« Envoyé Spécial » et « Complément d’enquête » du 25 novembre 2021 : sommaire et reportages de ce jeudi soir (mise à jour)


ANNONCES

« Envoyé Spécial » et « Complément d’enquête » du 25 novembre 2021 (mise à jour). Ce jeudi soir vous avez rendez-vous avec « Envoyé Spécial » dès 21h05 puis « Complément d’enquête » dès 22h55.  Découvrez maintenant le sommaire de vos deux magazines d’information.

« Envoyé Spécial » et « Complément d'enquête » du 25 novembre 2021
© Nathalie Guyon – France 2/FTV

ANNONCES

« Envoyé Spécial » et « Complément d’enquête » du 25 novembre 2021 : sommaire et reportages de ce jeudi soir
«Envoyé Spécial »

MISE à JOUR : en raison de l’actualité, le sommaire a été modifié ! Le magazine sera en direct avec une enquête sur Nicolas Hulot qui a annoncé quitter la vie publique.

🔸 Nicolas Hulot : des femmes accusent

Dans le cadre de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, le 25 novembre 2021, « Envoyé spécial » a recueilli le témoignage de plusieurs d’entre elles qui accusent Nicolas Hulot de les avoir agressées sexuellement. Des femmes blessées par des faits qu’elles dénoncent et qui sont aujourd’hui prescrits.


ANNONCES

Une enquête de Virginie Vilar.

Invitée : Elise Lucet reçoit, en direct sur le plateau, Laurence Rossignol, sénatrice PS de l’Oise, ancienne ministre des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes (2016-2017).

🔸 Madagascar : la famine climatique

Un reportage de Nicolas Bertrand et Marianne Getty

Ce sont les premières images d’une famine oubliée dans le Sud de Madagascar. Pour manger, les enfants  n’ont plus que de la peau de bœuf ou des feuilles de cactus bouillies. Les habitants fuient les campagnes ravagées par la sécheresse et s’entassent dans les villes où 80 % des enfants souffrent de dénutrition. Les hôpitaux sont débordés. Une de nos équipes a réussi à rejoindre cette région reculée de la «Grande Ile» où le réchauffement climatique affame la population.

« Complément d’enquête »

🔸France-Egypte : révélations sur une opération secrète

C’est une affaire d’Etat dénoncée par un informateur qui ne pouvait plus garder le silence.

En partenariat avec le média d’investigation Disclose, Complément d’enquête dévoile des centaines de documents exclusifs.

Ils révèlent comment l’Etat français aurait fourni à un régime autoritaire, l’Egypte, des informations utilisées pour commettre des crimes, tout ça au nom d’un intérêt commercial supérieur : la vente d’armes.

Ces documents mettent au jour une mission secrète de coopération menée depuis 2016 par la France en Egypte.

L’objectif affiché : faire du renseignement à bord d’un avion équipé d’un système d’interception de communication et d’une caméra au profit de l’armée égyptienne pour lutter contre le terrorisme, en tout cas officiellement.

Mais en réalité, les militaires égyptiens utiliseraient les informations fournies par les Français pour exécuter des civils. Des petits trafiquants de cigarettes, de riz, de drogue seraient abattus par les avions de chasse égyptiens sans autre forme de procès.

Des dérives criminelles qui auraient été dénoncées à de nombreuses reprises aux plus hautes instances de l’Etat français à travers des notes rédigées par l’équipe de militaires embarqués dans l’avion de renseignement. Mais ces alertes seraient restées sans effet.

Sous le mandat du président François Hollande, puis sous celui d’Emmanuel Macron, l’opération secrète a perduré. Le président égyptien, Abdel Fattah al-Sissi, a continué à être reçu avec les honneurs lors de voyages officiels en France malgré la répression meurtrière qu’il mène dans son pays.

Notre pays, celui des droits de l’homme, a t-il volontairement fermé les yeux sur des exécutions arbitraires perpétrées par le régime égyptien au nom d’intérêts commerciaux ?

Complément d’enquête vous révèle le dangereux double jeu de la diplomatie française.

Une enquête de Jean-Pierre Canet et Ariane Lavrilleux avec le média d’investigation Disclose.


Annonces