« Demain nous appartient » du 22 août 2022 : Gaspard est l’autre braqueur (résumé en avance, complet et détaillé de l’épisode DNA n°1256)


ANNONCES

« Demain nous appartient » du 22 août 2022. Pour tous les fans de DNA qui sont impatients d’en savoir plus sur la suite, voici le résumé de l’épisode qui sera diffusé lundi soir sur TF1.

« Demain nous appartient » du 22 août 2022
capture écran TF1

ANNONCES

« Demain nous appartient » du 22 août 2022

L’essentiel de cet épisode

* Samuel se voit dans un rêve. Il reste paumé et ne sait pas s’il veut reprendre sa vie d’avant.


ANNONCES

* Aurore est la dernière à apprendre la relation entre sa fille et Nordine. En plus, c’est Sophie qui le lui dit. Elle se venge déjà auprès de Nordine puis de son père.

* Raphaëlle rappelle à Emma la gravité de sa situation. Elle continue cependant à l’héberger et à la défendre mais elle ne veut pas d’autre surprise.

* Tristan a reconnu la voix de son neveu lors du braquage. Il l’accuse donc mais Gaspard nie tout, s’offusque tout comme Juliette. Et pourtant, il s’agit bien de lui tout comme c’est lui qui a volé la blouse et le badge de Benjamin à l’hôpital. Que compte-t-il donc en faire ?

Résumé complet et détaillé

Samuel toujours tiraillé

Paul réveille Samuel qui semble faire un cauchemar. Samuel ne sait pas trop de quoi il a rêvé mais ça l’a bien remué et il ne se sent pas bien. Il explique que dans son rêve, il y avait un gamin qui marchait sur la plage puis qui entrait dans l’eau et s’y enfonçait de plus en plus. Il a aussi entendu une voix d’homme qui demandait à cet enfant de revenir. Samuel a l’impression qu’il s’agissait de la voix de son père. A priori, le petit ne revenait pas et Samuel ne veut pas dire à Paul s’il était cet enfant. Le médecin se sent bizarre.

D’un autre côté, Victoire s’inquiète car Samuel ne répond pas à ses messages. Pour William, il ne faut pas s’inquiéter. Anne Marie tente de convaincre sa petite fille de ne pas aller au haras car Samuel a certainement besoin d’être seul. Ca ne fait toujours qu’un week-end qu’il est au haras. Cependant, William donne raison à Victoire. Anne Marie ne démord pas de son idée et pense que ça braquerait Samuel plus qu’autre chose. William l’admet mais pour autant, Victoire ne peut pas rester dans l’incertitude et reconnait qu’il commence aussi à s’inquiéter pour son ami. Il incite Victoire à aller voir Samuel si elle en a besoin et si ça se trouve ça lui fera aussi plaisir.

​Plus tard, Samuel raconte son rêve à son père qui n’en est pas surpris compte tenu de ce que vient de traverser son fils. Samuel souhaite savoir comment il était à 12 ans. Renaud lui répond qu’il était une vraie tornade. Il fallait toujours qu’il soit dehors, ne tenait pas en place, grimpait aux arbres, inventait des histoires à la Indiana Jones …. Samuel ne sait pas s’il doit rentrer chez lui. Renaud lui dit que Victoire s’inquiète pour lui. Samuel dit à son père qu’il s’est senti partir quand il était sous l’eau et qu’il était serein, apaisé comme jamais il ne l’avait été. Victoire est alors arrivée. Samuel ne lui en veut pas de lui avoir sauver la vie, ou peut être un peu. Renaud demande à son fils d’appeler Victoire pour la rassurer. Samuel explique qu’il a besoin de temps et d’espace mais ça va.

En fait, Samuel rentre et prend Victoire dans ses bras. Il lui dit qu’il ne lui a pas répondu car il avait mis son téléphone de côté et vient juste de voir ses messages.
Samuel explique ensuite à William qu’il a l’impression de s’en sortir même s’il se sent encore un peu paumé. Pour William c’est normal et son ami a besoin de temps. Seulement, Samuel ne sait pas s’il a envie de reprendre sa vie comme avant. Leur conversation cesse avec l’arrivée de Victoire.

Quand Aurore se venge

Manon explique à sa mère qu’elle n’est pas secouée par le braquage dont elle a été victime et que ses amours vont mieux. Aurore pense qu’il s’agit de Valentin mais sa fille lui dit que non et ne veut rien lui apprendre au sujet de son amoureux. C’est à ce moment que Sophie arrive. Pour éviter un aller et retour au commissariat, elle pose un sac sur la table d’Aurore et sa fille pour Nordine. Elle dit ensuite à Aurore que sa fille couche avec ce dernier.
Aurore n’avait rien vu venir et avoue à sa fille être aller demander à ordine qui était le connard qui mettait sa fille dans cet état ! Manon lui dit qu’à ce moment, avec Nordine, ils n’étaient pas ensemble et qu’ils se sont embrassés seulement hier. Manon ne veut pas parler de ça avec sa mère qui jubile rien qu’à l’idée de penser à la tête de son collègue quand elle va lui donner son sac d’affaires.

