Smartphones reconditionnés : à adopter sans condition ?


ANNONCES

Smartphones reconditionnés : à adopter sans condition ? Sur le papier, les smartphones reconditionnés ont de quoi séduire. Vendus 30 à 60 % moins cher qu’à l’état neuf, ces appareils ayant déjà servi bénéficient d’un lifting complet avant d’être remis sur le marché. Bref, réparés et contrôlés par des professionnels du reconditionnement, ils représentent a priori une bonne affaire pour des consommateurs rebutés par les prix astronomiques des nouveaux modèles. Mais que valent-ils ? Pour le savoir, Que Choisir a testé des téléphones reconditionnés achetés chez plusieurs vendeurs. Si les résultats d’ensemble sont plutôt bons, des points faibles ont aussi été relevés. Dans le nouveau numéro de Que Choisir (en kiosques dès le 21 mars), découvrez tous les pièges à éviter.

Smartphones reconditionnés : à adopter sans condition ?
CC0 Public Domain / Pixabay

ANNONCES

À retrouver aussi dans ce numéro

SNCF · Les usagers ne lui disent plus oui
Il y a un domaine où la SNCF brille par sa régularité : ses mauvais résultats dans les enquêtes de Que Choisir auprès des usagers ! En 2019, l’entreprise ferroviaire reste bloquée en dessous de 60 % de taux de satisfaction. Ponctualité en berne, grille tarifaire incompréhensible et autres suppressions de dessertes attisent le désamour entre les Français et la société nationale. Seule lueur d’espoir, les contrôleurs, eux, ont la cote.

Fiabilité high-tech · Des marques solides, d’autres à éviter
Que Choisir a réalisé une enquête fiabilité high-tech en partenariat avec ses homologues européens. 34 marques de smartphones, tablettes, TV, PC portables et imprimantes ont été évaluées par 43 300 consommateurs, dont 13 200 en France. À l’arrivée, quelques surprises, comme Samsung qui dame le pion aux fabricants d’imprimantes les plus connus. Mais aussi la confirmation que certaines marques décevantes lors de nos tests labo feront sans doute le coup de la panne.

Fenêtres et photovoltaïque · Gare aux désillusions
Les bénévoles de l’UFC-Que Choisir ont écumé foires et salons en se faisant passer pour des clients auprès de vendeurs de fenêtres ou de panneaux photovoltaïques. Si les professionnels du vitrage ne s’en sortent pas trop mal, la méfiance est de mise avec ceux du photovoltaïque.

Et également

Ça pourrait vous arriver : Livraison de document : De Paris à Paris, un vrai défi pour UPS !
Alerte : Viande de cheval : Retour sur une fraude très organisée
Tests Labo QC : Shampooings « réparateurs » : Tout au plus un bon replâtrage – Aspirateurs traîneaux : L’étiquetage énergie réduite en poussière – Poêles à granulés : Enfin fiables ! – Jus de fruits : L’eau de coco a la cote – Pneus d’été : Des enveloppes sans éclat
Décryptage : Débit Internet : On est loin du compte – Le prix fait-il encore la différence ?

>>> Un numéro exceptionnel de “Que Choisir” à découvrir en kiosques dès le 21 mars.


ANNONCES