Les Enfants Trinquent : l’alcoolisme parental à hauteur d’enfants !


ANNONCES

4.8
(4)

Le 1er avril prochain, et promis ce n’est pas une blague, sera publiée la première bande dessinée de Camille K.”Les Enfants Trinquent”. Dans ce récit graphique très personnel, Ninon a huit ans et sa mère est alcoolique. Camille K. a développé une écriture dessinée forte, faite de métaphore graphiques et de compositions visuelles, pour explorer les émotions de son personnage, ainsi que celles de son petit frère et de son père, confrontés à un problème qui les dépasse.

Les Enfants Trinquent


ANNONCES

Les Enfants Trinquent : présentation

Comment contenir la bête qui gronde en soi quand on a une mère alcoolique ?

Du haut de ses huit ans, Ninon a compris que quelque chose ne va pas avec sa mère. Mais son père lui a demandé de ne rien dire… et puis, les autres adultes ne la croient pas. Pourtant, c’est vrai, la mère de Ninon travaille beaucoup… et surtout, elle boit. Trop ! Ninon a une maman alcoolique. Une mère qui s’énerve, chancelle devant les amis de ses enfants et cache des bouteilles dans leur chambre. Ninon tente de l’aimer malgré tout, de ne pas sombrer dans la colère… Mais quand on voit sa propre mère comme un animal, pas facile de contenir la bête qui gronde en soi.


ANNONCES

Bande dessinée – 112 p. – 180 x 240 – 18 € aux éditions Albin Michel

L’AUTRICE

Camille K., vingt-sept ans, a obtenu son diplôme de dessin à l’académie Brassard-Delcourt en 2018. Camille K. a développé une écriture dessinée, faite de métaphores graphiques et de compositions visuelles, qui n’appartient qu’à elle. Derrière une apparence naïve, son dessin fait entrer ses lectrices comme ses lecteurs directement en résonance avec les émotions de son personnage. Pour son tout premier livre, Camille K. a puisé dans son vécu pour livrer un roman graphique tout en force et en justesse.

Noter cet article

Cliquez sur les étoiles pour voter

Note moyenne 4.8 / 5. Nombre de notes : 4

Aucune note

LIENS SPONSORISES