Aurore fait donc venir Nordine dans sa voiture garée devant le commissariat. Il fait très attention de ne pas être vu puisqu’il est mis à pied et ne veut pas trop prendre de risque. Aurore lui demande s’il n’est pas du genre à jouer avec le feu car l’interdit est toujours un peu excitant. Nordine a du mal à suivre sa collègue qui lui dit qu’elle a quelque chose pour lui. Nordine récupère le sac rempli de ses caleçons et Aurore lui avoue que son préféré est le banane ! Elle lui explique ensuite que Sophie voulait lui rendre ses caleçons et qu’elle est tombée par hasard sur Manon et dit que c’était à elle de le faire. Du coup, Aurore a préféré s’en charger pour qu’ils aient l’occasion d’en parler. Nordine gêné répond qu’il allait lui dire ..mais Aurore termina sa phrase de façon plutôt crue. Nordine comprend la réaction de sa collègue qui n’imagine même pas les séances de révision. Nordine assure qu’ils n’ont fait que réviser pendant ces séances. Aurore lui demande ensuite s’il a révisé ses cours de déontologie. Nordine assure qu’il ne s’est rien passé avec Manon et qu’ils pourront en parler plus tard. Aurore dit au revoir à son collègue avec un grand sourire. Elle est vraiment satisfaite de son coup.

Nordine rejoint Manon à la plage. Cette dernière constate qu’il est encore en vie. Nordine lui explique que c’était chaud et lui demande pourquoi elle ne l’a pas prévenu que sa mère était au courant pour eux deux. Manon y avait bien songé mais au final elle s’est dit que ce serait pire si son petit ami était au courant. Nordine qui ne craint pas Aurore, embrasse Manon.

Pendant ce temps, Aurore avoue à Martin qu’elle a appris pour leurs enfants et que ce n’est pas agréable d’être la dernière à être au courant. Elle a l’impression d’avoir été prise pour une conne. Martin lui répond que c’est délicat et qu’il ne voulait pas tout lui balancer comme ça et puis ce n’était pas à lui de le faire. Aurore l’admet mais poursuit qu’ainsi ça laissait tout le temps pour Nordine d’abuser de sa fille. Martin ferme la porte et s’énerve, son fils est incapable de se comporter ainsi et Aurore le sait bien. Aurore aborde ensuite la différence d’âge et continue à provoquer Martin. Elle est tellement contente du tour qu’elle vient de jouer à son collègue qui vient de comprendre qu’il s’est fait avoir.

Raphaëlle continue d’aider Emma

Raphaëlle dit à Emma et Camille que Milan va certainement faire de la prison. ce qu’il a fait est très grave et c’est également chaud pour Emma, qui est innocentée pour les braquages mais qui a conduit une voiture volée sans permis. Elle risque donc de faire sauter son sursis pour le cambriolage en Ardèche. L’avocate ne sait pas si elle va pouvoir aider Emma car pour défendre quelqu’un, il faut qu’elle ait confiance en lui. Elle se fait du soucis pour elle et sait qu’elle a traversé des épreuves. Raphaëlle est consciente qu’Emma a besoin de dépasser des limites mais là, c’est en train de se retourner contre elle. Donc, si elle a fait d’autre bêtises, Raphaëlle veut le savoir. A priori, Emma n’a rien fait de plus et Raphaëlle l’espère bien car elle ne tient pas à passer encore une fois pour une quiche devant les flics. L’avocate veut bien continuer à l’héberger et à la défendre à condition qu’elle soit complètement transparente. Emma promet qu’il n’y aura pas d’autre surprise.

Tristan soupçonne son neveu de l’avoir braqué

‌La balle retrouvée au Spoon provient de l’arme de Nordine et un témoin a vu une moto cross démarrer en trombe pas loin de cet endroit, juste après le braquage. Milan a donc dit la vérité, il a volé la voiture, a fait des braquages mais n’a rien à voir avec ceux du Spoon ou de la paillote, ni au vol de l’arme du policier. Il y a donc deux braqueurs. Pour Aurore, Milan est trop narcissique pour avoir un complice et agit comme un pro. L’autre braqueur est complètement différent, il copie juste un mode opératoire et brouille ainsi les pistes. Cependant, il a tellement paniqué au Spoon, qu’il a tiré et oublié de rendre l’argent. Ca confirme que cet agresseur est novice, ce qui le rend d’autant plus dangereux. Il ne va pas s’arrêter là.

Gaspard va voir son oncle à l’hôpital. Tristan s’en sort bien puisque la balle n’a fait qu’érafler sa cuisse et doit sortir aujourd’hui. Barth explique ensuite à gaspard que c’est de sa faute si Tristan en est là car il a essayé de désarmé le braqueur alors qu’il n’aurait pas du. Gaspard reproche à Tristan de s’être interposé. Ce dernier lui répond qu’il a agit par réflexe pour protéger Barth. Il va tenir le coup et précise que ça lui a juste rappelé de mauvais souvenirs avec la prise d’otage du Spoon et le décès d’Ulysse. Gaspard s’excuse alors de ne pas avoir été cool ces derniers temps. Il préfère quand ils ne se font pas la tête. Il reconnait ensuite que sa mère a raison, qu’il faut qu’il arrête de casser les pieds et deviennent adulte, et vite. Ces derniers mots rappellent à Tristan les paroles dites par le braqueur.

