Le Capri-Sun pointé du doigt par des nutritionnistes

CC0 Public Domain /Pixabay

Qui ne connaît pas le Capri-Sun, une boisson que les enfants adorent et qui est généralement vendue au rayon des jus de fruits ? Une boisson plus que jamais à la mode et qui se vend comme des petits pains partout dans le monde, y compris en France, d’autant que de nombreux rappeurs en assurent la promo dans leur clip. Et oui boire du Capri-Sun c’est devenu hyper tendance !

Oui mais une nouvelle fois, la boisson est pointée du doigt par des nutritionnistes ! Et c’est une nouvelle fois l’ONG Foodwatch qui est à l’origine de cette « fronde ». Dénonçant un marketing mensonger (une « délicieuse boisson aux jus de fruits et à l’eau minérale », ndrl) elle réclame à la société Coco-Cola qui  le commercialise, d’arrêter de cibler les enfants dans ses publicités et autres campagnes marketing.

Pour Foodwatch , « cette communication se garde bien d’évoquer la proportion de sucre que représente une pochette » (soit près de 4 morceaux de sucre par portion, ndrl) soit presque autant que du Coca-Cola.  Puis de préciser que les jus de fruits sont, eux, à base de concentré et ne constituent que 12% du produit final.

Quant aux vitamines….

Pour l’ONG il faut faire cesser le marketing agressif de Capri-Sun en direction des enfants alors qu’aujourd’hui 1 enfant sur 6 présente un excès de poids ou une obésité. Avec des quantités ahurissantes de sucre, ce type de produit « porte une lourde responsabilité dans ce phénomène » peut-on lire sur le site internet de l’organisation.

En 2017 déjà Foodwatch tirait la sonnette d’alarme lançant même une pétition pour demander l’arrêt de tout marketing ciblant les enfants.

Pour l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), ce type de boisson qui contient notamment du sucre ajouté ne devrait même pas être autorisé à faire du marketing auprès des enfants. Si la tendance actuelle se poursuit le nombre de nourrissons et de jeunes enfants en surpoids pourrait atteint les 70 millions à l’horizon 2025.