protéger les feuilles des vignobles. Là-bas, les viticulteurs s’équipent de camions de pompiers et d’avions bombardiers d’eau pour se protéger des incendies.

L’été, ils doivent se battre contre la sécheresse et au printemps, contre le gel. Nous avons assisté à des scènes impressionnantes : hélicoptères, gasoil ou câbles chauffants au pied des vignes, certains viticulteurs déploient des moyens insensés, quitte à intoxiquer les voisins en pleine nuit. Pour éviter ces techniques polluantes et démesurées, des vignerons commencent à réfléchir à de nouvelles solutions. Certains installent des bâches pour protéger le vignoble à la fin de l’hiver, d’autres partent planter dans des régions plus froide : en montagne ou en Belgique.

Nous avons rencontré des résistants remettent en cause les techniques industrielles. J’ai été fasciné de voir un exploitant qui plante désormais ses vignes en rond pour les protéger du soleil ou un pépiniériste qui cherche de vieux cépages jusqu’en Espagne pour trouver des vignes qui supportent mieux la chaleur.
Il est possible de continuer à faire du vin tout en respectant la nature.

Les moments forts

🍇 Méfiez-vous du degré d’alcool indiqué sur la bouteille
🍇 La fin d’un tabou : on commence à irriguer les vignes
🍇 On produit désormais du vin en montagne et… en Belgique !
🍇 Hélicoptères, gasoil brûlé dans les vignobles, câbles électriques chauffants… tout est bon pour lutter contre le gel
🍇 Nous allons chercher, en Espagne, des cépages plus résistants à la sécheresse
🍇 D’anciens hélicoptères de l’armée américaine pour sauver les vignobles de Californie

« Sur le front » en stremaing puis replay

Retrouvez également votre magazine en avant-première, streaming vidéo puis replay sur FranceTV


Annonces