Transitions pour la sécurité alimentaire mondiale : bilan du métaprogramme de recherche GloFoodS


ANNONCES

Transitions pour la sécurité alimentaire mondiale : bilan du métaprogramme de recherche GloFoodS. Assurer la sécurité alimentaire mondiale, c’est-à-dire nourrir durablement, sainement et équitablement l’ensemble des habitants de la planète dont le nombre avoisinera 10 milliards à l’horizon 2050, est un enjeu crucial.

Transitions pour la sécurité alimentaire mondiale
: CC0 Public Domain/Pixabay

ANNONCES

Disponibilité des terres agricoles, conséquences de la malnutrition, accès à l’alimentation en lien avec les problématiques de pauvreté, instabilités des prix sur les marchés et changements globaux sont autant de dimensions impactant cet enjeu. C’est pourquoi de 2014 à 2020, INRAE et le Cirad ont co-piloté le métaprogramme interdisciplinaire GloFoodS pour éclairer les différentes dimensions de la sécurité alimentaire mondiale, en lien avec les changements globaux. Ce dispositif unique, associant des chercheurs d’INRAE et du Cirad et leurs partenaires internationaux, sur une grande diversité de disciplines et d’approches, a permis d’aboutir à des résultats concrets à disposition des acteurs de terrain et des acteurs publics.

Transitions pour la sécurité alimentaire mondiale : bilan du métaprogramme de recherche GloFoodS

Entre 2014 et 2020, INRAE et le Cirad ont réuni leurs forces pour structurer et animer une communauté scientifique interdisciplinaire pour éclairer et renouveler les questions autour des enjeux de la sécurité alimentaire et nutritionnelle en les articulant avec les défis du développement durable et des changements globaux. GloFoodS a permis de croiser les regards sur la sécurité alimentaire et rapprocher de nombreux chercheurs : ceux qui travaillent sur des échelles globales (pays, monde) et d’autres à l’échelle territorial voire celle d’un ménage, ceux qui mettent la production au centre de leur analyse (agronomes, zootechniciens) et ceux qui s’attachent à d’autres dimensions de la sécurité alimentaire, tels que l’accès et les utilisations alimentaires (biologistes, chercheurs en sciences sociales, nutritionnistes et épidémiologistes), ceux dont les terrains d’études se situent dans les pays développés et ceux qui travaillent dans les pays en développement du Sud.

Un dispositif unique associant les compétences complémentaires d’INRAE et du Cirad

Intégrant des recherches en agronomie et systèmes d’élevage, modélisation globale et changement d’usage des sols, économie et sociologie rurales, technologies agroalimentaires, nutrition et gouvernance de la sécurité alimentaire, GloFoodS s’est attaché à apporter une analyse originale et plurielle des transitions vers la sécurité alimentaire mondiale dans un contexte de changement global. Les travaux de GloFoodS ont notamment contribué à :


ANNONCES

  • Comprendre les facteurs des transitions nutritionnelles, leurs impacts sanitaires et environnementaux
  • Analyser et agir sur les différences de tendance et la variabilité des rendements de production végétales et animales
  • Évaluer les potentiels de terres mobilisables pour la production agricole (et forestière) à des fins alimentaires, énergétiques, bioindustrielles
  • Identifier les procédés et les organisations limitant les pertes et gaspillages le long des chaînes de production et de vente alimentaire
  • Éclairer les liens entre l’accès des ménages (ruraux et urbains) à l’alimentation et les problématiques de pauvreté des populations et d’évolution des inégalités sociales dans les pays développés et en voie de développement
  • Analyser la dynamique de la gouvernance de la sécurité alimentaire, au niveau mondial

Des résultats à disposition des acteurs de terrain et en appui aux politiques publiques

En six ans GloFoodS a créé un lien fort entre la recherche, l’innovation, la formation et le développement. Le métaprogramme a notamment participé à la formation universitaire et supérieure agronomique, et développé des formations à destination des acteurs de terrain et décideurs dans les domaines de l’agroécologie, de la production alimentaire, ou de l’économie circulaire, par exemple.

Les acteurs de terrain et les décideurs ont également été inclus dans les projets de recherche par des démarches de science participative. Les résultats concrets, dont plusieurs exemples sont présentés dans des fiches de synthèse (cf. lien ci-dessous), ont été mis à disposition des partenaires sur le terrain – agriculteurs, décideurs publiques, entreprises ou ONG – pour les accompagner dans la transition des systèmes alimentaires. Ces résultats contribuent à la production de connaissances sur des terrains internationaux mais également en France (métropole et DOM), concernant par exemple la mobilisation du concept de précarité alimentaire, la prévention des crises alimentaires et les politiques de gestion des risques de marchés. GloFoodS a également permis de consolider des bases de données utiles aux chercheurs d’INRAE et du Cirad, allant par exemple de l’usage des plantes locales en Afrique jusqu’aux grands équilibres mondiaux entre disponibilités agricoles et besoins alimentaires. Enfin, GloFoodS a poursuivi la valorisation de la prospective Agrimonde-Terra et de son outil de modélisation Globagri au sein de la communauté scientifique et au-delà.

Service de presse Inrae

LIENS SPONSORISES


Annonces