Covid-19 – 55% des jeunes rencontrent des problèmes de sommeil


ANNONCES

Covid-19 – 55% des jeunes rencontrent des problèmes de sommeil. A l’occasion de la Journée Internationale du Sommeil qui aura lieu ce 19 mars 2021, HEYME, première mutuelle des jeunes, a souhaité faire le bilan des effets du confinement et de la crise de la Covid-19 sur le sommeil des jeunes.

problèmes de sommeil
claudioscott/Pixabay

ANNONCES

Et il en ressort que :

– 55% des jeunes interrogés déclarent rencontrer des problèmes de sommeil.

– Sur cette moitié, 38% d’entre eux lient ces problèmes de sommeil au stress.


ANNONCES

– Les étudiants isolés sont plus nombreux à déclarer rencontrer des problèmes de sommeil, puisque 70% d’entre eux rencontrent des problèmes de sommeil,

– Parmi les victimes de harcèlement, 70% des étudiants déclarent faire face à des problèmes de sommeil.

Enquête HEYME et OpinionWay réalisée sur un échantillon de 1005 étudiants de 16 ans et plus, représentatifs de cette population en termes de sexe, âge et régions françaises. Ils ont été interrogés du 21 au 29 septembre 2020

Problèmes de sommeil : quelle est la durée idéale ?

On le sait rien de tel qu’une bonne nuit de sommeil. Le manque de sommeil peut avoir en effet de sérieuses conséquences sur la santé tels que :  somnolence, impact sur la vigilance, prise de poids, diabète, augmentation de la douleur, dépression, aggravation des troubles respiratoires et cardiovasculaires, baisses de performance, difficultés relationnelles…

Mais saviez-vous que trop dormir pouvait aussi avoir des conséquences désastreuses ? Ainsi, et selon une très sérieuse étude britannique – elle a été menée par des chercheurs de l’université de Keele – dormir plus de 10 heures par jour augmenterait de 30% le risque d’une mort précoce par rapport à une personne ne dormant que 8 heures.

Les auteurs de l’étude ont également évoqué un  risque accru de 56% d’être victime d’un accident vasculaire cérébral (AVC) et de 49% d’une maladie cardiovasculaire.

Toujours selon cette étude, l’idéal serait de dormir entre 7 et 8 heures par nuit, ni plus, ni moins. Quant à ceux qui souffrent d’insomnie, les scientifiques préconisent un meilleur dépistage des troubles du sommeil par les médecins traitants

LIENS SPONSORISES


Annonces