« Ici tout commence » en avance du 15 mars 2022 : Deva expulsée (résumé et spoilers épisode ITC n°356)


ANNONCES

« Ici tout commence » en avance du mardi 15 mars 2022. Fans de « Ici tout commence », continuons de prendre de l’avance. Découvrez dès maintenant le résumé en avance détaillé et complet du 2ème épisode de la semaine, celui qui sera diffusé ce mardi 15 mars  2022. ATTENTION SPOILERS !

« Ici tout commence » en avance du mardi 15 mars 2022
capture écran TF1

ANNONCES

« Ici tout commence » en avance du mardi 15 mars 2022

Un dessert improbable mais réussi

Zaccaharie demande aux élèves de travailler en binôme. Pour une fois, Hortense demande à Greg de travailler ensemble. Deux des binômes vont travailler sur le dessert de leur choix tandis que le 3ème attend pour récupérer les 2 desserts qu’il devra allier ensuite. Le chef pâtissier pensait ses élèves plus aventureux mais aucun ne désire relever le défi d’être le 3ème groupe ! Finalement, pour leur réputation à tenir de 3ème année, Salomé et Anaïs se portent volontaires.

Les 2 premiers binômes n’ont pas envie de faciliter la tâche à Salomé et Anaïs. Eliott intègre dans sa préparation un ingrédient pas facile à marier tandis que Greg veut préparer une pâtisserie plus complexe. Hortense lui propose d’utiliser du miel de châtaignier, fort en bouche et difficile à marier à d’autres ingrédients.


ANNONCES

​Salomé et Anaïs vont devoir marier un fondant chocolat caramel beurre salé avec du miel de châtaignier et une crème yuzu. C’est un véritable défi pour les deux filles puisque le miel de châtaignier et le yuzu ne se marient absolument pas ensemble. Ça va être difficile d’avoir un dessert cohérent et c’est vrai qu’elles ont galéré. Elles ont réussi à garder les deux desserts en créant un lien entre les deux. Le résultat est original, équilibré et délicieux. L’objectif de Zaccharie est atteint car plus les associations sont incongrues et plus il faut réfléchir.

Solal reste second

Au marais, Florence trouve que sa fille est peu motivée. Léna n’a pas digéré son entrevue avec Tom et n’a plus vraiment envie de lui organiser l’anniversaire de sa vie. Pour Florence, c’est parce que Tom a été surpris et pris de court. Mais Léna pense que Tom est suffisamment grand pour savoir prendre sur lui. De toute façon, Florence a toujours une excuse en ce qui concerne Tom, ce qui ne plaît pas vraiment à sa fille qui lui fait remarquer que Tom est distant depuis une semaine et qu’il y a quelque chose de louche la dessous. Léna soulève un autre problème, Solal est toujours le second de la Claire. Florence va donc appeler la cheffe pour lui dire que ça ne va pas. Elle espère la faire changer d’avis en lui expliquant qu’elle a un meilleur candidat en tête à qui elle aimerait qu’elle lui laisse une chance. Pour Léna, Claire va sentir le piston à plein nez mais par pour Florence puisque la cheffe ne sait pas que Tom est de la famille.

D’ailleurs, elle profite d’un moment où Claire est seule pour lui demander si elle ne trouve pas que Solal manque d’expérience pour préparer un évènement de cette envergure. Elle insiste ensuite sur le fait qu’il y aura la presse et que l’objectif est de donner l’envie au client de revenir. Or, Solal n’a pas fait d’école de cuisine, n’a jamais travaillé dans un restaurant gastronomique. Claire balaye ces arguments. Solal est certes très jeune, mais il est sérieux et motivé. C’est ce qu’il y a de plus important pour un second. Florence insiste et voudrait que Claire teste quelqu’un d’autre. Solal arrive à ce moment et dit à Florence et Léna qu’il part seulement 2 secondes et qu’elles en profitent pour le virer. Florence lui dit que ce n’est pas contre lui et Léna ajoute que Tom est super et qu’il mérite qu’on lui donne sa chance. C’est trop pour Solal qui répond « vous n’allez quand même pas embaucher ce connard ». Claire coupe court a tout. Elle connaît bien Tom et reconnait qu’il est doué mais il n’est pas question qu’elle change de second. Florence ne l’entend pas ainsi. C’est son évènement et elle a son mot à dire. Claire est d’accord la dessus et lui donne deux alternatives possibles. Donc, Florence va devoir choisir entre : soit Solal reste à son poste, soit elle abandonne tout. Florence cède, elle n’a pas d’autre choix. Elle envoie un message à Tom pour lui dire qu’elle est dans la région et demande s’il est possible qu’ils se voient.

