« Demain nous appartient » en avance du 3 janvier 2022 : Zoé est-elle une usurpatrice ? (résumé détaillé et spoilers épisode DNA n°1092)


ANNONCES

« Demain nous appartient » en avance du lundi 3 janvier 2022 : résumé détaillé et spoilers épisode DNA n°1092. Le voici, le voilà… le tout premier épisode de DNA pour cette année 2022. Pour les plus impatients, en voici son résumé complet et détaillé.

« Demain nous appartient » en avance du lundi 3 janvier 2022
capture écran TF1

ANNONCES

« Demain nous appartient » en avance du lundi 3 janvier 2022

Aurore n’arrive pas à croire que sa soeur est devant elle. C’est bien elle qu’elle a vu au cimetière. Zoé explique à la famille Daunier qu’elle vit en Angleterre depuis environ un an mais qu’avant elle a vécu dans différents pays. Zoé était partie de chez elle pour être avec un homme qu’elle aimait par dessus tout, plus âgé qu’elle, qui est mort peu de temps après. Elle en a alors voulu à la terre entière et surtout à sa famille qu’elle rendait responsable de ce drame parce qu’elle n’avait pas accepté cet homme. Maintenant, c’est du passé et ce qui compte désormais, c’est qu’elle soit là. Pour rattraper le temps perdu, Aurore propose à sa soeur de s’installer chez elle, ce qu’elle accepte.

Le lendemain, Zoé accompagnée d’Aurore, retrouve son père. Les retrouvailles sont loin d’être chaleureuses. Aurore les arrête tous les deux car pour que ça se passe bien, chacun doit y mettre du sien. Pierre dit ensuite à Zoé que Marie est morte parce qu’elle s’inquiétait pour elle. Il la rend aussi responsable de son divorce d’avec Marie qui ne s’est jamais remise de son départ et c’est ce qui a détruit son couple. Pierre ne peut en supporter davantage et s’en va. Il retrouve William à qui il confie étrange que Zoé réapparaisse comme ça après 23 ans. Pour William ce n’est pas le cas puisque Zoé a expliqué que c’est le décès de sa mère qui a motivé sa décision. Pierre pense que sa fille cadette est intéressée par l’héritage de sa mère qui possédait quelques biens et qu’Aurore est complètement dupe. C’est pourquoi, il sollicite l’aide de William pour ouvrir les yeux de son épouse, ce qu’il refuse. Pierre comprend cette réaction mais dit tout de même à son gendre qu’il s’agit aussi de Manon et Sofia. Pierre se méfie de Zoé qui détourne le regard quand on lui parle. Il est sûr qu’elle ment. Pour William, même si c’est vrai, ça ne change rien car Zoé reste sa fille au même titre qu’Aurore. Pierre ne semble pas en être convaincu.

Pendant ce temps, Aurore et Zoé se souviennent de quelques anecdotes de leur passé. Puis Aurore demande à Sofia de la prendre en photo avec sa soeur; photo qu’elle poste sur les réseaux sociaux, même si Zoé trouve que c’est une mauvaise idée.


ANNONCES

Un peu plus tard, Sofia retrouve Zoé en train de fumer un joint dans sa chambre et refuse d’en faire autant. Zoé précise fumer tous les jours car cela la détend mais ça ne tente pas du tout Sofia. Zoé trouve que sa nièce a la vie facile avec un père médecin et une mère capitaine de police et ses parents s’inquiètent pour elle, si jamais elle rentre tard le soir. Sofia écoute mais ne dit rein. Quand elle sort, Zoé lui demande de garder le secret pour le joint !

Gabriel revient de ses vacances en Guadeloupe. Timothée l’ignore et Noor est pressée de partir. Elle est déjà à la bourre pour son premier jour de stage d’infirmière à l’hôpital. Elle est stressée et à l’impression d’avoir oublié tout ce qu’elle a appris en cours et sait qu’il y a plein d’étudiants qui arrêtent leurs études après le premier stage. Gabriel a confiance en elle et sait que ce ne sera pas le cas pour Noor. Même s’ils ne sont pas un petit couple, Gabriel donne un baiser à Noor avant qu’elle ne parte !

