« Capital » et « Enquête exclusive » du dimanche 18 juillet 2021 : au sommaire de vos magazines cette semaine

« Capital » et « Enquête exclusive » du dimanche 18 juillet 2021. Ce dimanche soir sur M6 vous avez rendez-vous avec vos deux magazines d’information « Capital » puis « Enquête exclusive ». Egalement en replay sur 6PLAY. Nous vous proposons d’en découvrir le sommaire et les reportages.

« Capital » et « Enquête exclusive » du 17 juillet 2021
© Nicolas BETS/M6

« Capital » et « Enquête exclusive » du dimanche 17 juillet 2021 : sommaire et reportages

« Capital » dès 21h05: Thème de la semaine : Alimentation, logement, transport : enquête sur les trop bonnes affaires de l’été !

L’été, c’est la haute saison pour les professionnels du tourisme. Mais tous ne sont pas aussi scrupuleux qu’ils en ont l’air. Des professionnels profitent du pic estival pour attraper les vacanciers dans les mailles de leur filet et vider leur porte-monnaie ! Parmi les arnaques les plus répandues, les fausses annonces de location de vacances qui proposent des maisons de rêve à prix cassés. Trop beau pour être vrai… Une fois sur place, la maison est déjà louée et impossible de récupérer son argent. Qui se cache derrière ces arnaques ? Que font les plateformes pour éviter de se voir polluer par ces fausses petites annonces ? Nous avons remonté la filière de ces nouveaux escrocs.

Gare aussi aux nombreuses agences de location de voitures low cost qui fleurissent un peu partout en France et à l’étranger. Derrière leurs tarifs alléchants – 35% moins cher en moyenne que les loueurs traditionnels – se cachent parfois de très mauvaises surprises. Pour proposer des prix écrasés, un grand nombre d’entre elles facture au prix fort une multitude d’options additionnelles. Certaines vont même jusqu’à vous faire payer des dégâts sur le véhicule que vous n’avez jamais commis. Au final, la note peut vite devenir salée ! Et si, dans l’espoir d’éviter ces déconvenues, vous vous tournez vers les plateformes de location de voiture entre particuliers, ce sont d’autres déboires qui vous attendent, parfois bien plus risqués pour votre sécurité.

Enfin, l’autre piège qui guette les vacanciers, ce sont les achats de produits sur les marchés. Balances truquées pour vous faire payer plus cher vos olives ou vos fruits de saison ou encore faux « produits fermiers », attention aux nombreuses arnaques ! Alors que les Français sont prêts à dépenser davantage pour s’offrir des produits qui fleurent bon le terroir, certains marchands prennent des largesses avec cette appellation censée garantir un produit fabriqué à la ferme avec des ingrédients produits sur place. Derrière ces fromages, ces saucissons ou encore ces poulets, y a-t-il toujours un fermier ? Pour éviter que vos vacances ne tournent au cauchemar, Capital vous aide à déjouer les pièges de ces nouveaux escrocs qui sévissent en haute saison !

« Enquête exclusive » dès 23h10. Le thème de la semaine : Budapest, la perle du Danube

Marquée par les guerres et par 45 ans d’occupation soviétique, Budapest, surnommée « la perle du Danube », est l’une des villes les plus fascinantes d’Europe. Devenue une destination ultra tendance, elle est, comme son passé l’a forgé (Buda et Pest), une ville aux deux visages, qui ne cesse de se réinventer.

Ses thermes grandioses, son patrimoine architectural d’une incroyable richesse et ses palais historiques attirent chaque été jusqu’à quatre millions de touristes. Parmi eux, de nombreux Français attirés par des prix défiant toute concurrence (coût de la vie trois fois moins élevé qu’en France). Mais aussi par des activités que l’on ne trouve nulle part ailleurs.

Après des années de communisme, il règne sur la capitale hongroise un parfum de liberté. Ici, on n’hésite pas à recycler les vestiges du passé pour divertir les jeunes touristes en quête de sensations comme la réhabilitation en bars branchés de l’ex-ghetto juif avec ses immeubles abandonnés. Les touristes peuvent également tirer à la kalachnikov, se payer des virées en char blindé ou à bord d’un lance-missile, visiter le Memento Park où sont entreposées les statues des anciennes figures de l’idéologie communiste (Lénine, Staline, Marx et Engels).

À Budapest, réputée pour être un haut lieu de la fête, chaque coin de rue offre une découverte surprenante et tous les délires y sont permis. Cosmopolite et un peu délurée, la perle du Danube a aussi la nostalgie de son passé. Et elle n’hésite pas, parfois, à renouer avec un certain conservatisme. Excédés par les dérapages incessants de touristes qui les empêchent de dormir, certains habitants se battent pour reconquérir leur quartier. Face à ces jeunes fêtards aux mœurs libérées, des militants d’extrême droite partent en guerre, notamment sur un sujet très sensible en Hongrie, l’homosexualité. Une loi récente, interdisant la « promotion » de l’homosexualité auprès des mineurs, a même attisé les tensions.

D’autres habitants, menacés d’expulsion à cause des location airbnb et des prix de l’immobilier qui flambent, ont eux-aussi décidé de réagir. Quant aux familles aristocratiques, figures de l’ex-empire austro-hongrois et contraintes à l’exil lors de l’instauration du régime communiste, beaucoup tentent de se réinstaller dans leurs palais et leurs châteaux, désormais propriétés de l’État hongrois.

Ce documentaire nous propose une plongée dans cette mégalopole d’Europe centrale en pleine métamorphose.

« Capital » puis « Enquête exclusive » c’est demain soir à partir de 21h05 sur M6.

LIENS SPONSORISES


Annonces