« N’oubliez pas les paroles »: où en est Geoffrey dans le classement des plus grands maestros ?


ANNONCES

« N’oubliez pas les paroles » :où en est Geoffrey dans le classement des plus grands maestros de NOPLP  après les deux émissions de ce soir, mercredi 2 juin 2021 ? Si vous n’y étiez pas, on fait un petit point.

« N'oubliez pas les paroles »: où en est Geoffrey dans le classement des plus grands maestros ?
capture FTV/France 2

ANNONCES

« N’oubliez pas les paroles »: où en est Geoffrey dans le classement des plus grands maestros ?

Avec 36 victoires, Geoffrey a conservé ce soir le micro d’argent et ajouté 2 000 € à sa cagnotte. Du côté du classement des plus grands maestros, Geoffrey est resté scotché à sa 9ème place. Son prochain objectif est d’entrer dans le top 5 des plus grands maestros.

Petit résumé d’aujourd’hui

Lors de la première émission, Geoffrey totalisait 80 points à la fin de la première manche alors que Nicolas, déjà venu en 2018, en avait 40. Nicolas n’a pas eu l’occasion de chanter “L’important c’est d’aimer” de Pascal Obispo car dans l’impossibilité de rattraper les 366 points du maestro qui est allé quasiment au bout de la chanson.


ANNONCES

En finale “Avec Chou wasabi” de Julien Doré Geoffrey a ajouté 2 000 € à sa cagnotte qui a atteint la somme de 234 000 €.

Pendant la deuxième émission, et au terme de la première manche, Geoffrey cumulait 80 points alors qu’Emilie, sa deuxième rivale du jour, n’en obtenait que 20. Et encore une fois, le maestro ne laisse pas l’opportunité à sa concurrente de chanter sur “J’ai cherché” d’Amir puisqu’il fait sonner pour la 19 ème fois la clochette de la victoire en allant jusqu’au bout.

En finale sur “Les acadiens de Michel Fugain” Geoffrey n’a pas remporté le moindre centimes. Sa cagnotte est donc restée sur 234 000 €.

« N’oubliez pas les paroles » revient demain soir dès 18h40 sur France 2 et bien sûr en replay sur France.TV.

Vidéo

Pour ceux qui ne connaîtraient pas Geoffrey découvrez-le ici sur son interprétation de “J’Te L’Dis Quand Même” de Patrick Bruel.

Article co-écrit par Nadège B. et Christophe C.

LIENS SPONSORISES


Annonces