Nintendo Switch Lite : l’UFC-Que Choisir met en demeure le fabricant !


ANNONCES

La Nintendo Switch Lite, nouvelle star des consoles de jeux, va probablement se retrouver au pied du sapin cette année encore. Oui mais ceux qui l’ont déjà rencontrent parfois quelques problèmes. Certains d’entre-eux se plaignent en effet d’un défaut sur l’un des Joy-Con (manette détachable, ndrl), ce qui se traduit par des déplacements fantômes du joystick.

Nintendo Switch Lite


ANNONCES

Selon l’enquête menée par l’UFC-Que Choisir, ces défauts de fonctionnement seraient récurrents et apparaîtraient quelques mois après l’achat, quel que soit le profil du joueur.

Pour la célèbre association de consommateurs, cette “obsolescence programmée” a un coût pour les utilisateurs qui, dans la plupart des cas, se voient proposés le remplacement pur et simple de la manette pour la modique somme de 45 euros. “Un cycle de vie réduit” selon l’UFC-Que Choisir qui déplore que Nintendo ne mette pas œuvre de solution technique pour y remédier.

Dénonçant des pratiques visant à réduire délibérément la durée de vie du produit, l’UFC s’étonne par ailleurs que le fabricant ait fait le choix de ne pas favoriser la réparation et fasse même tout pour en favoriser le remplacement.

Nintendo Switch Lite : que demande L’UFC-Que Choisir ?

Pour mettre un terme à cette obsolescence de manettes, l’UFC-Que Choisir a donc mis en demeure le fabricant japonais. Et de lui demander de prendre en charge la réparation ou l’échange des accessoires concernés.

A défaut elle menace d’une action en justice. En attendant elle invite les consommateurs victimes de ce défaut à compléter l’appel à témoignage lancée sur son site.


ANNONCES