Vaccination Covid-19 : un espoir pour les personnes atteints d’obésité ?


ANNONCES

Vaccination Covid-19 : un espoir pour les personnes atteints d’obésité ? La Haute autorité de santé vient de confirmer que l’arrivée du vaccin AstraZeneca dans la campagne de vaccination des Français allait permettre d’immuniser rapidement les 50-64 ans atteints d’obésité. La Ligue contre l’obésité, qui réclame depuis plusieurs semaines la priorisation de ces patients vulnérables, se dit soulagée par cette annonce, mais reste très vigilante.

Vaccination Covid-19
Pixabay

ANNONCES

Vaccination Covid-19 : un espoir pour les personnes atteints d’obésité ?

L’horizon très sombre des personnes souffrant d’obésité vient enfin de s’éclaircir. Jusqu’ici considérées comme non prioritaires par les autorités sanitaires françaises, les personnes atteintes d’obésité devraient pouvoir bénéficier de la vaccination anti-Covid dans les toutes prochaines semaines. S’il s’agit d’une lueur d’espoir pour les 7 millions de Français touchés par la maladie, cette « petite victoire » résonne comme la reconnaissance des revendications de la Ligue contre l’obésité.

Ce renversement de situation, dont notre association nationale se félicite, fait suite aux dernières déclarations de la Haute autorité de santé (HAS) qui reconnaît que l’arrivée massive de doses du vaccin AstraZeneca devrait permettre de réorienter la vaccination vers les populations les plus vulnérables à une forme grave de la Covid-19. Cette stratégie du bon sens et de l’intérêt collectif, la Ligue contre l’obésité la réclame depuis plusieurs mois. « Le but est de vacciner en priorité les personnes les plus vulnérables face à la Covid-19 ainsi que celles qui sont les plus exposées », explique désormais la HAS qui rappelle que l’obésité supérieure à l’IMC 30 est identifiée comme un facteur de risque de forme grave de la Covid-19.

Interrogée par la Ligue contre l’obésité à propos du calendrier de la vaccination, la HAS a confirmé que « les personnes de 50-65 ans avec obésité sont concernées dès maintenant par l’élargissement de la vaccination avec le vaccin AstraZeneca ». Pour les moins de 50 ans en situation d’obésité, la HAS a annoncé à la Ligue contre l’obésité que cette population s’inscrivait « dans la suite de la déclinaison de la stratégie vaccinale, c’est-à-dire après les 50-65 ans. Cela peut être dans un avenir proche sous réserve de disponibilité des doses ». Un aveu qui confirme ce que redoutait et avait dénoncé avec force la Ligue contre l’obésité : oui, les personnes souffrant d’obésité ont bien été sacrifiées dès le début de la campagne de vaccination par manque de vaccin…


ANNONCES

Aujourd’hui, la prise en compte urgente de la pathologie obésité dans la campagne de vaccination, même si elle doit encore se concrétiser sur le terrain, satisfait la Ligue contre l’obésité et tous les patients inquiets pour leur santé depuis de trop longs mois.

Au cours des dernières semaines, la Ligue contre l’obésité s’était insurgée face à la « relégation » des personnes souffrant d’obésité en phase 3 de la campagne de vaccination alors qu’elles sont considérées depuis le début de la pandémie comme parmi les plus vulnérables face à la Covid-19. « 47% des patients infectés entrant en réanimation sont en situation d’obésité indépendamment de l’âge, de l’hypertension artérielle et du diabète » 1 précise le ministère de la Santé sur son site remis à jour le 11 janvier 2021.

Des statistiques terribles entérinées, chaque semaine, par le point épidémiologique de Santé publique France qui rappelle que le taux de mortalité des personnes atteintes d’obésité est de 41% 2.

Renforcée par cette « petit victoire » sanitaire et humanitaire qui devrait permettre de désengorger un système hospitalier sous tension permanente, la Ligue contre l’obésité 3 poursuit son combat au nom de toutes les personnes touchées par la maladie. Avec détermination et vigilance, solidarité et espoir.

1 https://solidarites-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/prises-en-charge-specialisees/obesite/article/obesite-et-covid-19
2 https://www.santepubliquefrance.fr/content/download/315275/document_file/COVID19_PE_20210128_VF.pdf(page 36)
3 En France, la Ligue contre l’obésité est la seule association de patients et de professionnels de santé qui dispose de l’agrément santé délivré par le ministère de la Santé.

LIENS SPONSORISES


Annonces