« L’homme que j’ai condamné » : nouvelle série évènement ce mardi 7 décembre 2021 sur M6


ANNONCES

« L’homme que j’ai condamné » c’est la nouvelle mini-série de M6 qui comporte 4 épisodes de 52 minutes chacun, tous diffusés ce mardi soir du 7 décembre 2021  sur la chaîne ou  6PLAY pour la voir en replay. Rendez-vous à partir de 21h05. Pour info, cette série originale a été créée par Fanny Robert et Sophie Lebarbier et met en scène Ophélia Kolb, Stanley Weber, Lucile Marquis, Raphaël Ferret et Frédéric Diefenthal.

« L'homme que j'ai condamné »
© Eloise LEGAY / BEAUBOURG FICTION / M6

ANNONCES

« L’homme que j’ai condamné » : présentation

Dans cette nouvelle fiction, créée par Fanny Robert et Sophie Lebarbier, et incarnée par Ophelia Kolb et Stanley Weber, la certitude de la culpabilité d’un accusé va laisser place aux doutes pour l’une des jurées de l’affaire… Elle décide alors de mener sa propre enquête.

Comme Inès, tout citoyen âgé de plus de 23 ans, inscrit sur une liste électorale est susceptible d’être tiré au sort pour faire partie d’un jury d’assises. Chaque année, 23 000 citoyens français sont appelés à siéger à la cour et chargés de juger les crimes les plus graves : meurtres, viols, braquages à main armée… Appelé aussi le “jury populaire”, 6 jurés d’assises accompagnent 3 magistrats tout au long du procès.

Désignée pour être jurée dans un procès criminel, Inès, une infirmière de 40 ans, contribue à faire condamner l’accusé, un homme au passé violent. A l’issue du procès elle est prise d’un terrible doute : et si elle venait d’envoyer un innocent derrière les barreaux  ? Si elle venait de séparer injustement un père de son fils de 8 ans, qu’il ne verra pas grandir? Avec l’aide d’une détective privée au caractère bien trempé, Inès va démarrer sa propre contre-enquête, qui la mènera beaucoup plus loin qu’elle ne le pense…


ANNONCES

Épisode 1

Lors d’un procès pour meurtre dans lequel elle est désignée comme jurée, Inès, infirmière sans histoire, condamne Jimmy Breyer à 15 ans de prison. Mais quand elle croise le fils du condamné, Arthur, 8 ans, à la sortie du tribunal, son monde vacille. Elle voit l’enfant en rêve, cauchemarde qu’il l’appelle à l’aide et s’obsède à l’idée de le savoir seul en foyer. Avec l’aide d’une enquêtrice privée, Charlie, Inès va voir Breyer en prison et le supplie de parler à son fils avec qui il a rompu tout contact. Sans le savoir, elle vient de mettre le doigt dans un engrenage mortel…

Et vous, que feriez-vous si l’homme que vous veniez d’envoyer en prison était peut-être innocent ?


Annonces