« Au bout c’est la mer » du 2 août 2021 : ce lundi soir « Le Rio Sao Francisco »


ANNONCES

« Au bout c’est la mer » du 2 août 2021 . Nouvelle saison pour « Au bout de la mer ». Pour ce premier numéro, François Pécheux nous invite à un voyage inédit sur le Rio Sao Francisco !

« Au bout c'est la mer » du 2 août 2021
France Télévisions/FTV

ANNONCES

Rendez-vous dès 20h50 sur France 5 et bien sûr en streaming vidéo, avant-première et/ou replay sur France.TV

« Au bout c’est la mer » du 2 août 2021 : au sommaire

À 20.50 : RIO SAO FRANCISCO

François embarque pour le Brésil et un voyage exceptionnel, le long du Rio Sao Francisco. C’est un géant de 3000 km, qui traverse tout le Nordeste. En le descendant jusqu’à la mer, François rencontre les gardiens de ses traditions, ceux qui célèbrent le fleuve par la musique, ou sculptent les carrancas, une sorte de talisman pour protéger les voyageurs.

Il plonge à la recherche de secrets engloutis, dans une église submergée… Il découvre aussi la culture des Indiens natifs Pankararus, auprès de Bia, une jeune infirmière de la communauté. Plus loin, il s’initie au travail des vaqueiros, les cow-boys aguerris de la région mythique du Sertao avant de participer à une course de voile pleine de défis… Autant de visages et d’aventures qui racontent ce Rio que les brésiliens surnomment « Le Vieux Chico ».


ANNONCES

À 21.45 : Le Mississipi (rediffusion)

Elément fondamental de l’économie et de la culture américaine, le fleuve mythique du Mississippi traverse les Etats-Unis du nord au sud. Des amoureux des grands espaces aux joueurs de blues en passant par les pêcheurs d’écrevisses dans le delta, François Pécheux part à la rencontre de ces hommes, nombreux à s’être installés sur les bords du « grand fleuve ». Des rives du lac Itaska, dans le Minnesota, jusqu’à la route de Memphis, le fleuve, long de 3700 km, termine son voyage à la Nouvelle-Orléans avec les célèbres bayous de Louisiane.

Évadez-vous avec François Pécheux et soyez prêt à faire escale à tout moment. Et tenez-vous le pour dit, il n’a qu’une seule certitude : c’est au bout c’est la mer…


Annonces