Cancer colorectal : pour Mars Bleu, parlons peu, parlons bien et surtout #ParlonsFesses


ANNONCES

A l’occasion de cette nouvelle édition de Mars Bleu, mois de sensibilisation au dépistage organisé du cancer colorectal, la Ligue brise les tabous en lançant sa campagne #ParlonsFesses ! Plus que jamais, il y a urgence : le taux de participation demeure très faible à 33,5%, alors que l’on peut détecter cancer et lésions précancereuses. Détecté tôt, le cancer du côlon peut être guéri dans 9 cas sur 10 ! En cause, les tabous qui entourent ce dépistage persistent et contribuent à placer ce cancer au 2ème rang des décès par cancer les plus fréquents chez l’homme et au 3ème rang chez la femme.

Mars Bleu


ANNONCES

A travers une nouvelle campagne de prévention, la Ligue souhaite dédramatiser le dépistage du cancer colorectal et rappeler aux Français qu’il est PRIMORDIAL de se faire dépister en particulier entre 50 et 74 ans, et d’avoir un suivi à tout âge en cas d’antécédants personnels et/ou familiaux. Cette campagne veut dépasser une bonne fois pour toutes les tabous autour du cancer colorectal et de parler avec simplicité du sujet.

En 2019, #ParlonsFesses avec nos proches pour sauver des vies !

Tout au long du mois de mars 2019, la Ligue met en place une campagne sur les réseaux sociaux avec le hashtag #ParlonsFesses, mais aussi une campagne d’affichage, un mini-site dédié, des événements et conférences dans toute la France, et toujours le Côlon Tour qui se déplace de ville en ville la France comme chaque année.

En quoi consiste le test immunologique ?

Le test immunologique est :

– Simple,
– A faire chez soi,
– Rapide,
– Indolore,
– Pris en charge à 100%,
– A refaire tous les deux ans en cas de résultat négatif.

Pourquoi ne pas de faire dépister ? Parce que cela touche touche à un sujet intime ? Alors ouvrons le dialogue et #ParlonsFesses !

Aujourd’hui, seulement 33,5% de la population concernée participe au dépistage organisé. C’est très loin d’être suffisant quand on sait que le cancer colorectal est le 2° plus meurtrier alors qu’il est guérissable si il est détecté suffisamment tôt !

Il est primordial de briser les tabous et de dialoguer sur le cancer colorectal

Qui est concerné ?

Le dépistage concerne TOUTES les personnes qui ont entre 50 et 74 ans.

Le suivi médical régulier concerne les personnes ayant des antécédants familiaux et/ou personnels quel que soit leur âge.

Le cancer colorectal en France

– 43 336 nouveaux cas par an
– 17 117 décès par an
– Dans le cadre du programme organisé : 33,5 % des 50 à 74 ans dépistés
– Près de 17 000 adénomes avancés détectés
– 4279 cancers détectés

(Données Santé Publique France – mises à jour le 31/01/2019)

INFORMEZ-VOUS ET SUIVEZ LA CAMPAGNE #PARLONSFESSES SUR LES RESEAUX SOCIAUX DE LA LIGUE CONTRE LE CANCER.


ANNONCES