Noor est accueillie par Marianne qui lui dit que sa maman serait très fière d’elle et qui lui présente Cédric son tuteur. Cédric n’a jamais travaillé avec Leila que les médecins s’arrachaient pour l’avoir dans son équipe. C’est un défi pour Noor que de se montrer à la hauteur de sa mère. Marianne lui dit que si elle a seulement la moitié des qualités de Leila, ce sera déjà merveilleux.

Noor doit poser une perfusion a un malade qui se rend compte qu’elle est stagiaire. Très vite, il met ses compétences en questions et lui dit qu’elle s’est trompée d’orientation. Pour ce patient, Noor aurait du faire un CAP charcuterie. Noor trouve enfin une veine, Cédric lui demande de piquer dans une autre. Ce patient difficile à qui Noor demande de rester tranquille, estime avoir le droit qu’une vraie infirmière s’occupe de lui. Il refuse qu’elle le pique et lui demande d’aller s’entraîner sur un autre patient, comme un patient dans le coma. Il trouve bon de rajouter que même dans le coma, le patient se plaindrait. Noor capitule et décide d’aller préparer le charriot pour la chambre suivante.

Cédric retrouve Noor en train de manger. Elle n’a pas eu le temps de déjeuner et a pris sa pause. Cédric lui explique que si elle fait demi-tour à la première difficulté, ça va devenir compliqué et que des situations difficiles, elle devra en affronter tous les jours. En plus, ce qu’elle a vu jusqu’à maintenant n’est rien à côté du rythme normal. Noor promet de se ressaisir. Elle ne doit plus quitter Cédric avec qui elle doit rattraper le retard pris. Maintenant, ils doivent préparer un patient qui doit partir au bloc. Noor fait une nouvelle erreur dont les conséquences auraient pu être graves. Cédric lui demande de rester concentrée car dans leur métiers, ils n’ont pas le droit à l’erreur. Il faut donc que Noor apprenne à gérer son stress.

Quand elle rentre chez elle, Gabriel a préparé à Noor un cocktail et propose de s’occuper d’elle. Noor le repousse et lui explique qu’elle a passé une journée horrible et qu’elle a été nulle. Elle a enchaîné les bourdes au point d’avoir l’impression d’être une imposture et qu’en plus, plutôt que de s’accrocher, elle est allée se planquer dans un coin pour manger alors qu’elle n’avait même pas faim. Gabriel pense que Noor se met trop de pression parce qu’elle a trop envie de réussir, ce qui est normal et que ça ira mieux dès demain. Noor n’est pas certaine de retourner à son stage. Elle a trop honte. Elle pense à sa mère, une femme forte qui avait du talent et croit ne pas avoir toutes ses qualités. Noor se demande si elle n’a pas voulu devenir infirmière pour ressembler à sa mère et estime qu’elle est trop mauvaise pour être infirmière.

Mona aborde Timothée pour savoir si son père a commencé son travail. Mais Timothée n’en a même pas entendu parler. Mona lui explique qu’elle a tout organisé et cherche Victor partout sans succès. De même, Victor ne parle jamais de Mona à son fils. Mona pense que c’est par pudeur. Timothée la prévient qu’il n’y aura jamais de relation sentimentale avec son père qui préfère les jolies femmes très élégantes et plus jeunes. Ça n’étonne pas Mona qui s’acharne car l’amour soulève des montagnes. Timothée qui n’est encore jamais tombé amoureux, ne comprend pas cette image. Pour Mona, c’est quelque chose qui lui arrivera et elle lui décrit ce qu’il ressentira à ce moment là.
Timothée fait ensuite ses premiers pas dans sa nouvelle classe. Olivier est son prof de maths. Quand Timothée se présente, son regard s’attarde sur une fille qui trouve qu’il se « la pète ». Timothée explique ensuite qu’il est autiste et qu’il comprend l’abstraction mathématique plus facilement que la plupart des gens. Olivier précise aussi que Timothée a un franc parler qui déconcerte souvent, ce que ce dernier admet. Il est comme ça et il ne faut pas mal le prendre. Timothée se dit cependant ravi d’intégrer la MPSI et a des projets futurs. Il espère pouvoir avoir l’équivalent du prix Nobel de mathématiques. Timothée répond ensuite à une question personnelle de la part d’un élève. Il dit qu’il n’a pas de petite amiE car le contact physique est difficile pour lui.

