« Demain nous appartient » du 25 août 2022 : Martin sur le point de mourir ? Gaspard complice de son père (résumé en avance, complet et détaillé de l’épisode DNA n°1259)


ANNONCES

« Demain nous appartient » du 25 août 2022. Pour tous les fans de DNA qui sont impatients d’en savoir plus sur la suite, voici le résumé de l’épisode qui sera diffusé jeudi soir sur TF1.

« Demain nous appartient » du 25 août 2022
capture écran TF1

ANNONCES

« Demain nous appartient » du 25 août 2022

L’essentiel de cet épisode

* Juliette apprend que Sacha a fait une TS sans se douter que c’est un coup monté avec la complicité de Gaspard.


ANNONCES

* Gaspard réussit à libérer son père et à le faire sortir de sa chambre. C’est plus compliqué pour sortir de l’hôpital. pour y parvenir, Sacha met en route une alarme, prend en otage Bénédicte, frappe Benjamin. Nordine reste aux trousse des Sacha et son fils. C’est d’ailleurs Gaspard qui a envoyé le colis piégé au commissariat, pour que les policiers ne puissent pas les empêcher de s’évader.

* . Martin a pris la place de Damien. Georges a réussi a posé la bombe mais les démineurs ne peuvent pas arriver à temps. Georges qui ne peut et en veut pas laisser Martin, décide de désamorcer lui même la bombe. Mais a-t-il coupé le bon fils ?

Résumé complet et détaillé

Juliette veut avancer son départ de Sète

Juliette a trouvé un train demain matin. En effet, elle avance son départ pour mettre de la distance entre Gaspard et son père, le plus vite possible. en effet, elle n’avait jamais vu son fils ainsi au parloir. Pourtant, Tristan trouve que son neveu est plus apaisé depuis. Juliette maintient qu’il est temps que Gaspard parte car cette ville, cette région, ça lui fait du mal. Il faut qu’il apprenne à se reconstruire ailleurs. Tristan le comprend mais Juliette et Gaspard vont lui manquer. C’est vrai qu’ils ne reviendront pas mais Tristan peut aller les voir. Juliette reçoit alors un appel au cour duquel elle apprend la tentative de suicide de Sacha.

Elle veut prévenir son fils, Océane, Solène et Ben et peut compter sur Tristan pour l’aider. Juliette n’aurait jamais cru Sacha capable de faire ça puisqu’il disait toujours qu’il faut se battre jusqu’au bout. Elle pense que son ex est passé à l’acte parce qu’ils sont allés le voir hier, parce qu’elle lui a rendu ses lettres, parce que Gaspard lui a sauté dessus. Tristan pense plutôt que son frère n’a jamais eu l’intention de mourir sinon, il y serait parvenu. C’est une façon tordue de les faire culpabiliser. Il dit ensuite à Juliette qu’ils ont bien fait de ne pas être rentrés dans son jeu. C’est vrai que Juliette hait Sacha mais pas au point de vouloir sa mort. pour Tristan, Sacha le sait bien et en joue. Il ne faut pas oublier que c’est un manipulateur prêt à détruire n’importe qui pour arriver à ses fins. Il ne faut donc pas tomber dans son piège.

Gaspard libère son père

William dit à Sacha qu’il a perdu beaucoup de sang mais qu’ils ont réussi a stopper l’hémorragie. Il est maintenant hors de danger. Sacha lui répond qu’il n’aurait pas du le sauver. Il ne veut pas de psy mais mourir. En effet, as femme le hait, tout comme ses enfants et il doit faire 30 ans de prison il n’a donc rien à quoi se raccrocher. Sacha demande ensuite à William de le laisser crever la prochaine fois, ce que le médecin ne pourra pas faire puisque son devoir c’est de sauver les patients et non de le juger. En sortant de la chambre, William dit à Nordine que Sacha n’aura aucune séquelle physiquement. Il le garde en observation pendant 2 jours puis il pourra retourner en cellule. Il ajoute que tant que le prisonnier est attaché dans cette chambre, il ne risque rien mais qu’une fois en prison, il faudra garder un œil sur lui car il pourrait bien faire une autre TS.

