Les Françaises et leur grossesse : 75% des femmes ont besoin d’aide face au stress

Les Françaises et leur grossesse, résultats d’une étude Opinionway inédite. Les maternités du groupe Ramsay Générale de Santé dévoilent les résultats inédits d’une étude Opinionway qui donne la parole à toutes les Françaises, mamans ou non, pour décrypter leurs attentes, leurs perceptions et leurs envies sur un sujet féminin majeur : la grossesse. Qu’est-ce qu’elles attendent des professionnels de santé ? De leurs proches ? Les cours de préparation à l’accouchement sont-ils « has been » ? Comment s’alimenter pendant la grossesse ? Et après l’accouchement, quel accompagnement est attendu ?

grossesse
TawnyNina/Pixabay

Chaque année, les 22 maternités du groupe accompagnent plus de 32 000 femmes pour la naissance de leur bébé. Dans le cadre de l’opération #9moismonchoix imaginée par l’agence Mad and Women, le groupe Ramsay Générale de santé décrypte les attentes et les besoins des femmes avant, pendant et après leur grossesse.

Les Françaises et leur grossesse : en quelques chiffres clés

– 73% des femmes demandent des informations auprès des médecins
– 75% des femmes ont besoin d’aide face au stress
– 90% jugent très important de disposer d’une chambre individuelle,
– 61 % des femmes déclarent que la diversité?? des ateliers proposés est un critère dans le choix de la maternité,
– Enceintes, les femmes attendent de leurs proches de l’aide pour les tâches ménagères les plus fatigantes (57%), pour le bricolage (56%) pour les courses alimentaires (54%)
– 66% pensent qu’il faut privilégier des aliments bio pendant la grossesse,
– 44% des femmes attendent de la disponibilité, 39% de l’écoute de la part des professionnels de santé

« Les enseignements de cette étude inédite sont riches.! Les femmes sont claires : les qualités humaines sont tout autant importantes que les compétences médicales. A chaque étape de la grossesse, l’accueil, l’écoute, la disponibilité, l’aide, le soutien sont des qualités attendues par les femmes de la part des professionnels de santé mais également de la part des proches » explique Aurélie Savidan, Responsable Projets Marketing de Ramsay Générale de Santé.

Les femmes et la grossesse : décryptage

Pendant la grossesse, 66% des femmes s’appuient sur les professionnels pour préparer leur accouchement …

Premier enseignement de l’étude Opinionway : les professionnels de santé sont des soutiens de taille pour les femmes, et ce, dès l’envie d’avoir un bébé : 73% s’adressent en priorité aux médecins si elles souhaitaient donner naissance à un enfant.

Pendant la grossesse, les femmes souhaitent être soutenues par les professionnels de santé pour :

  • l’organisation de l’accouchement (66%),
  • Concernant les « cours de préparation à l’accouchement, 45% des femmes souhaitent y participer pour connaitre les éléments essentiels et comprendre les instructions des médecins lors de l’accouchement, et 28% s’investiraient complètement pour connaitre tous les détails.

Les cours sont d’ailleurs plus largement plébiscité par les femmes sans enfant qui souhaitent s’investir complètement dans les cours pour connaitre tous les détails (34%) contrairement aux femmes qui ont déjà des enfant (25%) et ce chiffre diminue en fonction du nombre d’enfants… (28 %, 26% 22 % et 18% avec 4 enfants et +)

  • faire du sport (58%),
  • le suivi de leur alimentation (46%)

…Et 57% s’appuient sur leurs proches pour les tâches ménagères

Mais les femmes attendent également de l’aide de leurs proches. 75% ont besoin d’aide face au stress : la charge mentale est une réalité. Si en temps normal, on ne dirait pas non à un peu d’aide, enceinte, on attend incontestablement du soutien de nos proches et ce, plutôt dans les tâches du quotidien. Car oui, ce n’est pas simple de conjuguer grossesse, travail, entretien de la maison, etc. Les femmes veulent être aidées pour :

  • la préparation de la maison pour l’arrivée de bébé (60%) ;
  • les tâches ménagères les plus fatigantes (57%),
  • les travaux de bricolage (56%)
  • les courses alimentaires (54%)
  • la gestion de la fatigue et du stress (36%)

Pendant la grossesse, la question d’une bonne alimentation est au cœur des préoccupations des françaises : 66% des femmes veulent privilégier les aliments bio. Il y a-t-il un « bon » régime à suivre pendant sa grossesse ? Faut-il changer son alimentation ? Les Françaises doivent-elles privilégier certains aliments ? Que l’on soit enceinte ou qu’on en a le projet, le sujet d’une « bonne » alimentation se pose. Les Françaises déclarent :

  • qu’il est important d’adopter un régime plus équilibré pendant sa grossesse (90%),
  • qu’il faut aussi se faire plaisir et faire plaisir au bébé (89%). Il ne faut donc pas se priver ni se frustrer, il leur semble essentiel de bien manger tout en gardant la notion de plaisir,
    qu’il faut privilégier les aliments bios (66%).
CC0 Public Domain /Pixabay

Sejours à la maternité : l’importance de l’approche humaine.

Plus de 90% des femmes font particulièrement attention aux conditions d’accueil

L’étude inédite Opinionway révèle que les femmes sont très sensibles aux qualités humaines pour leur séjour à la maternité. Si les compétences de la part des professionnels de santé sont évidemment primordiales (95%), d’autres critères humains sont très largement attendus : la sympathie (94%), la disponibilité (44%), l’écoute (39%), la gentillesse (36%), du sourire (16%) ou encore de l’humour (4%).

Les femmes sont également attentives :

Aux conditions d’accueil (conditions d’accueil pour elles mêmes (94%), du/ de la conjoint(e) (86%), des proches (77%) et l’aménagement des espaces d’accueil (69%).

Aux services proposés sont également importants pour elles : la nourriture (80%), la diversité des ateliers pour maman et pour bébé (61%), avoir une chambre individuelle (90%).

A l’accessibilité de la maternité : la proximité de la maison (92%), les transports (69%) et l’accès pour les personnes handicapées (64%)

« Le séjours à la maternité est un souvenir à vie pour chaque femme et il est important que tout se déroule au mieux. En dehors de l’encadrement médical, il est primordial de connaitre les attentes des femmes, pour mieux les accompagner elles et leurs proches. Dans le cadre de notre offre « MyNéa » nous proposons aux femmes un large panel d’accompagnements personnalisés, humains et proches de leurs réalités » poursuit Aurélie Savidan.

Après l’accouchement, les médecines douces sont plébiscitées

Si 1 femme sur 2 attend principalement de ses proches de l’aide sur la gestion des nuits, elle souhaite être accompagnée par :

  • un kinésithérapeute (64%),
  • un ostéopathe (53%)
  • un diététicien (53%)
  • un coach sportif (29%)
  • un professeur de yoga ou de pilate (28%)
  • un naturopathe (26%)
  • un acupuncteur (24%)

Méthodologie : Les interviews ont été réalisées du 28 au 30 aout 2018, sur un échantillon de 1002 femmes représentatif de la population des femmes françaises âgées de 18 ans et plus. L’échantillon a été constitue selon la méthode des quotas, au regard des critères d’age, de catégorie socioprofessionnelle, de catégorie d’agglomération et de région de résidence. L’échantillon a été interrogé par questionnaire auto-administré en ligne sur système CAWI (Computer Assisted Web Interview).