Greg Guillotin appelle Barbara Pompili à faire fermer les élevages de visons dès maintenant


ANNONCES

4.8
(9)

« On ne peut pas attendre 2025 » : Greg Guillotin appelle Barbara Pompili à faire fermer les élevages de visons dès maintenant. Dans une lettre adressée à la Ministre, le comédien se joint à PETA pour lui demander de faire urgemment fermer les élevages de visons.

Greg Guillotin appelle Barbara Pompili à faire fermer les élevages de visons dès maintenant
CC0 Public Domain /Pixabay

ANNONCES

À la veille du débat sur la nouvelle loi contre la maltraitance animale, Greg Guillotin a envoyé une lettre à la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, rappelant l’urgence qu’il y a à faire fermer les élevages producteurs de fourrure sans attendre 2025, au vu de l’implication de ces lieux dans la propagation et la mutation du nouveau coronavirus.

Selon de récentes études, le vison pourrait être le chaînon manquant dans le processus de transmission de la COVID-19 à l’humain. En effet, des cas de la maladie ont été rapportés dans des élevages de visons au Danemark – où une souche mutée du virus, qui aurait pu avoir « des conséquences globales désastreuses » selon les autorités, a infecté des visons et plusieurs ouvriers – aux Pays-Bas, en Italie, en Espagne, en Suède, en Grèce, en Lituanie, au Canada et aux États-Unis et même chez nous en France. Des millions de visons ont été abattus pour tenter de pallier la crise. Face à la menace pour la santé publique, le gouvernement néerlandais a fait voter la fermeture anticipée de ses derniers élevages de visons.

Greg Guillotin appelle Barbara Pompili à faire fermer les élevages de visons

« La situation est extrêmement urgente », écrit celui qui a récemment été félicité par le Ministère de la Transition écologique pour le lancement de sa chaîne Youtube dédiée à la cause animale, et a rebondi en l’interpellant sur les fermes à fourrure. « En tant qu’écologiste inquiet mais surtout en tant que citoyen français, je vous demande de ne pas attendre 2025 pour faire fermer les quatre élevages de visons encore en activité en France. Il faut agir pour protéger la santé publique, accompagner ces éleveurs dans une transition vers une activité éthique et qui ne cause de risque à personne et épargner à de nombreux animaux une vie de misère et une mort violente. »


ANNONCES

Il ajoute que le déclin de la filière fourrure s’accélérait bien avant la pandémie. La plupart des grands noms de la mode, dont Jean Paul Gaultier, Chanel, Prada, Gucci et Armani, s’étaient déjà engagés à cesser d’utiliser cette matière, et de nombreux pays interdisent l’élevage d’animaux pour leur fourrure, y compris l’Autriche, l’Allemagne, le Japon, la Norvège, la Suisse et le Royaume-Uni.

« Personne n’a besoin de porter de fourrure, sauf les animaux à laquelle elle appartient, » conclut Greg Guillotin dans sa lettre. « Je vous prie d’agir urgemment pour les animaux, la planète et la santé de toutes et tous, et de faire fermer dès maintenant ces élevages cruels et dangereux. »

Les fermes à fourrure – dans lesquelles les animaux sont confinés dans des cages grillagées souillées de sang, de pus, d’excréments et d’urines, et entassées les unes à côté des autres – sont des terrains propices à l’émergence, la mutation et la propagation de virus dangereux.

PETA, dont la devise dit notamment que « les animaux ne nous appartiennent pas et [que] nous n’avons pas à les utiliser pour nos vêtements », s’oppose au spécisme, l’idéologie basée sur une fausse supériorité des humains sur les autres animaux afin de justifier leur exploitation.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur PETAFrance.com ou suivez les dernières actualités de l’association sur FacebookTwitter ou Instagram.

Noter cet article

Un coup de coeur ? Alors votez !

Note moyenne 4.8 / 5. Nombre de notes : 9

Aucune note

LIENS SPONSORISES


Annonces