Plus tard, Barth et Tristan sont au commissariat. Barth dit à Martin que le braqueur semblait très jeune, ne savait pas poser sa voix, gueulait beaucoup et ne savait pas tenir son arme. Pour lui, c’est un débutant et clairement, c’était la première fois qu’il tenait une arme. C’est parce que le braqueur était fébrile et tremblant que Barth lui a sauté dessus pour tenter de le désarmer. Le coup est alors parti. Tristan avoue être un peu sonné mais n’a rien vu de plus que Barth. Il garde pour lui ses soupçons au sujet de son neveu.

​Plus tard, Tristan fouille dans les affaires de son neveu mais ce dernier le surprend. Il lui demande directement ce qu’il faisait vendredi. Il sait en effet que Gaspard ne va pas bien en ce moment et en a marre de tout, c’est pourquoi il veut savoir si c’est pour ça qu’il a braqué le Spoon. Gaspard nie mais Tristan a reconnu sa voix. Gaspard répond que son oncle n’est vraiment pas bien. Tristan veut entendre la vérité quelle qu’elle soit mais Gaspard ne lâche rien. En effet, ce dernier parlait de se barrer mais ne comptait pas le faire et en aucun cas, il aurait volé de l’argent pour ça. Tristan insiste pour que son neveu lui parle s’il a fait une connerie, il souhaite l’aider. Gaspard demande à son oncle d’arrêter et lui dit que jamais, il ne lui aurait tiré dessus. Juliette arrive à ce moment et veut savoir ce qui se passe. Les deux garçons sortent de la chambre sans dire un mot.

Tous les trois sont dans le salon. Juliette sait maintenant que Tristan soupçonne son fils d’avoir braqué le Spoon et de lui avoir tiré dessus. Gaspard continue de nier et prétend qu’il était avec des potes vendredi. Il lui propose même de les contacter pour vérifier puis demande à s amère d’appeler. Juliette refuse et dit à son fils qu’elle le croit. Elle s’adresse ensuite à Tristan pour lui dire que ses accusations sont graves et que cela lui fait beaucoup de peine qu’il pense Gaspard d’une telle chose. Gaspard poursuit en accusant son oncle de le croire identique à son père actuellement en prison. Il se fâche et dit « en vrai, vous me faites tous chier ». Juliette en veut à son beau-frère d’accuser son fils sans preuve. Tristan affirme qu’il a reconnu sa voix. Juliette lui fait remarquer qu’il sait très bien que son fils avait une peur bleue de finir comme son père. Tristan s’excuse et dit qu’il a du se tromper.

Tristan ne sait plus quoi penser. Il s’en veut d’avoir accuser Gaspard et pourtant il est certain d’avoir entendu sa voix. Il craint que son neveu ne lui pardonne jamais. Sylvain lui rappelle qu’il était en état de choc et au Spoon en plus. Seulement, Gaspard s’en fiche selon Tristan qui a vu dans son regard, que son neveu le déteste. Tristan se déteste, déteste sa vie et sa personne. En effet, il faut tendre la main à un ado qui ne va pas bien pour lui donner de la confiance. Sylvain sait bien que les relations avec les ados ne sont pas simples. Il se souvient en effet qu’il n’arrivait pas à croire Charlie au début, même quand elle était honnête. Tristan arrête Sylvain car gérer une ado rebelle et accuser son neveu de braquage, c’est différent.

Benjamin explique à Marianne qu’il est embêté car il ne retrouve ni son badge, ni sa blouse alors qu’il doit prendre son service. Il est certain de ne pas les avoir perdu et a l’impression qu’on les lui a volé. En effet, hier soir après son service, Benjamin a tout rangé dans son casier comme il en a l’habitude et aujourd’hui, plus rien. De plus, ça ne peut pas être à la laverie puisque le médecin a récupéré une blouse propre la veille. Benjamin a déjà informé le personnel de sécurité.

Pendant ce temps, le braqueur qui n’est autre que Gaspard récupère dans le sac caché sur les rochers, la blouse volée et l’arme.

Nouveaux résumés en avance DNA jusqu’au 9 septembre 2022

Découvrez les nouveaux résumés en avance de DNA jusqu’au 9 septembre 2022 inclus en cliquant simplement ICI.

Bande-annonce

Voici la nouvelle bande-annonce…

« Demain nous appartient » en replay

« Demain nous appartient » vous donne rendez-vous tous les soirs à partir de 19h10 sur TF1 mais aussi replay sur MYTF1 durant 7 jours ou plus plus longtemps encore sur MYTF1 Max, la nouvelle offre payante de la chaîne.


Annonces