L’Académie des technologies appelle à soutenir la recherche sur le coronavirus SARS-CoV-2 dans les eaux usées


ANNONCES

4.8
(13)

Dans un avis, l’Académie des technologies estime important de faire progresser la connaissance sur le devenir, l’élimination, l’inactivation des virus dans les eaux usées et leur transfert vers l’environnement, et en particulier sur le SRAS-CoV-2, pour adapter les stratégies en matière de désinfection et d’utilisation des eaux usées traitées. Elle souligne qu’une telle recherche contribuera à la compréhension de la pandémie actuelle et des épidémies futures et de leur progression.

L’Académie des technologies appelle à soutenir la recherche sur le coronavirus SARS-CoV-2 dans les eaux usées


ANNONCES

L’Organisation Mondiale de la Santé considère qu’il existe un très faible risque de transmission vers l’Homme du virus SARS-Cov-2 via les eaux.

L’Académie rappelle cependant qu’en l’absence de données robustes sur le devenir, sur le maintien sous forme active, dans les systèmes d’assainissement et la dispersion environnementale du virus SARS-CoV-2 et des virus en général, ce risque n’est pas connu précisément. Ceci est en outre dommageable au développement de nouvelles utilisations des eaux usées traitées ou de leurs constituants.


ANNONCES

Elle précise que « la désinfection des eaux usées traitées avant rejet ne constitue pas un traitement habituel, sauf pour la protection des milieux récepteurs aux usages sensibles, comme les zones de baignade ».

L’Académie des technologies : recommandations

C’est pourquoi, l’Académie des Technologies recommande « qu’une attention particulière et un soutien financier soient portés à l’amélioration des connaissances sur le devenir, l’élimination, l’inactivation et le transfert des virus et en particulier du virus SARS-CoV-2 via les eaux usées, depuis les sources d’émission jusqu’aux points d’usage ou d’exposition des populations, vers l’environnement, et notamment les professionnels concernés ».

Elle souligne que « cette recherche apportera des informations indispensables dans l’aide à la gestion des eaux usées et qu’elle peut, en cas de fiabilité et de sensibilité démontrées, constituer un outil quantitatif de mesure de l’évolution de la pandémie pour appréhender son évolution et sa résorption (« épidémiologie des eaux usées ») et que ceci pourrait sans doute apporter des informations permettant d’appréhender très tôt l’importance de possibles futures épidémies ».

Elle suggère que « pour utiliser les conditions épidémiques actuelles, des contributions soient recherchées auprès des organismes susceptibles d’apporter rapidement les moyens nécessaires aux divers laboratoires capables de mener ces recherches »

Noter cet article

Cliquez sur les étoiles pour voter

Note moyenne 4.8 / 5. Nombre de notes : 13

Aucune note

LIENS SPONSORISES