« Capital » et « Enquête exclusive » du 31 janvier 2021 : au sommaire cette semaine


ANNONCES

4.3
(15)

« Capital » et « Enquête exclusive » du 31 janvier 2021. Demain soir sur M6 vous avez rendez-vous avec vos deux magazines d’information « Capital » puis « Enquête exclusive ». Egalement en replay sur 6PLAY. Nous vous proposons d’en découvrir le sommaire et les reportages.

« Capital » et « Enquête exclusive » du 31 janvier 2021
© Nicolas BETS/M6

ANNONCES

« Capital » et « Enquête exclusive » du 17 janvier 2021

« Capital » dès 21h05: Thème de la semaine “Darty, Seb, Dyson… : la grande bataille de l’innovation pour transformer notre quotidien !”

On ne compte plus les inventions qui débarquent dans nos vies et promettent de transformer notre quotidien. Entre gadgets et révolution, comment faire la part des choses ? Comment les fabricants sont-ils engagés dans cette course à l’innovation non-stop, et comment ces inventions dopent-elles les ventes ? Plus de bien-être, de vitesse ou de facilité, les gains promis sont-ils au rendez-vous ? Et à quel prix nous les fait-on payer ?

Darty, Seb, Dyson : ils misent tous sur les inventions !
Faites le test : chez vous, comptez le nombre d’appareils électroménagers que vous possédez… Rien que dans la cuisine, des petits appareils à profusion : bouilloire, grille-pain, cafetière, voire robot de cuisine… Et bien sûr, aussi des gros : four, frigo, micro-ondes, lave-vaisselle ou hotte aspirante ! Les Français possèdent en moyenne vingt-cinq appareils électroménagers par foyer. Et chaque année, ce sont 10 000 nouveautés qui sortent sur le marché. On les découvre dans les grands magasins d’électroménager. Darty, Boulanger ou Gitem. Comment le lancement de toutes ces innovations est-il devenu un moteur commercial pour ces enseignes ? Comment choisissent-elles tel ou tel produit parmi les dizaines que leur proposent les fabricants ? Parmi tous les rayons, certains sont même dopés par les inventions comme l’aspirateur balai ou robot qui vient concurrencer le vieil aspirateur traineau. Comment se joue la bataille entre les géants de l’invention comme Dyson, Rowenta ou I-Robot ?

Pizzaiolos contre robots : qui remportera la nouvelle bataille de la pizza ?
Avec plus d’un milliard de pizzas consommées en 2018, la France est le deuxième plus gros consommateur de pizzas au monde après les États-Unis… mais devant l’Italie ! Chaque Français en consomme en moyenne dix kilos par an ! Margherita, Calzone ou encore Regina, les ventes de pizza génèrent plus de quatre milliards d’euros. Un marché juteux dont profitent avant tout les quelques vingt mille pizzerias que compte la France. Mais désormais, les pizzaiolos ont du souci à se faire car de redoutables concurrents, d’un nouveau genre, entendent bien profiter de l’appétit des Français pour ce plat peu onéreux. Ce sont les fabricants de distributeurs automatiques qui vous proposent des pizzas fraiches et cuites à la minute à deux pas de chez vous : ouverts 24 heures sur 24, les marges s’envolent ! Il y a déjà 1 600 distributeurs de pizzas en France et sur fond de crise sanitaire et de fermeture des restaurants, leur nombre ne cesse de grandir. Qui se cache derrière ces pizzerias pas comme les autres ? Ces innovations produisent-elles des pizzas de bonne qualité ? Les pizzerias traditionnelles sont-elles menacées et comment organisent-elles la riposte ? Distributeurs automatiques et depuis peu, au grand dam des gardiens de la tradition, on trouve même des robots pizzaiolo. Comme Pazzi, la nouvelle vedette d’un centre commercial de Seine-et-Marne. Dans sa cage de verre, ses trois bras s’occupent de tout pour vous. Étaler la pâte, disposer les ingrédients, cuire et découper sous les yeux des gourmands qui assistent avec amusement et stupéfaction à ce curieux spectacle. Modernité contre tradition, qui remportera cette bataille inédite de la pizza ? Et le consommateur, lui, en sortira-t-il gagnant ?


ANNONCES

« Enquête exclusive » dès 23h10. Le thème de la semaine “Papouasie-Nouvelle-Guinée : le diamant sauvage de l’Océanie”

À l’autre bout du monde, la Papouasie-Nouvelle-Guinée est surnommée le diamant brut de l’Océanie. Des forêts vierges à perte de vue, une faune et une flore exceptionnelles de diversité. Un paradis pour les amoureux de la nature sauvage et les randonneurs.

C’est aussi le territoire des fameux Papous, parmi les derniers peuples primitifs de la planète. Aujourd’hui, ces tribus voient leurs traditions millénaires disparaître. La Papouasie subit l’une des pires déforestations de la planète, ce qui pousse de nombreux jeunes Papous à quitter leurs terres pour venir grossir les bidonvilles de Port Moresby, la capitale du pays.

En 2020, la ville a été classée deuxième des capitales les plus violentes au monde, derrière Caracas au Venezuela. Ici, ce sont les Raskols, des gangs ultra-violents, qui font la loi. Meurtres, braquages, vols à main armée et car-jackings rythment le quotidien de Port Moresby. Jack est l’un de ces chefs Raskol. Nous avons exceptionnellement pu le suivre dans ses trafics, rencontré ses hommes et son armurier personnel. Derrière son image de bon père de famille, Jack a commencé sa carrière criminelle dès l’adolescence. Il a ses entrées partout, notamment en prison où il a passé une partie de sa vie et où il revient visiter ses « amis », et dans la police avec laquelle il fait du business.

Après la criminalité, l’autre fléau de la Papouasie-Nouvelle-Guinée, c’est la corruption généralisée et la gabegie jusqu’au plus haut niveau de l’État. Nos équipes ont notamment retrouvé, dans un entrepôt du port de la capitale, les quarante Maserati neuves qui avaient été achetées en 2018 à l’occasion d’un sommet international, juste pour conduire les délégations officielles. Un scandale d’État évalué à six millions d’euros dans un pays où la majeure partie de la population vit sous le seuil de pauvreté.

À Port Moresby, ceux qui ont les moyens, les expatriés et la bourgeoisie locale, viennent faire la fête chez Jackie, la gérante du club le plus huppé de la capitale. Une boîte de nuit et un casino fondés par Ianis. Arrivé en Papouasie sans un sou en poche dans les années 90, cet immigré grec est désormais à la tête d’un empire du jeu, dans ce pays de tous les possibles où il connaît les règles. Un univers bien loin des plumes colorées et des pagnes des terres de l’intérieur.

Extrême richesse, grande pauvreté et traditions ancestrales qui disparaissent, une enquête exclusive au paradis perdu de la Papouasie-Nouvelle-Guinée.

« Capital » puis « Enquête exclusive » c’est ce dimanche 31 janvier 2021 à partir de 21h05 sur M6.

Noter cet article

Un coup de coeur ? Alors votez !

Note moyenne 4.3 / 5. Nombre de notes : 15

Aucune note

LIENS SPONSORISES


Annonces