Les écrans modifieraient la structure du cerveau des enfants !


ANNONCES

Attention les écrans modifieraient la structure du cerveau des enfants
CC0 Public Domain / Pixabay

ANNONCES

Dans une société plus connectée que jamais, nos chères têtes blondes passent de plus en plus de temps les yeux rivés sur des écrans. Un peu trop même si l’on croit différentes enquêtes. Et alors que plusieurs d’entre-elles nous ont déjà alerté sur les risques encourus, ces écrans pouvant interférer négativement dans le développement des enfants, voilà que des chercheurs de l’Hôpital pour enfants de Cincinnati (Ohio, États-Unis, ndrl) nous alertent de nouveau : selon leurs recherches, ces écrans pourraient modifier la structure de leur cerveau !

Attention les écrans modifieraient la structure du cerveau des enfants

Avant de parvenir à cette conclusion quelque peu alarmiste les scientifiques se sont penchés sur les cas de 47 enfants âgés de 3 à 5 ans. Et oui, malgré les recommandations des pédiatres, c’est déjà le plus jeune âge que certains sont malheureusement accros aux écrans.

Et cette étude a commencé par des questions posées aux parents : ils ont  tout naturellement été interrogés sur la fréquence mais aussi le type de contenus regardés par leur(s) bambin(s). De leur côté, les enfants ont été soumis à des tests médicaux (tests cognitifs, IRM du cerveau).

Et s’il convient de se montrer prudent quant aux conclusions de cette étude (en raison d’un échantillon trop faible, ndrl), on retiendra tout de même que les scientifiques ont constaté  que les enfants qui passaient le plus de temps devant des écrans étaient aussi ceux qui avaient le plus de difficultés lors de ces fameux tests (expression orale notamment, mais aussi écriture ou capacité à nommer des objets).

Chez ces enfants, les chercheurs ont constaté une « intégrité de la substance blanche » inférieure . Cette substance constitue la partie interne du cerveau et la partie superficielle de la moelle épinière et permet une bonne circulation des informations au sein du système nerveux. On sait notamment qu’elle participe à l’apprentissage.

Principal auteur de l’étude, le docteur John Hutton a répété que ce que les pédiatres nous rabâchent depuis des années : le mieux est d’éviter les écrans avant 3 ans.

Les enfants et les écrans

Il y a 3 ans déjà, l’Association Française de Pédiatrie Ambulatoire (AFPA) avait réalisé une enquête descriptive auprès de parents d’enfants suivis par quelque 144 pédiatres membres de l’association. Elle avait notamment permis d’apprendre que 44% des parents prêtaient leur téléphone portable à leur enfant de moins de 3 ans pour l’occuper et/ou le consoler…

Cette enquête montrait ainsi que près d’un enfant de moins de 3 ans sur 2 (47%) avait utilisé un écran nomade la semaine précédant l’enquête et que 35% avaient regardé un programme tv non adapté à leur âge.

Depuis plusieurs années déjà les pédiatres, via l’AFPA, recommandent aux parents de ne pas laisser les enfants de moins de 3 ans devant un écran. A cet âge, l’enfant a en effet essentiellement besoin d’interagir avec son environnement. Il construit ses repères spatiaux (interactions de ses 5 sens avec l’environnement) et temporels (à travers les histoires qu’on lui raconte et les livres qu’il feuillette). Les jeux traditionnels et les livres sont donc à privilégier.

Notez que les résultats de cette énième étude sur l’impact des écrans sur nos enfants ont été publiés dans la revue médicale spécialisée JAMA Pediatrics.


ANNONCES