Sacha est à l’hôpital avec la blouse de Benjamin sur le dos, ainsi que le badge du médecin. Il arrive devant la porte de la chambre de son père au moment de la relève de Nordine. Il se met en retrait puis s’approche de Loïc, resté seul et lui donne un coup de taser. Le policier s’effondre alors sur le sol mais comme il remue, Gaspard récidive puis traîne son corps dans la chambre de son père qu’il libère. Père et fils mettent Loïc sur le lit et lui attachent les mains. Il faut reconnaitre qu’ils ont pensé à tout. En effet, le colis piégé est également leur œuvre. Gaspard n’a plus qu’à faire sortir son père de l’hôpital.

Quand Nordine revient, il ne voit pas son collègue. Il entre dans la chambre et le trouve attaché au lit à la place de Sacha. Le policier explique qu’un jeune déguisé en médecin l’a tasé. Nordine le charge de prévenir les collègues et part à la recherche de l’évadé et de son complice.

Martin prend la place de Damien

‌Damien avec cette bombe dans les mains, ne doit surtout pas bouger. Ses collègues tentent de le rassurer sans grand succès. Les démineurs sont prévenus et vont venir au plus vite. Georges qui sait bien que les démineurs ne vont pas arriver tout de suite, essaye de comprendre le mécanisme de cette bombe. C’est sa décision et Martin finit par lui donner son aval puis demande à Sara de faire évacuer le commissariat et les immeubles autour.
Georges a constaté qu’il y a bien un mécanisme d déclenchement à l’intérieur de cette bombe. C’est donc du sérieux. L’engin n’est pas factice, il capte bien les températures et les mouvements de la boîte. de plus, il doit y avoir un double système de déclencheur donc si Damien bouge de trop ou enlève ses mains, la bombe explose. il faut donc vraiment avoir les démineurs.

Damien de plus en plus terrifié, ne sait pas s’il va tenir.
Mona arrive en courant au commissariat et personne ne la laisse y entrer. Sara vient lui expliquer qu’elle ne peut pas rester ici mais ne peut rien lui dire de plus. Mona est inquiète car elle n’arrive pas à joindre Georges. Sara lui dit que tout est sous contrôle mais Mona a bien remarqué que tous les immeubles sont en train d’être évacués. elle ne veut pas partir tant qu’elle n’a pas vu son fils, ce qui est impossible. Sara lui dit que son fils va bien mais Mona panique et demande où il se trouve. Devant la perspicacité de cette maman, Sara avoue qu’ils ont reçu un colis piégé et qu’en attendant l’arrivée des démineurs, Georges est la personne la plus qualifiée pour enquêter. Mona n’en a rien à faire, elle veut que son fils sorte, ce qui est impossible. Mais Sara assure à Mona que si son fils était en danger, il serait déjà descendu. Mona n’y croit pas et appelle son fils à qui elle demande de sortir tout de suite.

Damien n’en peut plus. Il a besoin d’étendre ses bras et l’équipe de déminage, qui était sur une autre intervention, vient juste de prendre la route. Martin demande à Georges s’il peut prendre la place de Damien. A priori c’est possible, une main dégage la même chaleur et le capteur ne devrait pas s’en apercevoir. Par contre, il ne faut pas trop trembler. C’est donc décidé, Martin va remplacer Damien mais au moment de l’échange, l’écran passe au rouge puis revient au vert. Une fois que Damien a retiré ses mains, Martin lui demande, comme à Georges, de partir.

Les deux policiers apprennent ensuite que les démineurs ont pris du retard sur l’intervention à Lunel, qu’il y a des bouchons, un accident sur la rocade.. Pour Georges, c’est beaucoup trop long et le commandant ne tiendra pas. Il pense alors que s’il n’y a pas de capteur de pression, il pourra berner le gyroscope, ce qui permettrait de poser la bombe sur quelque chose. Georges retourne donc à l’intérieur.

C’est ensuite Sara qui revient vers Martin pour lui apprendre que Sacha est en train de s’échapper avec l’aide d’un complice. Elle précise que Loïc s’est fait tasé et que Nordine est aux trousses de Sacha qui apparemment est encore dans l’enceinte de l’hôpital. Impossible d’envoyer une équipe à l’hôpital car ils sont en train d’évacuer les civils. Martin s’énerve ce qui fait encore passer le cadran au rouge. Georges lui demande de se calmer, le cadran repasse au vert. Martin demande à Sara de prendre n’importe quel policer et de foncer à l’hôpital.
Georges fait le lien entre ce colis piégé et la fuite de Sacha, ça ne peut pas être un hasard et c’est bien pour cela qu’il n’y a pas de revendication. Martin sait bien que Sacha et son complice font diversion le temps qu’ils s’enfuient.

