« La petite femelle » : histoire et casting du téléfilm de ce soir sur France 2

« La petite femelle » est le titre du téléfilm inédit proposé ce soir par France 2 dans le cadre d’une soirée spéciale sur l’affaire Pauline Dubuisson. Au menu de cette soirée, deux programmes inédits :

– « La petite femelle », une fiction de Philippe Faucon, adaptée du livre de Philippe Jaenada

– Un documentaire « Infrarouge » qui retrace l’enquête de l’auteur à travers photographies, archives de l’époque et séquences dessinées.

« La petite femelle »
Sarah ALCALAY/JPG Films/FTV

« La petite femelle » : histoire et casting du téléfilm

Cette affaire inoubliable reste marquée par la personnalité énigmatique de cette femme accusée du meurtre de son amant, qui inspira en 1961, Henri-Georges Clouzot pour son film « La vérité » avec Brigitte Bardot.

Avec : Lucie Lucas (Pauline), Lorenzo Lefebvre (Félix), Helena Noguerra (Mère de Félix), Jean Dell (Père de Félix), Florence Thomassin (Eva)

L’histoire : Novembre 1953. Pauline Dubuisson est accusée d’avoir tué de sang-froid son amant. Mais qui est donc cette jeune femme dont la France entière réclame la tête ? Une arriviste froide et calculatrice ? Un monstre de duplicité qui a couché dans le lit de l’Occupant, a été tondue, avant d’assassiner par jalousie un garçon de bonne famille ? Ou n’est-elle, au contraire, qu’une jeune fille libre qui revendique avant l’heure son émancipation et questionne la place des femmes au sein de la société ?

Et juste après…

Juste après, soit dès 22H40, retrouvez le documentaire d’Infrarouge « Pauline Dubuisson, l’impossible oubli ».

Le 17 mars 1951, Pauline Dubuisson tire trois balles de pistolet sur son ancien amant, et le tue. Condamnée aux travaux forcés à perpétuité, elle n’échappe à la guillotine que grâce à l’unique femme du jury. Car, au- delà du crime passionnel, c’est d’abord une femme que la justice de l’époque condamne. Une femme libre, une étudiante en médecine brillante, une adolescente qui « a couché » avec des Allemands durant la guerre, une « hyène » comme la qualifiera le procureur.

En 1961, alors qu’elle sort de prison, « La vérité » de Georges Clouzot sort sur les écrans avec Brigitte Bardot dans le rôle principal. Le film, tiré de l’histoire de Pauline, va précipiter sa fin tragique.

« La petite femelle » puis « Infrarouge », c’est ce soir dans le cadre d’une soirée sur l’affaire Pauline Dubuisson. Et c’est dès 21h05 sur France 2 ou en replay sur France.TV

LIENS SPONSORISES


Annonces