Plus tard, Timothée retrouve son père qui trouve pathétique que Mona retourne à l’école à son âge, et en plus elle est partout.. Victor explique à son fils qu’il ne supporte pas cette façon dont elle l’a collé lors du réveillon et qu’elle l’a embrassé de force. Victor ne veut plus en parler et préfère connaître les impressions de son fils pour sa première journée au lycée. Il explique qu’il a fait rire la classe mais qu’en fait les élèves se sont moqués de lui par incompréhension. Timothée avoue ensuite à son père avoir été troublé par une fille très jolie qui se trouvait au premier rang et que parfois il regrette d’être comme il est. Pour Victor, même si l’autisme complique un peu la vie de son fils, ça ne l’empêche pas d’avoir une copine et que parfois, il faut savoir se jeter à l’eau.
Quand il rentre chez lui, Timothée demande à Gabriel comment savoir si on est prêt pour avoir une relation avec une fille. Pour ce dernier, si Timothée pose la question, c’est qu’il est déjà prêt. Seulement, il ne sait comment faire. Gabriel lui donne quelques conseils de base et lui conseille de consulter les réseaux de personnes qui ont des profils neurotypiques. Et c’est parti pour la recherche de la petite copine de Timothée. et ce n’est pas si simple !

Il n’y avait aucune trace, ni ADN sur le tableau laissé à la place de la moto de Martin qui a été volée, comme pour tous les autres cambriolages. Soit c’est de la provocation, soit c’est du hasard car dans la villa, il y avait des tableaux de valeurs. Martin demande à ses policiers de laissé tomber cette histoire de moto pour se concentrer sur la façon dont réfléchit le cambrioleur et où il trouve ses cibles pour éventuellement le prendre en flagrant délit. Sara pense qu’il ne faudrait pas laisser tomber la piste de la moto car si ça se trouve, il pourrait y avoir des indices. Même carbonisée, cette moto dont les policiers ont le numéro du châssis, est forcément quelque part, ce que Karim admet. Il n’y a plus qu’à mettre les collègues sur le coup. C’est comme ça qu’ils apprennent que le voleur a été flashé en faisant un doigt d’honneur. Martin comprend que ce dernier voulait que les policiers voient ça. Il n’est pas venu à la villa pour voler des tableaux. C’est bien la moto qu’il voulait. Reste à décortiquer les affaires sur lesquelles Martin a travaillé et ça fait beaucoup de suspects.

Pendant le dîner, Aurore dit à son père que Marie a laissé un testament chez le notaire. Pierre pense que ce n’est pas une bonne idée d’aborder ce sujet. Aurore sait bien que c’est la présence de Zoé qui gène son père mais elle insiste et veut qu’ils aillent tous les 3 chez le notaire. Pierre ne peut s’empêcher de dire que ce que veut Zoé, c’est l’héritage. Aurore lui rappelle qu’elle y a le droit, c’est la loi. Pierre prétend que Zoé manipule Aurore, qui n’apprécie pas du tout. Il insiste en lançant que cette femme lui ment, elle est sournoise et se demande comment Aurore peut être aussi naïve. Ensuite, il se lève de table et sort. Aurore le rattrape. Pierre lui avoue ne plus supporter d’avoir Zoé en face de lui et lui demande d’ouvrir les yeux. Il est certain que sa fille cadette qu’il traite de sangsue, leur ment depuis le début. Zoé arrive à ce moment là. Pierre dit que Zoé a bien réussi son coup. En effet, elle dort dans la chambre de la fille d’Aurore et maintenant, elle prend son héritage. Pierre affirme qu’il ne la laissera pas dépouiller sa famille dont Zoé ne fait pas partie à ses yeux. Il est même certain que la femme qui se tient devient lui n’est pas Zoé mais une usurpatrice.

La bande-annonce de votre semaine

« Demain nous appartient » vous donne désormais rendez-vous en 2022 ! Rendez-vous lundi 3 janvier 2022 à partir de 19h10 sur TF1 et bien sûr en streaming vidéo et replay sur MYTF1 durant 7 jours.


Annonces