Tom rejoint Florence qui lui dit qu’elles avaient prévu un super truc pour son anniversaire en le faisant travailler comme second avec Claire sur un gros évènement à la table des Rivière le jour de son anniversaire. Mais c’est tombé à l’eau car Claire a choisi Solal comme second, ce qui arrange bien Tom qui n’en aurait pas eu le temps. C’est vrai que ça aurait été cool mais Tom ne préfère pas s’angoisser avec ça en plus. Florence se demande si tout va bien pour Tom et lui rapporte que Lena l’a trouvé froid quand elle l’a rencontré vendredi. D’ailleurs, elle aussi le trouve distant et pensait qu’il serait heureux de la retrouver alors que ça fait un bout de temps qu’ils ne se sont pas vus. Tom se dit très heureux mais aurait préféré qu’elle ne débarque pas à l’improviste. Il ajoute qu’il a sa vie ici et qu’il ne peut pas tout mettre sur pause comme ça.

Julia réussit à obtenir les papiers de Deva

‌Deva est auditionnée au commissariat. Elle explique les circonstances de l’accident et précise qu’elle n’avait pas reconnu Stéphane, inconscient sur le sol. Souleymane a tout suite appelé les secours. Ils ont pris la fuite car ils n’ont pas réfléchi et par peur. En plus, Souleymane, ayant emprunté la voiture de son père sans autorisation, craignait d’avoir des problèmes.

Le temps de l’enquête, Souleymane va rester sous contrôle judiciaire puis c’est le juge qui statuera. Pour terminer, Julia demande à Deva de lui faire parvenir une copie de ses papiers d’identité dans la journée. Seulement, Deva dit qu’elle a perdu son sac à main la semaine dernière alors que les papiers étaient dedans. Julia lui demande si elle n’en a pas une copie quelque part.

De retour à l’institut, Deva explique à Souleymane et Clotilde qu’elle a peur que Julia découvre que ses papiers d’identité sont des faux. Pour Clotilde, il n’y a aucune raison que Julia creuse davantage alors qu’elle est seulement un témoin dans cette affaire. Cependant, Deva ne veut pas prendre de risque alors Souleymane lui propose de dire qu’elle n’a pas retrouvé de copie.

Deva ne veut pas que son ami aille en prison à cause d’elle. Souleymane la rassure et même s’il devait y aller, c’est lui qui a pris la décision de s’enfuir. Maintenant, il veut qu’elle pense à elle. Il ne veut pas que Deva reparte en Inde, elle s’est trop battue pour étudier à l’institut. Deva lui répond que si elle devait partir, il n’y a pas que l’institut qui lui manquerait.

L’avocat de Souleymane est assez optimiste. En effet, il pense que son client ne risque pas grand chose, en tout cas pas de prison ferme. Lionel interrompt la conversation de Deva et Souleymane et leur dit qu’ils ont juste foutu la vie de son père en l’air. Souleymane lui répond qu’il s’agit juste d’un accident. Mais Lionel pense que la place de Deva et Souleymane est en prison. Il ne leur trouve aucune excuse d’avoir laisser son père seul sur la route. Souleymane ne veut pas que Lionel s’en prenne à Deva et propose à Lionel de le frapper. Ce n’est pas du tout ce que veut ce dernier. Non, ce qu’il souhaite, c’est que chacun des deux prenne très cher.

Julia va voir Antoine. Souleymane est un bon garçon et s’il se montre sincère, le juge sera certainement indulgent, d’autant plus que c’est son premier délit. Elle en profite pour demander une copie des papiers de Deva . Antoine commence par dire quelle n’en a pas fourni mais Guillaume dit que si au moment de l’inscription. Il en tire une copie et ne peut pas être arrêté par Antoine puisque Julia dit que c’est légal tant que l’enquête est en cours.

Antoine n’a plus qu’à prévenir Deva que Julia a une copie de ses papiers et pour le moment, ça ne sert à rien d’imaginer le pire. C’est une mauvaise nouvelle pour Deva qui a besoin d’être seule. Antoine en profite pour demander à son fils de ne pas faire de connerie pour protéger Deva si jamais ça ne tourne pas bien pour elle, d’autant plus qu’il est déjà dans la m…. avec ce délit de fuite. Il veut que son fils comprenne que c’est du sérieux et qu’il faut qu’il se tienne à carreau.

Quand Souleymane rejoint Deva , il la trouve en train de pleurer. En effet, elle pense que l’institut, c’est fini pour elle mais surtout, elle est tombée amoureuse de Souleymane. C’est à ce moment que Deva est convoquée dans le bureau d’Antoine où il y a aussi le directeur et Julia qui a découvert que les papiers sont faux et qu’elle n’a pas 16 ans. Pour Emmanuel, ce sont des conneries mais Deva lui dit que c’est vrai, elle a 19 ans. Elle n’est donc pas une mineure accompagnée comme elle l’a prétendu, ce qui signifie qu’elle réside en France illégalement. Avec ces faux papiers, Deva s’est rendue coupable d’un délit et doit quitter le territoire sans délais. Elle a 48 h pour le faire.

La bande-annonce

La bande-annonce de votre semaine…

Nouveaux résumés en avance disponibles

>>> Découvrez les résumés en avance du 28 mars au 1er avril 2022 en cliquant ICI.

« Ici tout commence » en replay

« Ici tout commence » c’est tous les soirs, du lundi au vendredi, dès 18h30 sur TF1. Mais c’est aussi replay sur MYTF1 durant 7 jours ou plus plus longtemps encore sur MYTF1 Max, la nouvelle offre payante de la chaîne.