Pendant ce temps, Gaspard rencontre un petit problème à l’hôpital. En effet, il avait volé une carte badgée pour ouvrir une porte qui mène directement aux ambulances mais quand il l’utilise, la porte ne s’ouvre pas. Le problème c’est qu’il n’a pas pu la tester puisqu’il avait été repéré par quelqu’un. Pas question de rester là, Sacha demande à son fils de l’emmener. Ils déambulent dans les couloirs en évitant les policiers. Sacha prend l’arme de son fils et casse la vitre d’un système de sécurité incendie. Une alarme se met alors en route, ce qui devrait leur permettre de se mêler à la foule. En effet, Christelle organise l’évacuation et Gaspard la reconnait puisque c’est elle qui l’a vu près de la porte. En plus, le flic lui a parlé donc Gaspard est sur d’être grillé.

Georges ce héros ?

Georges a réussi a enlevé le fond de la boîte contenant la bombe. Il voit des micro détonateurs et d’autres composants mais pas de contacteurs, ce qui est une bonne nouvelle. Georges enlève ensuite un câble pour mieux voir et remarque qu’il y a un minuteur qui s’est déclenché lorsque Damien a ouvert la boîte. Il reste un peu moins d’une heure. Martin pense que les démineurs seront là avant et demande à Georges de ne pas prendre de risques. Georges veut terminer ce qu’il a commencé. Il a inhibé le gyroscope et Martin va pouvoir poser la bombe. Il était temps puisque Martin commençait à ne plus sentir ses épaules. Sara apprend alors à Martin que les démineurs seront là dans 7 ou 8 minutes mais Georges lui avoue avoir menti, il reste moins de 5 minutes au compte à rebours. Martin demande à Georges de quitter cette pièce immédiatement sans succès. Georges veut désamorcer cette bombe lui même.

Du côté de l’hôpital, Gaspard et Sacha tentent de trouver une sortie. Gaspard remarque que la porte a été déverrouillée mais c’est à ce moment que Nordine arrive et leur demande de ne plus bouger tout en les visant avec son arme. Il demande aussi à Sacha de baisser son arme mais ce dernier n’a rien à perdre. Bénédicte sort alors de son bureau et Sacha la prend en otage tout en visant de son arme, Nordine. Le policier tente de raisonner Gaspard qui reste sans réaction alors qu’il reçoit en même temps, les ordres de son père. Benjamin fait son entrée, se jette sur Sacha, le désarme. Bénédicte est ainsi libérée tandis que Benjamin et Sacha, tombés à terre, se battent. Gaspard récupère l’arme, demande à Benjamin de lâcher son père et vise Nordine. Sacha se relève, prend l’arme des mains de son fils, relève le médecin à qui il donne un coup sur la tête avec cette arme, détruit le boitier qui permet d’ouvrir la porte par laquelle il s’échappe avec son fils. Nordine apprend ainsi que les deux malfrats se rendent vers le parking qu’il va rejoindre par l’autre porte.

Georges a isolé les deux fils pilotes. Il ne reste plus qu’à couper le bon et il reste moins de 2 minutes. Martin ne veut pas que Georges prennent plus de risque mais ce dernier n’écoute rien. Il reste maintenant moins d’une minute. Georges culpabilise pour n’avoir pas su réagir lors d’interventions précédentes alors il compte bien se rattraper aujourd’hui. Martin lui dit qu’il n’ a pas besoin de mourir pour prouver qu’il est un super flic et lui demande de dégager. Il ne reste que 13 secondes. Les démineurs arrivent et il ne reste plus que 2 secondes. Georges coupe un fil…..

Nouveaux résumés en avance DNA jusqu’au 16 septembre 2022

Découvrez les nouveaux résumés en avance de DNA jusqu’au 16 septembre 2022 inclus en cliquant simplement ICI.

Bande-annonce

Voici la nouvelle bande-annonce…

« Demain nous appartient » en replay

« Demain nous appartient » vous donne rendez-vous tous les soirs à partir de 19h10 sur TF1 mais aussi replay sur MYTF1 durant 7 jours ou plus plus longtemps encore sur MYTF1 Max, la nouvelle offre payante de la chaîne.


Annonces